Stephen Curry Quand on Lui Dit Qu’il S’est Marié Trop Jeune : « Pourquoi attendre si tu as trouvé la bonne ? »

Stephen Curry est un joueur américain de basket-ball évoluant au poste de meneur dans l’équipe des Warriors du Golden State en NBA, sur le point de décrocher le meilleur titre de la NBA pour la deuxième année consécutive. Marié à son amour d’enfance depuis 2011, à ses yeux, le champion de la famille est une femme : sa femme, Ayesha Curry.

Lors d’une interview donnée au magazine ‘Parents‘, Stephen Curry explique les raisons qui l’ont amené à se marier si jeune.

 

Leur Rencontre

J’ai rencontré Ayesha, quand nous avions respectivement 14 et 15 ans, à l’église de Charlotte en Caroline du Nord. Nous n’étions encore que des enfants, partageant une foi commune.

« Cela n’a pas été le coup de foudre immédiat, c’était le beau gosse, que toutes les filles voulaient, je me suis donc convaincue qu’il n’était pas pour moi. » 

Ayesha Curry

View this post on Instagram

Thank heaven for date night 👵🏽👴🏽

A post shared by Ayesha Curry (@ayeshacurry) on

Quelques années plus tard, nous nous sommes “re-rencontrés” comme j’aime bien le dire, à l’époque de l’université. Nous avions tous les deux quitté la Caroline du Nord, pour réaliser nos rêves et nous développer professionnellement. Moi en tant que joueur de basket pro pour les ESPYs et elle en tant qu’actrice et mannequin.

Le Destin

C’était improbable pour deux enfants de la Caroline du Nord, de se retrouver à Los Angeles, au même moment, dans la même fac, à la poursuite de nos rêves. J’avais déjà eu un coup de coeur pour Ayesha quand nous étions adolescents, mais cela n’avait pas été réciproque. Surtout qu’Ayesha n’était pas branchée sportif du tout. Ses parents ont même retrouvé un article qu’elle avait écrit au lycée, dans lequel elle disait qu’elle ne pourrait pas sortir avec un athlète, car elle ne supportait pas leur attitude.

Ce qui explique qu’elle m’a premièrement mis un râteau. Mais après une deuxième tentative via Facebook, elle a finalement accepté un date en ma compagnie.  Ce premier RDV a totalement bouleversé l’idée qu’elle avait de moi…

Le Commencement

Nous avons commencé à sortir ensemble à cette période, tout était très naturel. Je connaissais sa famille et ses valeurs et elle connaissait les miennes. Et bien que j’ai commencé  à être reconnu en tant qu’athlète pro et qu’en 2008 j’ai amené mon équipe à l’Élite durant le tournoi Madness March, Ayesha ne savait pas encore exactement comment je gagnais ma vie à cette époque. Ce qui a rendu la relation plus saine, plus pure et plus belle. Nous apprenions à nous connaître pour ce que nous étions réellement.

L’engagement

J’avais 23 ans quand j’ai demandé Ayesha en mariage. J’ai fait ma demande, car je savais que c’était elle, j’avais la femme de ma vie en face de mes yeux. Et je ne voyais aucune raison d’attendre.

J’ai fait ma demande, à l’endroit où nous avions échangé notre premier baiser. Devant le garage des parents d’Ayesha, sous la pluie, espionné par toute sa famille, qui était à la fenêtre, caméra à la main.

Ayesha est mon amie, mon amante, la femme de ma vie et la mère de mes enfants. Elle a embelli ma vie et continue à l’embellir de jour en jour.

La Paternité

Riley a été conçu pendant notre lune de miel, donc très rapidement après le mariage.

Nous sommes très amoureux et avions tous les deux envie de fonder une famille. La naissance de Riley était magique et rapide. Elle était impatiente de venir au monde ! J’ai à peine eu le temps de mettre ma blouse qu’elle était prête à pointer le bout de son nez…

La Famille

Le plus difficile n’est pas de s’être marié à 23 ans, mais d’être loin de ma femme et de mes filles, Riley et Ryan, quand je suis sur la route. Même si grâce à Facetime, je peux quand même les voir tous les jours.

Nous passons beaucoup de temps à regarder nos filles grandir, jouer, et le reste du temps nous nous occupons d’elles. Nous avons des journées toujours bien remplies.  Au point d’en avoir oublié ce que je faisais de mon temps libre avant la naissance de mes filles.

Ce n’est pas toujours évident de jongler entre carrière et famille, mais Ayesha me rend la vie si simple. Ma famille est ma priorité et c’est une valeur que nous partageons tous les deux.

 

La Déclaration

tumblr_mlw17q16ce1rb3osco3_1280

Malgré les années qui passent, et leurs deux magnifiques petites filles, Stéphane ne prend pas sa femme pour acquise bien au contraire. Un état d’esprit qu’il a partagé publiquement, le soir de la remise du prix du meilleur joueur de la NBA :

« Ma femme. Nous nous sommes rencontrés quand nous avions 14 et 15 ans à Charlotte, Caroline du Nord, et les 7-8 dernières années ont été incroyables. Nous avons tous les deux grandi en tant qu’adultes, nous avons déménagé à l’autre bout du pays  ensemble, pour commencer une nouvelle vie. Ayesha, tu es mon épine dorsale, grâce à toi je peux faire ce que je fais, me concentrer sur le basket-ball et ma carrière, et aussi avoir une famille. Les sacrifices que tu as fait pour moi sont incroyables. Et je ne peux pas les mots pour te remercier assez, d’être la personne que tu es, tu me donnes la force de sans cesse me surpasser, et tu es une source d’inspiration pour moi.  Nous avons une fille magnifique , et une deuxième en route; elle est là-bas! Toute souriante. Je t’aime tellement et je ne peux pas te remercier assez d’être là pour moi jour après jour. Que se soit un bon match ou un mauvais, que nous perdions ou que nous gagnions, l’idée que je vais rentrer vous retrouver, supprime tout le négatif et me rend heureux. Et c’est réconfortant. Et je veux juste te dire merci du fond de mon cœur pour tout ce que tu fais pour moi. Et tu mérites d’être d’applaudi pour tout cela. »

Comme tout homme et toute femme, Stephen & Ayesha Curry, ont grandi dans une société qui nous encourage à prendre notre temps.  À croire que fonder une famille jeune, c’est ne pas avoir profité de sa vie, de sa jeunesse. La réalité est que la maturité n’a pas vraiment d’âge.

C’est un signe d’intelligence de prendre le temps de réaliser que ce qu’il y a de mieux pour soi est devant soi, et de l’apprécier à sa juste valeur. À 28 ans Stephen Curry est un mari heureux, un papa comblé et un athlète de haut niveau soutenu par toute sa famille… Si c’est pas ça le bonheur !

Joyce Meyer : “Mon père m’a violé plus de 200 fois !”

Joyce Meyer est une Pasteur connue à l’échelle mondiale. Elle est également conférencière et auteure de best-sellers qui ont pour but  d’aider les personnes à retrouver espoir et confiance. Victime d’abus sexuels lorsqu’elle était petite et d’un premier mariage douloureux, elle partage aujourd’hui son témoignage à travers le monde pour transformer des vies comme la sienne. Elle propose de se reconstruire grâce au pouvoir de vivre libre.

Ma vie dans la tristesse

joyce meyer

« J’étais obligée de prétendre aimer ce que je détestais. C’était une des pires choses que j’ai vécu.  Mon père, en qui j’aurais dû avoir confiance et qui aurait dû me protéger, m’a violée au moins une fois par semaine jusqu’à mes 18 ans. »

Je vivais constamment dans la crainte, mon père ne me forçait pas que physiquement, mais aussi mentalement par des mensonges, de la manipulation et des menaces. Mon père profitait de la moindre occasion pour me faire souffrir avec des paroles dures dont je ne préfère pas parler.  Cet homme en qui je devais avoir confiance et avec qui j’aurais dû me sentir protégée, m’a violée plus de 200 fois ! J’ai décidé de parler de cet enfer et de donner quelques détails pour inspirer tous ceux qui vivent ce genre de situation et leur transmettre l‘espoir de la guérison avec Dieu.

“Ma vie était terriblement chaotique durant mon enfance … alors disons qu’arrivée à l’âge de jeune adulte, ma vie était dans un désordre pas possible”

Mon enfance était totalement sous l’ hyper-contrôle de mon père, je ne pouvais pas faire d’activités comme les filles de mon âge, ni profiter de ma vie. J’étais si effrayée que je n’en ai parlé à personne, j’étais également forcée de jouer un rôle en faisant semblant d’aimer ce que je détestais comme des films pornographiques. Mon pére a également commit des abussur d’autres filles, j’avais terriblement honte de mes parents car mon pére me demandait de ramener des fillettes de mon école, ce que j’ ai toujours réussi à esquiver.

Mon combat d’aujourd’hui

Joyce Meyer

« Comment est-ce que je peux être debout aujourd’hui devant vous, après tout ce que j’ai enduré ? Grâce à Dieu. Sachez que votre lutte et votre séjour sur terre valent le coup ! N’abandonnez pas ! »

Aujourd’hui je fais de mon passé une base avec laquelle je peux aider les gens à travers le monde. Seul un malade qui a guérit est à même de réellement aider les victimes.

Les batailles peuvent durer plusieurs jours, mois ou années, mais tu peux en sortir victorieuse. Ce qu’il te faut, c’est l’espoir et la force de te relever. En dépit de tout ce que j’ ai subi, j’ai  aujourd’hui plusieurs enfants avec mon nouveau mari.

« Alors, si je suis là aujourd’hui, saine d’esprit, en bonne santé émotionnelle, mariée avec le même homme depuis plus de 44 ans, avec quatre merveilleux enfants, des petits-enfants, et qu’il me soit permis d’aider des gens partout dans le monde … Dieu a beaucoup fait pour moi ! »

Joyce a écrit plus de 80 livres qui ont été vendus à plus de 3,2 millions d’exemplaires. Grâce à son émission télévisée “Jouissez de votre vie”, elle continue à inspirer des cœurs blessés. Elle participe également à plus de 15 conférences par an à travers le monde et parle ouvertement de ses souffrances.

“Je crois que le moment est venu pour une nouvelle révolution mondiale, la plus grande des révolutions. Nous n’avons pas besoin de révolutions d’ordre politique, économique ou technologique. Ce dont nous avons besoin, c’est d’une révolution de l’amour !”

Madame Meyer est une femme d’influence qui a compris que toutes les épreuves de la vie, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, mènent à un résultat positif. Ses viols et l’échec de son précédent mariage ont permis à Joyce Meyer d’être la femme qu’elle est aujourd’hui. Son témoignage fait encore le tour du monde. Qui peut imaginer qu’une situation d’aujourd’hui pourra changer le monde de demain ?  C’est toi !  Deviens cette femme d’influence, sers-toi de tes douleurs pour les transformer en leçons, tout dépendra de ta perception de la vie, à toi de choisir la bonne.


ACHETER LE LIVRE

livre joyce meyer