Tina Knowles : « J’ai retrouvé l’amour à 60 ans »

Célestine Ann Lawson, plus connue sous le nom de Tina Knowles, est une créatrice de mode à succès, styliste du trio musical « Destiny’s Child » ; Et surtout, mère de la plus grande entertainer de notre génération, Beyoncé. Après un mariage de 31 ans avec Mathew Knowles et une carrière impressionnante, elle revient aujourd’hui sur son parcours en tant que femme, avec un grand « F » et sur le bonheur qu’elle vit aujourd’hui après s’être remariée à l’âge de 60 ans !

« Je n’ai pas été aussi heureuse depuis bien longtemps. » — Tina Knowles-Lawson

3points-300x67

Dès la naissance de mon premier enfant, mon mariage a commencé à battre de l’aile. Ne  travaillant pas, j’étais dépendante, financièrement et émotionnellement.

À presque 30 ans, j’ai pris la décision de retourner à l’école. Très peu de temps après, l’opportunité d’ouvrir mon premier business, mon propre salon, s’est présenté à moi. J’ai dû faire des sacrifices pour débuter ma carrière. Le plus difficile fût de confier ma fille à  ses  grands-parents paternels pour me consacrer entièrement à mon salon de coiffure. C’est ma manière à moi de me battre pour ma famille et de donner un exemple à ma fille.

 

LA PEUR : CE SENTIMENT DONT VOUS DEVEZ VOUS DÉBARRASSER !

1419611076_solange-family-pics-441

Le travail s’est accumulé, je me suis donnée les moyens de me sécuriser, mais la peur était toujours présente. J’avais de plus en plus de travail, je vivais une « success story », et malgré l’arrivée de mon deuxième enfant, la situation de mon foyer ne s’arrangeait pas.

Mon mari de l’époque Mathew Knowles, a tout quitté pour se consacrer à la carrière de notre fille alors âgée de 12 ans. Il entrainait Beyoncé et les autres membres du groupe sans relâche. Je l’ai rejoint dans cette aventure en tant que styliste et directrice artistique en parallèle de la gestion de mon entreprise.

Ma fille a eu l’opportunité de signer son premier contrat avec son groupe « Girls Tyme. » J’étais chargée d’assister à l’entretien avec le label et de finaliser les modalités de leur contrat. Mais par peur de ne pas assez la protéger, je ruine le RDV et cette signature n’aura jamais lieu. C’était un échec de plus pour moi, qu’à l’époque je n’ai pas su expliquer. Mais que j’allais bientôt comprendre.

 

LA FOI : L’ESPOIR SANS LE DÉSESPOIR !

01c4cb61550320fb9a3fa79d7e29d593_large

J’ai commencé à prier très régulièrement. Un soir en lisant la Bible, mes yeux se sont arrêtés sur le mot « destiny », ce mot a pris tout son sens pour moi, ce soir là. « Girls Tyme » disparaissait pour laisser place aux « Destiny’s Childs »

Peu de temps plus tard, le groupe Destiny’s child se voit offrir une nouvelle proposition avec un meilleur deal, un contrat beaucoup plus intéressant. Le début d’un destin hors norme ! Tout est une question de timing. Vous pouvez vous voir offrir la plus belle proposition de travail de votre vie ! Si vous n’êtes pas prête, vous n’en ferez rien de productif.

Au même moment, j’ai eu ma réponse ! La foi ! Ma foi était revenu, j’ai laissé Dieu réintégrer ma vie, mon âme. J’avais à nouveau foi en moi, en la vie, en ma destinée.

 

DIVORCE ! APRÈS 31 ANS DE MARIAGE !

Solange Knowles Birthday Party
Non seulement, je dois accepter le plus grand échec de ma vie. Mais aussi être aux premières loges du deuxième mariage de mon ex-mari et père de mes enfants ! Et cela, sous les yeux du monde entier. J’étais dévastée. J’avais mis toute mon énergie dans ma carrière, dans la construction de la carrière de ma fille, dans mon foyer et je m’étais oubliée.

J’avais besoin de réapprendre à apprécier les choses qui me rendaient heureuses, je m’étais trop éparpillée. Mes enfants et mes petits-enfants me remplissent de bonheur, mais j’avais besoin de vivre ma vie pour moi, pour pouvoir apprécier ce bonheur. J’étais dans la  peur et l’incompréhension totale de ce qui se passait autour de moi.

Vous pouvez tout avoir ! Être une femme de succès, avec une carrière florissante, avoir une vie parfaite aux yeux du monde… Et être en terrible souffrance parallèlement. Nous ne sommes que des êtres humains après tout.

Je me suis posée une question : « Si tu te voyais et tout ce que tu as accompli, tout le bien que tu as fais, aimerais-tu la personne que tu es ? Et la réponse est que j’adorerais la personne que je suis. » Si tu ne t’aimes pas, tu ne peux pas en vouloir aux autres d’en faire autant ! J’ai eu besoin de me le rappeler.

 

RENCONTRER QUELQU’UN À 60 ANS !

043015-centric-entertainment-tina-knowles-richard-lawson

J’ai eu la chance d’être bien entourée, d’avoir de bonnes copines à mes côtés et une famille aimante. J’ai appelé mes filles, qui m’ont beaucoup soutenu. Nous avons voyagé énormément ; non pas pour travailler mais pour que je retrouve goût à la vie.

Mon divorce, aussi douloureux qu’il a été, fut un déclic. Il m’a forcé à apprendre sur moi. D’accepter et non de subir. De prendre conscience que je pouvais être maître de mon bonheur. Mon divorce m’a préparé à mon bonheur actuel.

« Chaque jour, je me réveille en pensant à quel point j’aime, j’admire et je chéris chacune d’entre vous. Quand je me sens triste, pas très jolie ou pas sûre de moi et que vous m’incluez dans vos conversations pour me dire que je suis sexy et cool. Ce qui marche le mieux en réalité pour me remonter le moral, c’est une jolie photo de mes petits-enfants« . – Tina Knowles à Beyoncé, Solange et Kelly

Ma copine Monica a pris le premier avion pour venir me soutenir. Elle a pris l’initiative d’appeler l’un de ses amis, une de mes connaissances de longue date, Richard Lawson, pour lui demander où sortir, où aller danser et faire de nouvelles rencontres ?

Ma première réaction fût : « Mais comment à presque 60 ans ?! Quel homme vais-je rencontrer qui ne soit pas déjà marié et où vais-je le rencontrer? Et comment l’ aborder ? Je ne sais pas draguer, ou même flirter. » De tout recommencer à 58 ans me paraissait être mission impossible.

 

RETROUVER L’AMOUR EST POSSIBLE !

1E189510

Je connaissais Richard depuis près de 33 ans, à travers la sœur de ce dernier qui était une de mes amies proches. Nous lui avons alors demandé où nous pouvions rencontrer des hommes célibataires à Los Angeles. Il a répondu:  » Je suis là! » Nous avons alors éclaté de rire et sommes partie dîner et danser tous les trois. Nous ne le prenions pas du tout au sérieux.

J’ai passé une soirée très agréable, sans imaginer une seule seconde qu’il pouvait dire vrai. Et sans m’en rendre compte, sans y penser et essayer de tout contrôler, je me suis retrouvée à fréquenter Richard. Et cette soirée fut encore plus magique que la précédente. 4 mois plus tard, je savais que c’était lui ! L’homme avec lequel je voulais passer le reste de ma vie.

Ma vie, mon parcours, mon divorce m’ont permis de m’ouvrir, me préparer à cette rencontre, à ce bonheur.

3points1-300x67 (1)

L’âge n’est pas un frein ou une barrière. Mais notre imagination, nos craintes le sont. Le temps fait bien les choses. La vie est un perpétuel recommencement plein de surprises, qu’il faut savoir accueillir à bras ouverts et cela s’apprend. Toute ma vie a enfin pris un sens, et si c’était à refaire je ne changerais rien. Tout arrive au bon moment, quand on s’y attend le moins. À 62 ans j’étais enfin prête à être heureuse…

Lataaya

Citoyenne du monde, dont l'amour n'a pas de frontière. J'aime penser que l'amour est la clef qui ouvre toutes les portes. Mais encore faut-il savoir dans quel sens la tourner. Et vous pouvez compter sur moi pour vous y aider.

2 commentaires

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies