Comment Devenir Une Femme Forte Et Vaincre Le Syndrome De La « Gentille Fille »

« Arrête d’être manipulée et abusée et lève-toi pour tes droits »

Beverly Engel

 

Le « syndrome de la gentille fille » ne te dis peut-être rien, pourtant, il est bien plus répandu que ce que nous pensons. Notre première idée à ce sujet serait de penser à une fille ou femme particulièrement attentive aux autres, un peu trop, à son propre détriment. Cela est vrai, cependant, Beverly Engel dans son livre The Nice Girl Syndrome nous explique que ce syndrome peut avoir un impact beaucoup plus important et grave et que nous sommes nombreuses à avoir un peu de ce syndrome en nous, même les plus fortes d’entre nous. Elle propose donc des conseils pour nous aider à s’en libérer.

 

Qu’est-ce que le « syndrome de la gentille fille » ?

 

@janicejoostemaa

 

Être une « gentille fille » ne veut pas nécessairement dire que l’on suit la morale ou que l’on est une « bonne » personne, généreuse et aidante. Cela en revanche veut dire que l’on est plus concernée par les sentiments et les besoins d’autrui que par les siens. Cela veut aussi dire, que l’on cherche à être perçue comme plaisante, agréable, admirable, attentionnée etc. Les « gentilles filles » ont tendance à être conciliantes, à préférer faire ce qu’on leur demande plutôt que risquer de générer une dispute. Dans la plupart des cas, les « gentilles filles » pensent que leur comportement est le meilleur à adopter pour évoluer en société.

Il existe 7 types de « gentilles filles » :

  • Le paillasson : celle qui se laisse trop marcher dessus
  • L’actrice : celle qui joue sur les apparences pour être acceptée en dépit de ce qu’elle pense et ressent vraiment
  • L’innocente : naïve et crédule, elle a tendance à accorder sa confiance facilement et à être manipulée
  • La victime : celle qui se sent impuissante face à ce qui lui arrive
  • La martyre : qui sacrifie sa propre personne pour les besoins d’autrui
  • La prude : qui cherche à être parfaite en toute circonstance et a un important sens moral
  • L’éclairée : qui croit fermement en la compassion, la tolérance, au pardon et refoule sa colère

 

En quoi est-il important d’identifier ce syndrome ?

 

@thesadsocietyofficial

 

S’il s’agissait juste d’être « un peu plus gentille que la moyenne », cela ne serait pas si grave. Malheureusement le sujet ici est plus profond. Ce syndrome est important parce qu’il fait référence à toutes les situations dans lesquelles les femmes se font abuser, manipuler et parfois même maltraiter. L’auteur met le doigt sur ce « syndrome » pour permettre aux femmes d’en prendre conscience. Elle propose des clés pour se libérer de croyances ancrées, pour leur permettre de se développer et les aider à ne pas culpabiliser, à se battre pour elles-mêmes en reprenant leurs droits.

 

Pourquoi beaucoup de femmes sont touchées par ce syndrome ?

 

Les « gentilles filles » ne sont pas responsables de ce syndrome. D’après l’auteure, 4 principaux facteurs en sont la source :

  • Certaines prédispositions biologiques peuvent être impliquées
  • La société et le conditionnement culturel ont un fort ascendant sur les croyances inconscientes
  • Les messages parentaux et la famille jouent eux aussi un rôle primordial alors que la femme grandit et évolue
  • Les expériences de l’enfance sont elles aussi importantes au niveau du développement de ce « syndrome »

Tous ces éléments ont construit ces mécanismes inconscients et ces habitudes de comportement chez les « gentilles filles » qui aujourd’hui les ont intégrés et ont parfois du mal à s’en défaire.

Un des principaux facteurs favorisant le développement ce syndrome de « gentilles filles » est la peur. La peur du jugement, la peur de ne pas être aimées si elles ne sont pas suffisamment gentilles, la peur de déclencher un conflit, de paraître masculines, la peur de leur propre colère etc. Ces peurs générant de fausses croyances créant le syndrome.

 

Comment en sortir ?

 

« Le premier problème que nous avons tous, hommes et femmes, ce n’est pas d’apprendre mais de « désapprendre »

Gloria Steinem

 

L’idée de Beverly Engel est de permettre aux « gentilles filles » de se transformer en « femmes fortes ». Elle propose donc pour chaque type de « gentille fille » des étapes, des exercices et des conseils pour se libérer de leurs mécanismes de pensée et devenir une « femme forte ».

Dans chacun des cas, la première étape est d’identifier et de reconnaître la fausse croyance. Cette étape peut ne pas être simple car il n’est pas toujours évident de déceler un dysfonctionnement chez soi. Pour aider, Beverly Engel propose pour chaque type de « gentille fille » non seulement des explications mais aussi un exemple d’histoire vraie avec une situation dans laquelle le mauvais mécanisme est mis en avant.

 

« Les femmes et les filles peuvent faire ce qu’elles veulent. Il n’y a pas de limite à ce que nous, femmes, pouvons accomplir. » Michelle Obama

 

@thesadsocietyofficial

 

Une fois la croyance identifiée, il faut en trouver l’origine. Comme évoqué précédemment, elle peut être biologique / sociétale : dans ce cas, souvent, c’est que la fausse croyance a une influence plutôt légère. Mais elle peut aussi être liée à la famille ou encore à des expériences passées.

Des conseils appropriés à chaque fausse croyance sont ensuite proposés. Aussi, des exercices pour contrer le mécanisme de la « gentille fille » revient et remplacer chaque fausse croyance par une croyance de « prise de pouvoir » sont donnés.

Pour se sortir du « syndrome de la gentille fille », il faut donc remplacer chaque fausse croyance par des croyances de prise de pouvoir. Beverly Engel recommande d’apprendre à faire face à sa colère, à penser à soi en premier, à ne plus avoir peur de déplaire, à rester actrice de sa propre vie, à se lever pour ses droits etc.

 

« Avant, j’avais peur que les gens disent « pour qui elle se prend ? ». Maintenant, j’ai le courage de me lever et de dire « Voilà qui je suis » »

Oprah Winfrey

 

Enfin, pour devenir une « Femme forte » l’auteur fait référence aux 4 Cs :

  • La confiance
  • La compétence
  • La conviction
  • Le courage

Travailler sur ces 4 points donne une base de développement pour révéler la Femme Forte qui sommeille en chacune de nous.


 

Procure-toi le livre ici

Elodie
Elodie

CHANTEUSE DE NEO SOUL ET ANCIENNE COORDINATRICE MARKETING INTERNATIONAL, JE SUIS PASSIONNEE PAR LA MUSIQUE AINSI QUE PAR LA DECOUVERTE ET LE BIEN-ÊTRE. JE CROIS AU DEVELOPPEMENT DE SOI ET LE PRATIQUE A TRAVERS LES LIVRES DE DEVELOPPEMENT PERSONNELS MAIS AUSSI A TRAVERS LES VOYAGES, EN SOLITAIRE OU ENTRE AMIS. J’ESSAIE DE LIER MES PASSIONS EN COMMUNIQUANT DESSUS ET VOUS TRANSMETS HUMBLEMENT MON INSTAGRAM : ELODIESUNN

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link