Quand le silence est d’or : 6 choses à ne JAMAIS dire à un entretien d’embauche !

Décrocher un entretien d’embauche s’apparente à une victoire. Si l’employeur souhaite vous rencontrer, c’est qu’il voit déjà des qualités en vous. À ce stade, vous devez le convaincre davantage que vous êtes la personne qu’il lui faut. Le stress, un manque d’assurance ou à l’inverse un excès de confiance en vous, peuvent vous faire dire des choses qui vous desserviront à coup sûr. En voici 6 à éviter à tout prix !

3points1-300x67 (1)

1. Dénigrer votre ancien employeur : « Mon ancien boss était un mauvais manager et je n’aimais pas mes collègues. »

Vous pensez effectivement du mal de votre ancien patron ? Ou vous avez quitté votre entreprise par rapport à lui ? Peu importe votre opinion, vous devez la garder pour vous. La personne qui vous reçoit est potentiellement votre nouvel employeur ou elle travaille pour l’entreprise que vous allez sans doute rejoindre prochainement. Restez courtoise lorsque vous évoquez les personnes avec lesquelles vous avez travaillé précédemment. C’est une marque de professionnalisme et cela assurera à votre interlocuteur que si vous êtes amenée à ne plus travailler avec lui, vous resterez cordiale si vous l’évoquez lors de vos prochaines aventures professionnelles. Pour ne pas faire d’erreurs, restez neutre ou ayez une vision positive de votre expérience : « Mon ancien boss misait sur l’autonomie de ses équipes et j’entretenais de bonnes relations professionnelles avec mes collègues. »

2. Vous plaindre de votre ancien poste : « Mes missions n’étaient pas intéressantes »

Vos expériences professionnelles, bonnes ou mauvaises, ont façonné votre vie professionnelle. Une bonne expérience vous a confortée dans votre projet professionnel et donné confiance en vous. Une mauvaise expérience vous a indiqué qu’il fallait changer de voie. Dans tous les cas, même les plus difficiles, votre parcours professionnel vous a appris des choses sur vous et votre manière de travailler. Encore une fois, même si c’est vraiment ce que vous pensez, prenez les choses d’un point de vue plus positif : « Mes missions m’ont appris à devenir force de proposition. »

À LIRE AUSSI :  6 astuces pour se démarquer sur Linkedin

3. Parler rapidement d’argent ou des congés : « Combien je vais toucher pour ça ? Combien de congés j’aurai dans l’année ? »

En France, vous le savez peut-être, parler d’argent est tabou. Encore plus en entretien d’embauche. Surtout si vous l’évoquez assez tôt. L’objet de cette rencontre, c’est en apprendre davantage : vous sur l’entreprise et vos futures missions, et l’employeur sur vous et votre compréhension de l’entreprise et de ses enjeux. Dans ce contexte, gardez-vous de parler d’argent et de congés. Votre futur boss recherche quelqu’un d’opérationnel qui permettra à l’entreprise d’atteindre ses objectifs, pas d’une personne soucieuse d’en faire le moins possible ou qui ne pense qu’aux moments de vacances et loisirs. Ce sont cependant des critères importants dont il vous faudra parler. En règle générale, c’est à l’employeur de l’aborder et cela se passe en fin d’entretien.

4. Trop en dire sur votre vie personnelle : « Je viens de rompre avec mon copain, je me sens déprimée, je ne sais pas quoi faire. »

 

Mettez-vous à la place de votre interlocuteur : est-ce que si vous recrutiez quelqu’un pour un poste, vous aimeriez qu’il vous parle de ses problèmes personnels en entretien ? Gardez en tête que cet échange est une occasion en or pour vous de démontrer à l’entreprise que vous êtes la personne qu’ils doivent choisir. Vous devez vous présenter sous votre meilleur jour, être sûre de vous, sûre de votre expérience et de vos compétences, sans prétention. L’auto-analyse et les remises en question doivent rester privées. Votre interlocuteur n’est pas votre psychothérapeute, ce professionnel qui traite les problèmes existentiels en explorant l’inconscient. En revanche, dans le cadre de votre embauche, vous serez peut-être amenée à rencontrer un psychologue, qui lui s’occupe de maintenir ou améliorer votre bien-être au travail. Vous venez de vivre un coup dur ? Prenez cet entretien comme une chance d’avancer.

À LIRE AUSSI :  4 raisons de pratiquer le télétravail à domicile

5. Parler négativement de l’entreprise qui vous reçoit en entretien : « Votre site internet est trop confus, on ne comprend rien. »

Il est toujours intéressant d’apporter votre contribution à l’employeur et de lui montrer que vous vous projetez. Mais il faut y mettre les formes. Même si vous trouvez son site internet peu intuitif et aux couleurs criardes, n’en parlez pas en ces termes. Vous devez communiquer à l’entreprise votre envie de travailler avec elle. Pour cela, concentrez-vous sur les points positifs que vous avez relevés : « Vos produits sont top ! Je m’en sers régulièrement » ou « Votre stratégie digitale est originale et efficace. » Si vous êtes interrogée sur les choses à améliorer, vous pouvez suggérer quelques améliorations mais pas en des termes négatifs ou dégradants : « Votre site internet a des qualités mais en tant qu’utilisatrice mobile, il est plus difficile pour moi d’y trouver l’information que je recherche. »

6. Parler de vos lacunes professionnelles : « Je suis nulle en Powerpoint.»

Comme évoqué plus tôt dans cet article, si vous êtes appelée pour passer un entretien, c’est parce que sur de nombreux points, vous avez déjà convaincu l’entreprise. Votre mission durant cette discussion consiste à ne pas effrayer ou décevoir l’employeur sur vos capacités. Si on ne vous parle pas de Powerpoint, n’en parlez pas, sauf si c’est pour dire que vous êtes experte et que ce logiciel vous permettra d’améliorer la réalisation de vos missions. Vous êtes votre meilleure représentante ! Ne mettez pas en lumière les aspects sur lesquels vous êtes moins opérationnelle.

À LIRE AUSSI :  Les 9 compétences à avoir lors d'un entretien d’embauche

3points1

De votre tenue jusqu’aux sujets que vous allez aborder, un entretien d’embauche se prépare. Vous devez anticiper les grandes questions qu’on pourrait vous poser et être la meilleure version de vous-même : souriante, enthousiaste, dynamique, pertinente, concise. Restez professionnelle et courtoise en toutes circonstances. S’il y a d’importants points négatifs à soulever, parlez-en peu et en des termes positifs. Le stress est un sentiment commun que les employeurs savent reconnaître et ne pénalisent pas en général. Le tout est de ne pas vous décontenancer. Soyez confiante, le poste est déjà à vous #Loidelattraction 😉

Tamara Argentin
Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

Leave Your Reply