Comment S’habiller Pour un Entretien d’Embauche : Tous Les Conseils Pour Faire Une Bonne Première Impression

« Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression. »

David Swanson

En 2006, l’université de Princeton découvre au terme d’une étude qu’un dixième de seconde suffit à émettre une opinion sur autrui, en fonction de sa seule apparence physique. Les recruteurs n’échappent pas à ce penchant naturel et se fient généralement à ce qui constitue leur première et dernière impression.

Lydia Elise Millen

Si l’on peut contester et dénoncer ce premier jugement, il n’en demeure pas moins vrai que la première impression reste une réponse cognitive naturelle et inévitable. C’est un fait, la première impression se veut tenace et décisive, elle conditionnera fortement la suite de l’entretien. Le tout est d’en avoir conscience pour être en mesure d’agir en conséquence.

Lorsque l’allure est adéquate, elle se fait oublier aisément et permet ainsi de briller pour ses qualités, de s’imposer par ses compétences uniquement. Lors d’un entretien, le recruteur ne devrait jamais avoir à se focaliser sur l’allure physique, cela serait mauvais signe. L’écueil majeur que l’on souhaite éviter, c’est de se faire remarquer pour son allure, parce qu’elle est inadaptée aux circonstances ou négligée.

Les conseils qui suivront te permettront de mettre toutes les chances de ton côté pour faire une bonne première impression. Ces conseils restent bien entendu personnalisables, puisqu’il ne s’agit pas de jouer un rôle, ni de prétendre être celle que l’on n’est pas, mais de parvenir à se montrer sous son meilleur jour, en veillant à rester axée avec soi-même.

ADAPTER SON ALLURE AU POSTE VISÉ

« Les vêtements ont un destin plus important que de nous tenir chaud. Ils changent notre vision du monde et le point de vue du monde sur nous. »

Virginia Woolf 

 

Il n’est pas question de vouloir paraître sexy à un entretien d’embauche. Il est au contraire préférable de se diriger vers des pièces intemporelles. Lors d’un entretien, une forme d’élégance sera toujours appréciée. Sa sobriété et son efficacité sont l’image que l’on se fait d’une allure professionnelle, elle se résume en trois mots : élégance, sobriété et simplicité.

Il est à noter que les codes vestimentaires varient selon les secteurs. Des domaines tels que la finance, la justice, l’administration exigent une tenue qui se conforme au sérieux de ces professions : costumes et tailleurs sont de rigueur.

La vente, l’hôtellerie, la restauration impliquent quant à eux un contact direct avec la clientèle. L’employé représentant l’entreprise, il se doit par conséquent d’arborer une allure impeccable et soignée. Une fois de plus, l’élégance du tailleur est ici bienvenue.

Le journalisme, la communication, l’informatique autorisent un style vestimentaire plus décontracté et sans doute moins classique que le tailleur, bien qu’une forme de sobriété et d’élégance soit toujours de mise.

Les secteurs sociaux, de la santé, de l’éducation, du sport, de l’artisanat autorisent une allure plus décontractée, alliant confort et simplicité.

Enfin, les métiers de l’art, de la mode ou de la publicité permettent de plus larges possibilités. Il n’est pas rare que la créativité que ces métiers requièrent transparaisse au travers des tenues. Toutefois, on veillera toujours à rester dans une certaine forme de décence et d’éviter tout ce qui pourrait choquer le recruteur.

Quel que soit le domaine d’activité, retiens qu’il est préférable d’éviter en général les couleurs trop criardes, les jupes trop courtes, les décolletés très prononcés. Mais finalement, le plus important semble résider dans le fait de se sentir à l’aise dans ses vêtements. C’est une des conditions pour se sentir également à l’aise dans son discours.

Les chaussures

Lydia Elise Millen

« Vous ne serez jamais assez soigneux quant au choix de vos chaussures. Beaucoup de femmes pensent qu’elles ne sont pas importantes, mais la vraie preuve qu’une femme est élégante est sur ses pieds. » 

Christian Dior

Toujours dans cette même visée d’élégance et de sobriété, des intemporels comme l’escarpin noir ou nude, les derbies en cuir ou les paires de mocassins termineront d’achever une allure classe et élégantes.

Les baskets sont elles à éviter. Marque de décontraction, parfois même de négligence, elles seraient plutôt malvenues dans le cadre d’un entretien d’embauche. De même, les talons excessivement hauts sont à bannir. Rien ne sert de dépasser les 12 centimètres.

 

La coiffure 

Lydia Elise Millen

On s’aperçoit de l’hygiène d’un individu presque dès le premier coup d’oeil. Qu’elle soit relevée ou détachée, la chevelure doit être domptée, propre et soignée.

Le maquillage 

Le maquillage doit être naturel. S’agissant d’un entretien d’embauche, on se tient éloigné d’un maquillage glamour et sexy. Au travers d’un maquillage subtil, on veille cependant à se mettre en valeur, avec naturel et simplicité. Ainsi, les couleurs de rouges à lèvres trop criardes sont à bannir. On leur préfèrera un léger baume pour les lèvres ou un rouge à lèvre nude. De même, on fait l’impasse sur les paillettes, les fards irisés, l’highlighter, les faux cils qui sont inadaptés aux circonstances.

On crée de préférence un teint frais et léger avec quelques gouttes de fond de teint, un peu d’anticerne et un maquillage nude sur les yeux.

 

Les ongles 

Lydia Elise Millen

Les ongles doivent être naturels, en veillant toutefois à ce qu’ils soient entretenus avec une manucure pour des ongles propres et soignés. On opte pour un vernis nude qui suffira à magnifier mains et ongles.

 

L’IMPORTANCE DES COMPORTEMENTS NON-VERBAUX

Plus que le contenu du discours, le comportement non verbal contribuerait lui aussi à forger la première impression. C’est par nos gestes que l’on se manifeste à autrui ; sans que l’on puisse s’en rendre compte, ceux-là trahissent notre état d’esprit. La gestuelle révèle bien souvent notre nervosité, notre manque d’assurance. Bien qu’il n’en ait pas véritablement conscience, l’interlocuteur sera en mesure de relever ces signaux et de les analyser.

Lors d’un entretien, la confiance en soi est un atout majeur. Adapter le langage corporel qu’il lui est associé aidera à faire bonne impression. Parmi les comportements et les gestes influant sur la perception, la poignée de main, le ton de la voix, la posture, les expressions faciales, le contact visuel.

Une faible poignée de main inspire une forme de passivité. N’hésite pas à serre la main avec fermeté. Prends garde à ne pas prendre des postures défavorables au charisme et à la confiance en soi. Exprime-toi d’une voix assurée. Veille à tes expressions faciales. Le romancier Charles Reade disait : « La beauté est puissance, un sourire est son épée. » Le sourire peut se révéler être une arme redoutable d’assurance. Le sourire traduit « ce qui, en nous, reste muet ». Le sourire lorsqu’il est sincère irradie un visage. Le sourire rassemble, il met à l’aise et inspire une forme de sympathie.

 

LA QUALITÉ À CONSIDÉRER

« Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire. L’une d’elles consiste à laisser l’autre personne prendre la parole en premier. Vous pouvez le faire simplement en lui posant une question. Je pense que les gens font l’erreur, en particulier dans les milieux d’affaires, de croire que tout revient à la négociation. Ils se disent: ‘Je ferais mieux de prendre la parole en premier pour rester en contrôle de ce qui se passe.’ Le problème, c’est qu’ainsi vous n’aidez pas l’autre à se sentir à l’aise, vous n’êtes pas cordial. La cordialité, c’est d’arriver à ce que l’autre personne se sente comprise. Les gens veulent savoir que vous les comprenez. Et si vous y arrivez, c’est incroyablement désarmant. »

Amy Cuddy, psychologue sociale

Si la confiance en soi reste un atout majeur, elle est concurrencée par une seconde qualité chère aux recruteurs, la fiabilité. Condition sine qua non d’une relation saine et durable, on privilégie la fiabilité dans la vie personnelle autant que professionnelle. Cette qualité est en fait la somme de beaucoup d’autres. La psychologue sociale Amy Cuddy affirme qu’elle est un trait important à considérer, s’agissant de la première impression ,et indique qu’il y a beaucoup à faire pour établir ce climat de confiance.

Lina
Lina

Etudiante en droit et en philosophie, j’attache à côté de cela un intérêt tout particulier à la beauté, à l'apparence physique et tout ce qu'elle englobe. Elle est un moyen en vue d’une fin, celle du bien-être et de la réussite, qu'elle que soit l’idée que l’on se fait de celle-ci. Convaincue du réel impact de l'apparence, je vous partage modestement ce que j'espère vous être utile. Instagram : lina.bl

REJOINS LA
#TEAMFI

 
Pour recevoir ta dose de motivation
et être au courant de nos évènements
avant tout le monde
S'ABONNER
close-link