Comment se RELEVER après un échec dans ta carrière

Vous avez lancé votre affaire. Tout se passait bien. Puis peu à peu, vous vous rendez compte que ça ne marche plus ou vous connaissez un gros coup dur, ce qui vous amène à mettre la clé sous la porte. À ce stade, un tourbillon de sentiments vous traverse. Déception, tristesse, parfois même colère. Sachez qu’à ce stade, vous partagez désormais un point commun avec Oprah Winfrey et Vera Wang. Ces femmes inspirantes sont aujourd’hui à la tête d’entreprises et millionnaires, respectivement dans les médias et dans la mode. L’autre point commun que vous pouvez choisir d’avoir avec Oprah et Vera, c’est de ne pas baisser les bras et de vous relever avec cet échec. Voici 4 étapes pour vous y aider.

3points-300x67

1. Faites le bilan

Passés le choc et la déception de l’échec, il est important d’analyser les causes d’une telle situation. Mais aussi de faire un point sur vous en tant que businesswoman. Comment en êtes-vous arrivée là ? Vous aviez mal évalué votre retour sur investissement ? Vous n’aviez pas réinvesti suffisamment dans vos activités pour vous développer ? Identifier précisément vos erreurs. Certains coach d’entreprise préconisent d’être accompagnée dans cette démarche, notamment pas la Chambre de Commerce de votre région lors d’ateliers par exemple. Des entretiens individuels sont également possibles. Seule ou accompagnée, ne négligez pas cette étape car elle vous permettra d’identifier précisément vos lacunes pour ne pas refaire les mêmes erreurs à l’avenir.

À LIRE AUSSI :  Les 10 indispensables d'une Business Woman

2. Travaillez sur les points qui vous faisaient défaut

Un échec, votre échec, n’est pas arrivé seul. Peut-être n’aviez-vous pas investi tel marché ou pas suffisamment parlé à telle cible. Tout travail est perfectible. Formez-vous, faites des recherches. Vivre un échec, c’est acquérir de l’expérience de terrain, qui est indispensable, mais c’est aussi un moteur pour acquérir d’autres compétences qui feront de vous une businesswoman accomplie. Vous souhaitez investir le marché américain mais votre anglais vous faisait défaut ? Prenez des cours d’anglais d’entreprise, apprenez-en davantage sur les particularités du marché américain, rencontrez des acteurs de ce domaine lors d’événements. Car oui, après un échec, plus que jamais, le réseau joue un rôle important pour vous relever.

3. Entourez-vous de professionnels et de vos proches

Les événements dédiés aux entrepreneurs (forum, conférence) sont légion. Allez-y, échangez et bénéficiez ainsi de l’expérience d’autres chefs d’entreprise qui eux aussi sont certainement passés par là avant vous. Ces rencontres favorisent également le développement de partenariats et autres opportunités entrepreneuriales.

Côté vie personnelle, certains proches, ceux qui vous ont soutenu au début de cette aventure, sont toujours là. Qu’il s’agisse d’un soutien émotionnel ou financier, il est toujours appréciable et surtout vous permettra de ne pas vous enfermer dans la solitude, ce qui peut arriver après un choc similaire à un échec entrepreneurial. Le meilleur reste à venir.

À LIRE AUSSI :  5 règles d'or pour prendre l'avantage sur tes concurrents

4. Restez positive et lancez-vous à nouveau

Faire l’expérience d’un échec agit bien sûr sur le moral et la motivation mais dites-vous que ce n’est pas définitif. S’il est important de lister vos erreurs, il est aussi primordial que vous ayez conscience de vos points forts. Vous avez eu une super idée, le courage et la motivation pour vous lancer, recueilli ou économisé les fonds nécessaires, convaincu des clients, investisseurs ou employés de vous faire confiance. Ces qualités, vous devez les conserver lorsque vous endosserez à nouveau le rôle de chef d’entreprise. Votre échec est très souvent lié à la recette que vous avez appliquée pour atteindre un résultat. Le gâteau n’est pas cuit ? Faites-en un autre 😉

3points-300x67

La success story que vous imaginiez ne semble pas se concrétiser. Sachez qu’en France, tous les ans, environ 10% des entreprises déposent le bilan. L’échec entrepreneurial fait donc partie de la vie de chef d’entreprise, que vous en soyez acteur ou spectateur. Echouer, c’est apprendre, s’améliorer. Ce n’est donc pas une fatalité et ce n’est surtout pas la fin de votre aventure en tant que businesswoman. Au contraire. Vous avez eu le courage et l’énergie de vous lancer une première fois. Poursuivez votre route et devenez qui vous souhaitez être.

“L’échec est un passage transitoire qui te prépare pour ton prochain succès.” – Denis Waitley

Tamara Argentin
Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

À LIRE AUSSI :  Leila Toukourou, créatrice de maillots de bain en WAX : Une jeune entrepreneure inspirante

Leave Your Reply