Comment Se Relever du Pire – Les 6 Choses À Se Rappeler Lorsque L’on Fait Face À L’Adversité

“ Lorsqu’une porte se ferme sur le bonheur, une autre s’ouvre. Souvent, nous regardons si longtemps la porte fermée que nous ne voyons pas la nouvelle porte qui s’est ouverte pour nous. ”

Helen Keller 

 

Comment parvenir à surmonter les ouragans de la vie, à se relever après les traumatismes, pour ne pas rester plaqué au sol, mais continuer son chemin ?

Parvenir à se relever du pire, à renaître de ses cendres après un malheur, à retrouver le sens à l’existence en dépit de l’adversité, c’est cela que l’on nomme “ résilience”. Cette qualité implique deux capacités : celle d’une part de résister à la destruction, de réussir à protéger son intégrité même dans l’épreuve, et celle d’autre part de se reconstruire, de continuer de voir la vie comme digne d’être vécue. Il ne s’agit pas de croire que les traumatismes de la vie pourront s’effacer. Résilience ne signifie pas être imperméable à toute blessure. La personne résiliente est blessée, mais elle a la capacité de se relever et de cicatriser…

 

 

1. Les épreuves sont l’instrument de notre propre transformation.

 

“ Le bon usage de la souffrance est de commencer à en découvrir le sens pour soi, d’en identifier les racines cachées, puis de la combattre par un travail intérieur sur soi-même qui dissipe tout ce qu’il y a en elle d’illusion. Lorsqu’elle s’impose à nous malgré tout, le bon usage est alors de l’utiliser en instrument de sa propre transformation. ”

Bernard Besret

 

@songofgitaa

Il ne peut y avoir d’évolution sans changements. Les revirements de la vie sont inévitables. Mais il n’y a rien de définitif. La vie est un perpétuel mouvement. De sorte que les changements sont inéluctables pour n’importe qui. Et quand bien même tu ne souhaiterais pas évoluer, les changements se produiront d’eux-mêmes, parfois avec douleur. La vie est une suite d’épreuves, que l’on ne peut éluder, éviter. En réalité, il ne peut y avoir de vie sans traumatismes. Chacun de nous a ou rencontrera des épreuves, qui changeront profondément sa vie. L’écrivain Carl Roger disait que le simple fait de vivre représente déjà une affaire très risquée. Même devant ce constat, rien n’est insurmontable. 

 

 

2. La vie recommence chaque jour. 

 

“ Un coup du sort est une blessure qui s’inscrit dans notre histoire, ce n’est pas un destin. ”

Boris Cyrulnik 

 

On ne sortira pas indemne des épreuves de la vie. Mais il n’y a rien que l’on ne puisse surmonter, que l’on ne puisse cicatriser. Le passé n’existe plus. Le présent est la seule chose que nous possédons vraiment. Et il est temps – après de s’être effondrée devant les traumas de la vie – de se relever et de continuer à avancer. Ne vivons pas dans le passé. Les moments de stress et de profonde douleur ne sont que temporaires. La vie recommence chaque jour. Une épreuve douloureuse ne signifie pas que la vie tout entière doit elle aussi partir à la dérive ni que tes valeurs, tes principes, ta personnalité doivent être remis en cause. 

 

 

3. Ce qui ne tue pas rend plus fort.

 

“ Avec tout ce qui vous est arrivé dans votre vie, vous pouvez pleurer sur votre sort ou percevoir ce qui vous est arrivé comme une occasion favorable. 

Tout ce qui advient peut être perçu soit comme une possibilité de croissance, soit comme un obstacle à votre développement. En définitive, c’est vous qui choisissez et personne d’autre. ”

Wayne Dyer

 

@mirthamichelle

Quelles que soient les épreuves que nous sommes amenées à endurer, c’est au travers d’elles que l’on se forge, et que l’on devient plus fortes. “ Ce qui ne me tue pas me rend plus fort. ” Cette célèbre phrase du philosophe allemand Friedrich Nietzsche résume à elle seule toute l’essence de cette pensée. L’échec, les erreurs, la souffrance sont en réalité une source d’apprentissage, et non de haine, de repli sur soi ou d’apitoiement. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les traumatismes de la vie, l’adversité, peuvent être bénéfiques pour la force mentale qu’ils nous donnent. Nous ressortons riches et grandies de l’expérience acquise en traversant ces épreuves. Et grandir est bien souvent douloureux. 

 

 

4. Tant qu’il y aura de la vie, il y aura toujours de l’espoir. 

 

“ Quelque chose en moi sait que rien ne peut m’arriver, que rien ne peut me détruire. C’est ce noyau infracassable en nous, ce noyau infracassable du divin en chacun de nous. Alors la peur cesse et quand la peur cesse, il y a un drôle de morceau de moins d’horreur sur la terre. Parce que la peur est la plus grande créatrice de réalités qui existe! ”

Christiane Singer, Du bon usage des crises

 

@mirthamichelle

Même dans les drames les plus indicibles, même dans le chaos de l’existence, une lueur apparaît toujours, une petite flamme continue de bruler, pour nous mener vers la sortie, pour nous sortir la tête hors de l’eau. Preuve qu’il ne faut jamais sombrer dans le désespoir, qu’une issue est toujours possible. La résilience nous oriente vers l’espoir, elle est tournée vers l’avenir et une force d’esprit remarquable. 

 

 

5. Il est possible de reprendre le contrôle de sa vie. 

 

@mirthamichelle

Au milieu du chaos de l’existence et de ses épreuves, plus rien ne fait sens. Notre monde semble s’écrouler, plus rien ne semble normal. C’est précisément pour cette raison qu’il est plus que nécessaire de reprendre le contrôle de sa vie. Les personnes qui ont fait preuve de résilience ont toute témoigné de cette nécessité de remettre de l’ordre. En reprenant entièrement la responsabilité et le contrôle de ta vie, tu reprends une maîtrise sur les circonstances. Ce n’est pas l’apitoiement, la victimisation, ni le repli sur soi, qui remettront de la régularité dans ta vie. Tout ce qui peut donner un sentiment de contrôle, de pouvoir sur la situation, maintient la santé mentale et permet de mieux vivre. La prise d’initiative et l’action sont le remède contre l’impuissance.

 

 

6. La confiance en ses propres capacités est une clé de la résilience.

 

@songofgitaa

Lorsque l’on fait face à l’adversité, il est souvent bien difficile de garder une pleine confiance en soi et en ses capacités. Il arrive même que l’on soit terrassé par la culpabilité. Pourtant, il ne faut pas surtout céder à cette culpabilisation, mais garder une pleine conscience, claire et saine. Il s’agira d’abord d’admettre les responsabilités qui sont les siennes, s’il y en a. Il s’agira encore d’admettre ses erreurs, de les réparer s’il y a lieu. Mais il est important de discerner où cette responsabilité personnelle s’arrête. Il est nécessaire pour avancer de lâcher-prise une bonne fois pour toutes avec cette fausse culpabilité, s’efforcer de cultiver une estime positive de soi-même, de prendre soin de soi, de son corps et de son esprit, encore plus qu’à l’accoutumée. 

Lina
Lina

Etudiante en droit et en philosophie, j’attache à côté de cela un intérêt tout particulier à la beauté, à l'apparence physique et tout ce qu'elle englobe. Elle est un moyen en vue d’une fin, celle du bien-être et de la réussite, qu'elle que soit l’idée que l’on se fait de celle-ci. Convaincue du réel impact de l'apparence, je vous partage modestement ce que j'espère vous être utile. Instagram : lina.bl

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link