Savoir Rompre Comme une Lady

Vous avez tenté une histoire tous les deux, vous y avez même cru, mais de ton côté, tu arrives dans une impasse. Tu sais que cette relation ne vous mènera nulle part, et tu veux vous éviter, à toi comme à lui, de perdre votre temps. C’est le moment de rompre. Sache qu’au même titre qu’il existe un savoir-vivre, il existe un savoir rompre. Suis ce guide pour passer cette épreuve avec un maximum de classe et de respect.

Rompre n’est pas chose facile

Tout d’abord, il faut changer de regard sur la rupture et dégager cet acte de la culpabilité qui l’accompagne. Certes, tu causes de la peine à celui que tu quittes, et sur ce point il est normal que tu te sentes mal. En revanche, tu n’es pas responsable de ton absence de sentiment. Elle s’impose à toi, et à partir de ce constat, tu as pris la meilleure décision, celle de la loyauté : tu libères celui que tu quittes pour lui permettre de trouver une relation dans laquelle il sera vraiment aimé. Tu le sais aussi bien que moi, beaucoup de femmes et d’hommes n’ont pas le courage de rompre, et font s’éterniser une relation dans laquelle l’un des deux partenaires nourrit de faux espoirs et perd du temps. Pire encore, on ne compte plus ceux qui trompent au lieu de rompre. Ne ressentant plus de désir ou de sentiments, ils vont chercher ailleurs la passion disparue, mais tout en gardant le confort affectif d’une relation posée, et en évitant d’assumer le mauvais rôle de celui qui s’en va. Il est facile de voir que c’est la pire trahison qui soit, bien plus destructrice qu’une rupture. Rompre est difficile, aussi pour celui qui s’en va. Rompre est courageux et respectueux. Rompre dans le respect est une décision de reine.


Sois claire et définitive

La règle d’or pour rompre proprement est la clarté du message. Mieux vaut faire mal que de laisser de faux espoirs qui vont ralentir la reconstruction de celui que tu quittes, juste dans le but de préserver ton confort psychique, en refusant d’assumer « le rôle de la méchante » :

  • Je vais peut-être te choquer : rompre par texto est parfois une bonne solution. Cette façon de faire qui semble le summum de la froideur et de la discourtoisie peut s’envisager autrement : imagine seulement que tu te trouves à la place de l’autre. Tu reçois un texto qui te propose un rendez-vous. Tu te fais belle, heureuse de voir ton partenaire, ou bien tu sens que quelque chose ne va pas, mais tu es obligée de te torturer dans l’attente que le couperet tombe, en allant à ton rendez-vous comme on va à l’abattoir. Puis tu retrouves celui qui t’annonce qu’il te quitte. Pourquoi ne te l’a-t-il pas dit avant, t’économisant une nuit blanche entre angoisse et faux espoirs ? Parce que « ça ne se fait pas de rompre pas texto »… honnêtement, ce qui ne se fait pas, c’est de laisser croire que tout va bien pour faire la surprise de la rupture, une fois face à face. Il peut donc être plus humain d’annoncer la couleur par texto, puis de proposer de se voir, s’il a des questions par exemple. Sans cette deuxième étape, rompre par texto serait de la lâcheté. Un autre avantage à cela : tu préserves la pudeur de celui que tu quittes, qui pourra encaisser le choc à l’abri des regards (et surtout de ton regard). Un dernier détail : choisis ton moment. Pas quand il est sur la route, pas quand il est avec ses amis… mais dans un moment où il est suffisamment préservé, au calme, avec la possibilité de solliciter la présence d’un confident.
  • Non, vous ne pouvez pas rester amis. Il va te poser la question fatidique. Tu vas être tentée de dire oui, pour ne pas être trop dure, et aussi parce que tu peux éprouver de la tendresse pour celui que tu quittes. Mais sache qu’en voulant être gentille, tu ne lui rends pas service. Si vous devez devenir amis, ce sera bien plus tard, quand le temps aura fait son œuvre. Pour l’instant, il faut couper les liens, afin de faciliter le processus : ne pas se voir pendant au moins quelques mois, et surtout, comprendre qu’il n’est pas sain de rester connectés via les réseaux sociaux.


Donne des explications

Il est impératif de te forcer au difficile exercice de donner à celui que tu quittes des explications sur ton départ. Attention, tu n’as pas à te « justifier »; mais s’expliquer n’est pas se justifier. C’est offrir la possibilité à celui que tu quittes de donner du sens à ce qu’il vit et de commencer son processus de deuil. Quant au contenu de ces explications, veille à garder la balance entre sincérité et douceur. Tu peux être sincère sans entrer dans les détails blessants.

Préserve sa fierté

Tu peux rompre avec amour. Tu veux quitter cet homme, pas l’achever. Tu dois penser à son après quand tu le quittes. Être quitté crée une blessure narcissique qui met du temps à cicatriser. Il faut que tu limites les dégâts de ce côté, en lui donnant des éléments sur lesquels il pourra s’appuyer pour reprendre confiance en lui par la suite. Quand tu sens que ton message est clairement passé, tu peux le remercier cet homme de ce qu’il t’a donné de bon, et mettre en valeur les qualités qui lui donnent le droit d’être aimé pleinement. N’oublie jamais que dans ces cas-là, la froideur expéditive est une solution de facilité, et une lady dédaigne la lâcheté et l’irrespect.

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

REJOINS LA
#TEAMFI

 
Pour recevoir ta dose de motivation
et être au courant de nos évènements
avant tout le monde
S'ABONNER
close-link