Comment réussir sa carrière sans diplôme

Il y a plusieurs décennies, il n’était pas peu commun de voir des personnes sans diplômes arriver au sommet. Aujourd’hui, on ne peut pas en dire autant. Il existe des moyens pour entrer à l’université sans le baccalauréat par exemple, mais cette démarche a pour finalité d’obtenir un diplôme justement. Voici 4 étapes à suivre pour que tu puisses réussir sans sésame en poche.

1. Bien définir ton projet professionnel

En arrivant sur le marché du travail sans diplôme, tu dois avoir une offre de services solide. En d’autres termes, tu dois connaître tes savoir-faire (compétences) et savoir-être (qualité). Pas de place aux approximations ! Il existe un moyen de les déterminer : c’est le bilan de compétences. Ça consiste à répondre à une série de questions pour évaluer tes points forts, tes points faibles et ta motivation. Note que toutes les expériences professionnelles que tu as pu avoir, salariées ou non, comptent : celles acquises seule en autodidacte, en stage, ou même en tant que bénévole.

Ce bilan te permettra aussi d’établir ton projet professionnel : quel métier tu veux faire, dans quel secteur, etc. Et il est bien sûr capital pour faire ton curriculum vitae. Car oui, même sans diplôme, tu devras en faire un !

2. Être passionnée

Steve Jobs, et il n’était pas le seul, pensait que la passion est une des clés du succès. Lui-même autodidacte, on peut dire qu’il est un des grands modèles de selfmade man (homme qui s’est fait seul) de ces dernières années. Preuve, s’il en faut, que la passion permet de se dépasser, de toujours persévérer pour atteindre ses objectifs. C’est peut-être encore plus vrai lorsque tu n’as pas de diplôme. Ce vif enthousiasme sera également un atout quand tu rédigeras ta candidature et quand tu rencontreras tes sans doute futurs employeurs. La confiance en soi, la détermination et la passion sont toujours salués. Diplôme ou pas !

3. Gravir les échelons en partant de zéro

Comme le dit si bien Drake dans sa chanson du même nom, « start from the bottom » (commencez au bas de l’échelle) est un des moyens pour toi de te faire une place de choix dans une entreprise. Tu peux  commencer par un poste peu qualifié. Sache tout de même que cette stratégie suppose tu travailles dur pour faire ta place mais aussi que la culture du mérite soit en vigueur dans votre entreprise ou qu’un système de concours internes ait été mis en place pour que ça soit possible. Dans tous les cas, sans appui de ta hiérarchie, il sera difficile de faire carrière. Choisis donc bien l’environnement dans lequel tu souhaites évoluer. Renseignes-toi sur l’entreprise, n’hésite pas à faire des recherches, voire à te rapprocher d’anciens employés sur LinkedIn par exemple. Aussi, tu peux jeter un coup d’œil au classement des entreprises où il fait bon travailler est établi par la société internationale d’étude « Great Place to Work ».

4. Continuer à te former

Prends toujours le temps d’apprendre et de faire la veille sur tes sujets. Sans cela, tu seras bien sûr beaucoup moins performante et disposée à anticiper l’évolution de ton secteur. Les MOOCs sont un moyen très accessible pour apprendre en ligne. Ils sont souvent gratuits et conçus pour pouvoir aménager des sessions de travail et donc te former à ton rythme.

Tu peux aussi écouter des livres grâce à des applications telles qu’Audible. Pour environ 10€ par mois, tu as accès à une bibliothèque de livres audio. Très pratique ! Ne néglige pas les conférences. Les réseaux sociaux en relayent très souvent. C’est un bon moyen pour te tenir à jour, mais aussi pour rencontrer des gens et élargir ton réseau 😉 Autre astuce si tu es déjà en poste : voir avec son employeur pour bénéficier d’une formation grâce à ton Compte Personnel de Formation, anciennement Droit Individuel à la Formation (D.I.F.).  Ainsi, tu seras toujours à l’affût et tu représenteras une véritable valeur ajoutée pour l’entreprise pour laquelle tu agiras en tant qu’experte.

En France, en terme de recrutement, la tendance n’est malheureusement pas en faveur des personnes sans diplôme, surtout dans les grandes entreprises qui exigent au minimum un bac+2 et qui rémunèrent leurs employés selon une grille de salaire prenant en compte le niveau d’étude. Pourtant, ne pas avoir de diplôme ne veut pas dire que tu n’as jamais été diplômée dans un autre domaine par exemple ou que tu n’as jamais travaillé,…  À l’étranger, notamment dans les pays anglo-saxons, ce n’est pas la même histoire ! De nombreux témoignages prouvent qu’être sans diplôme dans le domaine qu’on vise n’est pas un frein. En tout cas, ne laisse pas la situation en France être un motif de découragement, au contraire. Dans tous les secteurs, il existe des opportunités. Tu peux aussi en créer en lançant ta marque ou en t’associant. N’oublie pas que « là où il y a une volonté, il y a un chemin » (Lénine, 1870 – 1924).

Tamara Argentin
Tamara Argentin

Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

Un commentaire

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies