Réseaux sociaux : quand l’infidélité prend une dynamique 2.0

Internet et ses réseaux sociaux contribuent-ils à l’infidélité ? À cette épineuse question, les avis sont assez mitigés. Entre celles qui sont d’accord sur le fait qu’il peut y avoir de l’infidélité sur les réseaux et celles qui affirment le contraire, il y matière à développer. De toute évidence, l’infidélité fait son chemin sur la toile. Il y a même des sites dont on taira le nom, qui encouragent cela. Voyons ensemble 3 points qui démontrent que l’infidélité peut tout à fait prendre une tournure 2.0.3points (4)

1. Les réseaux sociaux, un véritable terreau pour l’infidélité

On sous-estime beaucoup l’impact des réseaux sociaux dans un couple et pourtant Anik Ferron, sexologue et doctorante en psychologie à l’UQTR – Université du Québec – , affirme que 41 % sont jaloux à l’idée que son (sa) partenaire puisse entretenir sur les réseaux sociaux des échanges avec une ou des personnes du sexe opposé. Et 40 % admettent espionner le compte de leur binôme ! Ces pourcentages énormes démontrent que les réseaux sont un fléau qui peut irrémédiablement déséquilibrer le bon fonctionnement d’une union conjugale. Sur les réseaux sociaux, on a tendance à embellir la réalité. Plus encore, la barrière de l’écran peut facilement engendrer des comportements désinhibés. Il est important de garder une certaine distance et filtrer nos échanges sur les réseaux.

2. Du virtuel au réel, la frontière est infime

Dans le virtuel, l’infidélité est plus subtile à mettre en place mais tout à fait possible.  Les conversations en message privé peuvent facilement laisser place à des dérapages sans précédent. Par conséquent, il faut se prémunir des cotés sombres que contient le net. Dans une relation, pour ne pas arriver à un stade où il ne sera plus possible de faire marche arrière: s’imposer des limites face à cela est nécessaire. Que ce soit de l’ordre de l’intime ou pas: on ne peut pas partager avec des inconnus ce que l’on partage en temps normal avec son/sa partenaire. Sur la toile, tout est faussé et par conséquent facilement idéalisé et désiré. Beaucoup adoptent un comportement de séduction pour de multiples raisons (ennui au domicile conjugal, envie de rebooster sa confiance en soi…). D’un pays à l’autre, les réseaux sociaux ont un impact et un pouvoir important dans la vie des gens. Aux États-Unis, 2 divorces sur 3 utilisent Facebook pour prouver l’infidélité du partenaire. Pour les chercheurs de l’American Academy of Matrimonial Lawers : « Les réseaux sociaux ont véritablement troublé la paix des ménages ». Ce flirt émotionnel se passe grandement de proximité physique mais s’avère tout autant dangereux et destructeur.

À LIRE AUSSI :  Meagan Good : "Pourquoi j'ai décidé de pratiquer l'abstinence"

3. L’infidélité émotionnelle se passe de rapport charnel

Selon Tracey Cox, experte britannique en relations humaines : « Ce n’est pas parce que vous n’avez pas de relations sexuelles avec une autre personne que vous ne trompez pas votre conjoint(e) en flirtant avec d’autres. » La barrière de l’écran laisse place à des conversations plus désinhibées et propices au flirt. Nul besoin de passer par l’acte pour tromper son partenaire. Aujourd’hui avec toute cette technologie connectée, les rapports et approches entre individus sont considérablement impactés. Beaucoup ont compris cette faille et n’hésitent pas à s’engouffrer dans la brèche. Il faut prendre conscience de cela et ne pas provoquer l’inacceptable. Entretenir des échanges et des conversations avec des personnes sur les réseaux sociaux n’est pas à prendre à la légère. On ne peut pas se permettre d’être candide face aux mauvaises intentions qui pullulent sur ces plateformes. Il est important de rester sur ses gardes car une discussion banale peut facilement et rapidement se décliner en une infidélité émotionnelle. 3points1

Privilégier le bien-être de son/sa partenaire et le/la protéger de tout cela doit être une priorité du couple. Si les réseaux sociaux et les échanges que tu entretiens raisonnent en toi telle une addiction il y a lieu de sincèrement t’interroger. Tu ne devrais pas avoir de mal à te déconnecter de tout cela si l’équilibre de ton couple en patit. Dans une société où la virtualité prend l’ascendant sur la réalité, les comportements de l’individu ont également évolués. Si le procédé de l’infidélité a quelque peu changé, la sensation et la douleur que l’on ressent lorsque l’on découvre cela restent intactes. Physique ou émotionnelle, l’infidélité n’est que très rarement cautionnée. Pour en savoir davantage au sujet de l’infidélité, je t’invite à découvrir les 5 signes de l’infidélité qui sont fréquents ainsi que les 4 étapes pour la vaincre.

« L’infidélité, peste du repos et de la vertu, vient troubler les liaisons les mieux cimentées. » — Madeleine de Puisieux
Odélya
Rédactrice Love chez Femme d’Influence & Working Mama.
Etudiante en licence management social & en journalisme multimédia.
Le savoir est une arme alors je charge mes munitions.
Que ma plume puisse impacter vos habitudes.

À LIRE AUSSI :  L'amour véritable : 5 signes qui ne trompent pas

Leave Your Reply