Le réseau, l’arme de construction massive : 5 façons de se faire un bon réseau

Le réseau est à la fois une force et une énergie. Grâce au réseau, il est possible de monter comme de descendre dans les échelons de la société. C’est la raison pour laquelle dès le plus jeune âge, les parents s’assurent que leurs enfants soient entourés d’amis qui évoluent avec eux et les apprécient à leur juste valeur. Dans leur éducation, les parents apprennent à leurs enfants à se constituer un réseau productif, et ce, sans même le savoir.

Outre dans les sphères hautement professionnelles, le terme réseau et ce qu’il représente avait perdu de sa superbe. En effet, il était mal vu d’être pistonné grâce à une connaissance, jusqu’à ce que les réseaux sociaux envahissent la toile et rendent au réseau ses lettres de noblesse. Le réseau étant utile en tout et à tout point de vue.

À l’ère du numérique et des familles de réseaux sociaux, en quoi est-ce utile de se constituer des réels réseaux d’amis, de collègues et de connaissances ? Car l’humain est le véritable meilleur ami de l’humain, quand tout deux conjuguent leurs énergies dans un but commun ou personnel à l’autre. La vie étant trop courte pour acquérir tous les savoirs.

« Se réunir est un début ; rester ensemble est un progrès ; travailler ensemble est la réussite. » Henry Ford

1. Fortifier sa base : Le cocon familial.

La particularité de ce réseau est qu’il n’est pas choisi, mais imposé à la naissance. Ainsi, le développement de l’individu se fait dans un milieu où il ne maîtrise ni les codes ni les conventions et où il doit s’adapter, partager, composer avec ses frères et sœurs ou ses parents si l’enfant est unique. C’est le premier mariage de tous les individus : les parents étant les ascendants directs, les frères et sœurs les doigts de la main, il est impossible de faire l’impasse totale sur eux. Et ce même si les rapports directs sont coupés. Le même sang circule dans vos veines, donc votre enfant peut leur ressembler physiquement comme dans le caractère.

D’où l’importance de l’éducation des parents qui a pour but d’apporter les clefs permettant à l’enfant de s’épanouir et de trouver sa place dans sa famille et la société à l’âge adulte. D’aussi loin que les souvenirs remontent, les premiers amis restent les cousins/cousines. Véritables soutiens, amis, ils aiment sans compter, encouragent et soutiennent les projets personnels et professionnels des membres de leurs familles avec ferveur. Avec les parents, les frères et sœurs, les tantes et les oncles, ils forment le premier cadre de chaque individu : la bulle familiale.

Fortifier sa base consiste à faire le tri dans tout ce qui a été appris, vu et vécu, et construire le type de femme que vous allez devenir. Tel Michel Ange, qui a pris 3 ans pour créer l’œuvre qui l’a fait connaître dans le monde entier jusqu’aujourd’hui 5 siècles plus tard, soyez votre propre Chapelle Sixtine.

À LIRE AUSSI :  Halima Aden : la première femme voilée de l'élection Miss USA

Dans les classes moyennes, il est rare de penser à demander conseil aux membres de sa famille pour avancer. Cependant, il existe dans toute famille : un modèle de réussite. Attachez-vous à cette personne et apprenez de son parcours semé d’embûches, d’échecs et de déceptions ici et là avant de réussir. Cette personne connaît généralement bien le fonctionnement de l’argent et peut beaucoup vous apprendre à la fois sur le business et sur la nature humaine. Que ce soit pour la culture générale ; lancer un business ou conseiller une personne en création d’entreprise, ce savoir peut toujours vous servir.

Cessez le renfermement sur vos acquis et soyez curieuse ! Car les jeunes femmes d’aujourd’hui sont les mères, les tantes et les marraines de demain. Si vous n’avez rien reçu, rien n’apprit, qu’allez-vous transmettre à la future génération ? Favorisez le réel au virtuel, et passez du temps avec vos proches.

« Répandez l’amour partout où vous allez, mais d’abord et avant tout dans votre propre maison.
Ne laissez personne venir à vous qui ne reparte meilleur et plus heureux.
Soyez l’expression vivante de la bonté, que ce soit la bonté de votre visage, la bonté de votre regard, la bonté de votre sourire ou la bonté de votre accueil chaleureux. »
Mère Teresa –

2. Se faire de nouveaux amis.

« Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es. » Don Quichotte –

La Terre compte 7 milliards d’habitants, et autant de centres d’intérêt que d’individu qui la compose. Ce que la plupart nomment leurs « amis » ne partagent pas forcément tous leurs centres d’intérêt. D’où les amitiés qui naissent entre 2 personnes exerçant les mêmes loisirs, car ceux-ci rapprochent. Que ce soit le sport, la danse ou le théâtre… Ces activités donnent un cadre à leurs participants, qui ensemble, vivent une expérience unique et concrète, leur apportant des bénéfices mutuels. Ce genre d’amitié peut rester autour de l’activité, ou dépasser le cadre et se transformer en amitié durable. Les premières amitiés de ce type étant les amis rencontrés à l’école ou dans le voisinage, qui lorsque l’amitié se prolonge dans le temps, deviennent des amis considérés comme appartenant à la famille.

Le réseau d’ami idéal se doit d’être diversifié. Bien qu’il soit tentant de rester dans le confort d’amis qui pensent exactement comme nous, il est vital sinon capital de s’entourer de personnes à compétences égales, supérieures, mais surtout différentes de nous.

Les parents tendent à privilégier les professions où l’intellect fait force de loi, or la société a besoin de tous les corps de métier pour évoluer. L’ami droit aura une parole honnête et digne de confiance, tandis que l’ami cultivé enrichit la culture générale. L’ami qui se trouve être dans la communication vous informera de tous les événements concernant vos centres d’intérêts communs ou personnels, et un ami commercial saura vous montrer comment persuader et convaincre. Les amis travaillant dans la santé côtoient la mort tous les jours, ils restent néanmoins à la pointe de tout ce qui se fait de mieux dans ce domaine. Les amis mécaniciens ou techniciens ont littéralement leurs métiers dans la main. Ils savent ce qu’est un produit de qualité, par conséquent ils sauront distinguer la contrefaçon de la qualité dans l’océan des produits proposés. Selon leur domaine d’activité, ils sauront conseiller leurs amis. Les amis juristes connaissent les rouages de la loi, vous apprendront vos droits et comment vous défendre face à des situations préjudiciables.

« Il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens. » – M. Le Roux de Lincy

Une pomme mûre dans un bac de pommes pourries deviendra pourrie. Nous sommes influencés par nos fréquentations, raison pour laquelle il faut être vigilant. Par exemple, l’ami qui pour tout et rien râle en permanence, même s’il est un ami d’enfance, draine votre énergie. À la fin, la rencontre vous vide totalement. Comme dans des sables mouvants, on use de son énergie personnelle. La misère aimant la compagnie, choisissez bien vos amis !

À LIRE AUSSI :  Beyoncé : Sa Lettre ouverte après la mort de Alton Sterling & Philando Castile

3. Se créer des opportunités professionnelles.

Chaque individu a besoin d’amis, de collègues qui les soutiennent dans leurs activités quotidiennes. En effet, les collègues de travail sont ceux avec lesquels nous passons le plus clair de notre temps ! Lorsque l’on regarde la composition d’une journée, il y a idéalement 8h pour se reposer, 8h pour travailler et 8h pour s’amuser. Dans ces 8h « d’amusement » sont incluses toutes les occupations externes à l’activité principale, qui peuvent parfois être des véritables valeurs ajoutées sur le CV.

De plus, développer de bonnes relations avec vos collègues, supérieurs et patrons, sert à la fois pour le présent et l’avenir. En effet, qui sait de quoi sera fait demain ? Les opportunités allant et venant, vous pourrez être celle qui trouvera un stage à l’un des membres de votre entourage grâce à 2/3 appels, ou bien celle qui décrochera un emploi important au sein d’une compagnie d’avenir. Le monde pullule d’opportunités pour qui sait les saisir ou s’en créer ! Et les pistons sont toujours d’un grand secours, surtout quand l’intermédiaire est reconnu par ses pairs. Car si ses contacts lui font confiance, ils vous feront confiance également, ce qui vous fera gagner du temps.

« Le temps, c’est de l’argent. » Benjamin Franklin

4. Se développer humainement grâce au réseau social.

Ce que je nomme réseau social est l’ensemble de personnes qui vous accompagnent dans vos démarches quotidiennes. Que ce soit le Pôle Emploi, les réseaux associatifs de vos causes et centres d’intérêt. Le bénévolat par exemple permet de participer collectivement à une activité qui sera pour une cause ou pour les nécessiteux. Nous venons tous de communautés bien précises et rendre à ces communautés qui nous ont vues naître et grandir, nous sera toujours bénéfique. N’en déplaise à ceux qui se surnomment ‘citoyens du monde’, vous n’en êtes point ! Car chaque individu appartient à un groupe spécifique. Et ce, même si la communauté peut se décliner sous plusieurs formes : la communauté d’un pays, d’une ville, ou d’une région.

À LIRE AUSSI :  Albinos et fière : 5 manières d'impacter dans notre société

Participer à l’effort général, s’investir dans une mission qui vous tient à coeur est l’expression même de ce que l’on est prêt à offrir au monde. C’est un point que partage chacun des leaders : leur cause, leur combat est devenu leur raison d’être. Raison pour laquelle Nina Simone, Malcolm X et tant d’autres ont marqué l’histoire.

Il faut être fort pour donner quotidiennement sans rien attendre en retour. En cette journée de la gentillesse, observez la beauté de cette qualité en posant vous-mêmes quelques actes désintéressés.

5. Tirer parti des réseaux sociaux.

De l’intarissable bavard à l’ami inactif, beaucoup oublient que les réseaux sociaux ne sont que des interfaces virtuelles qui ne représentent absolument pas la réalité.

L’obsession de la perfection virtuelle, l’amour de son image à outrance est parfaitement illustré dans Carmen de Stromae. Seulement l’objectif premier des réseaux sociaux est de garder le contact et de s’en créer de nouveaux. Et lorsque l’on sait comment se servir intelligemment des réseaux sociaux, ceux-ci peuvent devenir très lucratifs, en plus de précieuses sources d’informations et de renseignements sur les tendances actuelles.

Conclusion

Le réseau est une sorte de cerveau collectif qui est utile en toute occasion. À ses débuts dans son entreprise d’automobile, Henry Ford, ayant arrêté l’école à 15 ans, mais étant un précurseur dans les moteurs et les formes des automobiles à son époque, fit face à une série de questions de journalistes qui cherchaient à le déstabiliser lors d’une interview télévisée. Connaissant la force du cerveau collectif, il leur répondit tout simplement : « Je ne suis pas en mesure de répondre à toutes vos questions, n’étant ni technicien ni mécanicien. Mais j’ai dans mon équipe des personnes qui peuvent répondre à chacune de vos questions. » Telle est la puissance d’un réseau efficace.

Que votre objectif soit d’être une magnifique mère au foyer ou une businesswoman accomplie, il existe des femmes qui vous ressemblent et vous soutiendront quoiqu’il arrive. Car « Derrière une femme qui a du succès, se cache une tribu de femmes à succès qui assurent ses arrières. »

Baps
Créative, passionnée de lecture et d’écriture, aimant la mode et la beauté, je voyage au gré de mes rencontres et évènements, au coeur du genre humain : beau et imprévisible. Que mes mots vous inspirent et vous motivent.

Leave Your Reply