Comment Protéger ton Couple des 5 Dangers des Réseaux Sociaux

Nous adorons toutes la manière dont les réseaux sociaux ont changé nos vies. Mais nous adorons moins la manière dont ceux-ci influent sur nos relations amoureuses.

Constamment visibles et accessibles sur de multiples plateformes, nous et nos couples devons réinventer les conditions de l’intimité nécessaire à un amour profond, mais aussi affronter de nouvelles menaces qui peuvent mettre en péril l’équilibre de la relation. De nouvelles menaces, que les générations précédentes n’auraient pas connues ? En réalité, pas vraiment. Les réseaux peuvent surtout exacerber et démultiplier les dangers qui ont toujours guetté les couples…

Voici les 5 principaux dangers à redouter, et les solutions pragmatiques à mettre en place pour protéger ce qui compte plus qu’un nombre de like !

De la visibilité… aux regards envieux

Lydia Emillen

Les réseaux sociaux t’offrent une visibilité ludique, et parfois valorisante. Cela te permet de partager tes bonheurs, petits et grands, avec ceux que tu aimes ou que tu apprécies. Mais que se passe-t-il lorsque tes cercles sont un peu trop étendus, et ne comportent pas que de « vrais » amis ? Ton bonheur ne fait pas seulement envie, il rend jaloux ceux qui ne te veulent pas que du bien… Tu recevras des commentaires discrètement acerbes ou ironiques, et en privé, de mauvais conseils visant à saper les fondements de ton couple. Dans la vie, tu ne tolèrerais jamais ça. Pourquoi s’y exposer sur internet ?

Solution : réduire le cercle de tes contacts, faire le tri dans tes « amis », supprimer les abonnements superflus.

Pour faire ce tri, tu peux commencer par supprimer ceux qui ne publient rien, ou n’interagissent jamais avec toi, et avec qui tu n’as pas non plus d’interaction dans le réel. Ce ne sont pas de vrais « amis », tu n’as pas à partager ton histoire d’amour avec eux, car tu ne peux pas être sûre à 100% de la bienveillance de leur regard.

Ensuite, passe à ceux que tu as déjà exclus d’une publication : pose-toi la question de la raison de ta réticence à leur partager le post dont tu les as déjà exclus. La plupart du temps, cette raison justifie que tu évites de partager le reste avec eux.

Enfin, sois sans pitié avec ceux qui ont déjà commenté tes publications de manière négative, ou d’une manière qui faisait ton éloge sans tenir compte de ton couple et du regard de ton partenaire. Quelqu’un qui par ses mots, te manque de respect ou manque de respect à la personne que tu aimes n’est pas une personne maladroite, mais une personne malveillante, ou au mieux, n’ayant aucun égard ni aucune considération pour ce qui est important pour toi. As-tu besoin de t’entourer de ce genre d’énergie négative ? Je ne crois pas.

Pour finir, si ce tri t’est douloureux, demande-toi pourquoi la quantité des regards posés sur ta vie est plus importante que la qualité. Il est peut-être temps de saisir cette occasion pour développer un usage mature et sain de ton réseau. Tu t’en féliciteras très bientôt.

De la sociabilité… à l’ambiguïté

Dans la vie comme sur la toile, tu es sociable et ton homme aussi. Vivre et multiplier cette sociabilité est principale la raison d’être des réseaux. Jusqu’ici, tout va bien.

Mais si ton interlocuteur se méprend sur ta facilité à communiquer, l’ambiguïté se développe, d’autant plus facilement que les prétextes sont tout trouvés : commenter un post, réagir à un commentaire, surenchérir à une réaction…

Les intérêts, mais aussi les corps s’exposent et se commentent, et le pas est vite fait entre la simple sociabilité et le micro cheating (micro tromperie), cette façon de jouer dangereusement avec les limites de ce qui est innocent ou ambigu. Les tentations, d’ailleurs, peuvent exister de part et d’autre à des moments critiques de la vie d’un couple. C’est un fait, et cela fait partie de ce qu’un couple mature et conscient de sa force peut assumer. Mais pourquoi s’y surexposer inutilement ? Et s’il n’y a aucune tentation possible, pourquoi créer les situations qui feront souffrir ton partenaire et permettront à une autre personne de se raconter des histoires ?

Solution : clarifier vos statuts pour clarifier le contexte dans lequel vous écrivez, et donc le sens de vos paroles et réactions. Nul besoin de dévoiler la vie de ton couple ou l’identité de ton partenaire. La discrétion est d’ailleurs un synonyme de sagesse vis-à-vis de tous ceux qui ne font pas partie de tes plus proches amis.

Mais un simple statut « en couple », sans identifier personne, ou une publication de temps en temps suggérant que ton cœur est déjà pris, sans même dévoiler l’identité de l’heureux élu, suffira à recadrer les prétendants éventuels. S’ils respectent ton couple et qu’ils voient en toi une personne dotée de valeurs solides, ils reverront leur communication privée et publique avec toi et en banniront toute espèce d’ambiguïté. Si le jeu de séduction continue… tu es face à une personne malsaine, qui vise la destruction de ton bonheur, et non la construction d’une relation avec toi. De plus, cette personne démontre ouvertement qu’elle te considère comme volage et mise sur ta duplicité éventuelle pour nourrir son narcissisme : c’est une personne toxique, et non quelqu’un qui a simplement tenté sa chance. Tu sais donc ce qui te reste à faire, et ce que tu peux suggérer à ton chéri…

De l’accessibilité… au stalking

Amrezy

Toi et ton homme, vous êtes très accessibles sur les réseaux, et c’est tant mieux. Vous croyez qu’avoir réduit vos paramètres à la possibilité de ne pas être contactés par de stricts inconnus vous protège suffisamment des fous et des malveillants. En réalité, pas vraiment.

Après avoir accepté une connaissance sur un réseau, en tout bien tout honneur, il peut arriver de se retrouver face à un phénomène de harcèlement nommé le stalking. Il n’est pas à banaliser : le stalking, appelé traque furtive en français, est de mieux en mieux analysé par la psychologie et par la psychiatrie. Le stalker est souvent un narcissique ou un érotomane (personne qui s’imagine être désirée par tout le monde et qui prend chaque contact pour tentative de séduction), qui se sentira en droit de harceler ton partenaire ou toi, en vertu d’avances qu’il s’imagine avoir reçues derrière le moindre like, acceptation d’invitation, ou post n’ayant aucun rapport avec lui. S’en suit une omniprésence dans vos vies, en termes de messages sur tous les réseaux, d’espionnage, de piratage, de tentatives de manipulation. Sache que la loi punit ces actes intrusifs, que tu aies ouvert la porte de ton réseau ou pas à cet individu déséquilibré. En Angleterre, on punit le stalking dès 2 messages non souhaités. La loi française est encore loin de cette intransigeance, alors c’est à toi de ne pas tolérer le pillage de ton temps et de ton intimité, et à ne pas hésiter à porter plainte pour ce qui n’a rien d’une simple séduction insistante.

Solution : L’erreur est de minimiser les actes d’une personne qui paraît normale. Si elle ne comprend pas les « non » et les limites que tu poses, elle a une pathologie qui te fera du tort et qui en fera à ton couple. Rien ne peut justifier une intrusion que vous avez explicitement refusée.

Une seule solution pertinente : bloquer cette personne sur tout moyen de communication, refuser tout dialogue qui viserait à lui faire entendre raison, car elle y est inaccessible. Cet individu relève de la psychiatrie, et tu t’en apercevras trop tard si tu attends que trop de preuves s’accumulent. Prends conseil auprès de quelqu’un qui a déjà été stalké, et demande aux personnes compétentes de faire un rappel de la loi à ton harceleur. Si une main courante ou une plainte te paraissent disproportionnées, sache pourtant que de donner au stalker un individu non impliqué affectivement dans l’histoire comme seul interlocuteur est le seul moyen qu’il arrête de se faire des films et de prendre les « non » pour des « peut-être, et en attendant que ce soit oui, continue de me harceler constamment ».

Le passé

Tu as un passé amoureux, ton homme aussi, et c’est très bien. C’est ce passé qui fait de vous les personnes que vous êtes aujourd’hui, fortes de leurs erreurs, riches de leurs expériences, et prêtes à s’aimer de la façon la plus profonde, sincère et durable qui soit. Mais ce passé n’a pas à être connu dans un couple autrement de manière informative, succincte et abstraite. Le problème des réseaux est que, les photos d’ex que tu n’aurais jamais gardées y ressurgissent facilement. Les anciens posts de vos bons moments, les vieilles conversations en messages privés, tout cela peut tomber sous les yeux d’un amoureux qui, même si en théorie, trouve formidable que tu aies eu une vie avant lui, pourra être heurté par des preuves trop précises de cela. Il en va de même pour toi. Tu as beau savoir que tu es the one, tu n’as pas envie de voir ton homme en embrasser une autre, même il y a 4 ans.

Solution : supprime, supprime, supprime. Pas de fétichisme. Tes souvenirs sont bien à leur place dans ta tête, et l’historique de tes amours doit disparaître pour faire place à ton seul et ton unique dans la vie. De ton côté, ferme tes yeux à ce qu’une fouille archéologique des publications de ton amoureux pourrait te révéler. Discipline toute curiosité malsaine et refuse tout contact avec les personnes malveillantes, ou des amis trop protecteurs, qui voudraient porter à ton attention des éléments visant à te déstabiliser.

Le passé reste où il est, et le couple met en présence deux personnes dont la rencontre tire le meilleur et qui s’en trouvent transcendées. Vous n’avez donc rien à apprendre l’un de l’autre d’un passé révolu. Les versions de vous-mêmes qui ont évolué dans d’autres histoires, vous ne les rencontrerez jamais. C’est parfait comme cela. Avancez à deux.

Se suivre… ou s’espionner ?

Avoue. Moi aussi j’avoue. On a toutes dit un jour « Je ne comprends pas, il n’a pas répondu à mon message, et pourtant j’ai bien vu qu’il s’était connecté. », ou encore « il est en ligne… pourquoi il n’ouvre pas mon message ? ».

Ce sont des observations inévitables, depuis que les messageries et les réseaux nous permettent de voir les moments de connexion et la réception des messages. Mais attention: c’est malheureusement là que commence l’espionnage ordinaire

Il y a mille et une raisons d’être en ligne sans répondre à un message. Il y a mille et une raisons d’ouvrir et de se déconnecter sans répondre. Tu le fais parfois, quand tu es occupée ou pressée, et ça ne veut rien dire.

Mais plus on nous en dit, plus on analyse, plus on est tentées de « demander des comptes »… mais quelle horreur ! Est-ce là la relation que tu veux vivre ? Aimes-tu la fille que tu es quand tu crées des soupçons infondés à partir du rythme de la journée de ton homme ?

Et surtout, tu détestes qu’on te fasse la même chose… c’est vraiment l’antithèse de la confiance et de la liberté qui fondent une belle relation, et c’est aussi aux antipodes de ce qui rend une fille sexy. Tu te transformes en gardien de prison, et c’est absurde, car tu as mieux à faire que de surveiller, et parce que ton amour n’est pas une prison !

Autre variante de l’espionnage ordinaire : vérifier la liste d’amies de ton chéri, la variation de leur nombre, ou encore ce que ses posts révèlent de ses activités et des personnes avec qui il se trouve.

Une logique atroce, oppressante pour celui qui est ainsi espionné, mais tellement tentante dans un contexte où tout est visible, enregistré, vérifiable à distance !

Si ton homme est séduisant, tu auras toujours de quoi angoisser inutilement. Et s’il veut te tromper, il le fera discrètement, et non pas en te donnant des indices sur les réseaux. Alors, lâche prise.

De même, essaie de ne pas voir qui le like et qui le commente :

  • Tu peux te méprendre sur le sens de ces relations et l’identité de ces personnes: une jolie fille très amoureuse de son mari peut trouver ton homme très drôle…
  • Il a forcément sa petite cour d’admiratrices, c’est un fait. Mais d’une part c’est toi qu’il a choisie, fais-lui confiance, il a ses raisons, et il trouve ces filles bien moi séduisantes que tu ne les perçois. D’autre part, c’est à lui de réguler leurs effusions si elles en viennent à te déranger. Donc tu n’as pas à t’en préoccuper. Elles courtisent, et tu règnes!

Solution : Tu vois tout, mais tu ne contrôles rien. Alors, arrête de regarder.

Arme-toi de discipline, et aide-toi des paramètres te permettant de cacher ses heures de connexion, sa localisation (il suffit souvent de rendre ces informations invisibles pour toi pour que tu ne puisses plus les voir pour les autres). Moins tu en sais, mieux tu te portes. Moins tu stimules ta jalousie, plus tu rayonnes.

Pendant le temps que tu ne passes pas à décortiquer sa vie et à en déduire des films d’horreur complètement fantasmés, fais-toi belle, cultive-toi, fais du sport. Ainsi, quand au lieu de te suivre sur les réseaux il te verra en chair et en os, tu ne laisseras aucune chance à ses amies virtuelles!

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link