Les Mères Célibataires Sont Seulement Pour les Hommes Matures!

 

 

Derrick Jaxn est un love coach brillant, qui a été élevé par une maman célibataire. Dans son livre Les mères célibataires sont seulement pour les hommes matures! il combat vigoureusement les préjugés et les injustices dont sont victimes les mamans solo, tout en leur donnant d’excellents conseils.

Mère célibataire/ Père célibataire

Il commence par relever l’injustice du regard social sur une mère célibataire, en nous mettant face à 2 expressions : père célibataire, et mère célibataire. Là où l’évocation d’un papa qui assume seul ses enfants nous provoquent attendrissement et admiration, la mère célibataire est associée à des connotations négatives : une femme instable ou rejetée, une source de contraintes, voire, plus cruel encore, une femme de seconde main… L’injustice est criante!

Autant de préjugés à combattre pour rendre aux mamans solo la fierté qu’elles méritent! 

« Les mères célibataires ont fait de mauvais choix »

 Une femme qui tombe enceinte de son mari puis qui est quittée par celui-ci, ou doit le quitter pour une raison qui lui appartient, n’a pas souhaité ni pu prévoir cette situation. Il en est de même pour celle qui tombe enceinte suite à une nuit sans lendemain. Elle n’a sûrement pas souhaité se retrouver avec un bébé et sans personne pour la protéger. Crois-tu que, petite fille, elle rêvait d’être mère célibataire ? Non, elle avait les mêmes rêves que toutes ses semblables qui sont heureuses en couple, mais la vie lui a imposé une épreuve, pour laquelle elle est aujourd’hui jugée ! Il ne nous vient pas à l’idée de juger une personne endeuillée, alors pourquoi jugeons-nous celle qui a vu ses rêves mourir ?


Célibataire/ Mère: deux mondes différents

Il n’y a pas de connotation négative associée au mot « célibataire ». Alors pourquoi, quand on y ajoute « Mère », ce mot devient-il l’équivalent de « mauvaise personne méritant d’être critiquée »?

Elle a subi ou choisi une séparation pour des raisons qui lui appartiennent. En quoi cela fait d’elle une mauvaise mère ? Ou une personne peu fiable pour un engagement futur ? Au contraire, c’est une femme qui a l’expérience de ses limites en couple et qui connaît sa valeur et ses objectifs, qui a aussi eu le courage de préférer offrir la vérité à son enfant que le confort d’une fausse stabilité. 

Des « super héroïnes » face à des « méchants masqués »

C’est dans ces termes que Derrick Jaxn analyse la situation de femmes qui assument et protègent tout le monde après avoir été dupées par quelqu’un qui portait un masque, et s’est présenté à elles sous les traits de celui qu’elles attendaient, pour après révéler une nature double ou lâche, voire violente. Il démonte le mécanisme de transformation d’un prince charmant en adversaire : un homme décide d’un commun accord avec une femme d’avoir des relations sexuelles, et donc de potentiellement devenir papa, mais lorsque cela arrive, il se sent pris au piège dans des responsabilités qu’il ne veut pas assumer, et reproche alors à la future maman une situation dans laquelle ils de sont mis à deux. Il agit comme si elle l’avait ensorcelé et s’était fécondée toute seule, à son insu, malicieusement… et ce raisonnement puéril et absurde lui permet de ne rien assumer, sans culpabiliser !

Dans un film de super héros, on choisirait le camp de celle qui assume et protège, contre celui qui ment, puis piège et s’enfuit. Alors pourquoi, dans la vie, ne se met-on pas toujours du côté de la maman solo ?

Pourquoi certaines mères célibataires sortent-elles avec des bad boys ?

Les femmes qui choisissent des bad boys sont celles qui en ont assez des loups déguisés en agneaux. Un homme qui n’a rien à cacher, si insécurisant soit-il, apporte une forme de tranquillité d’esprit : avec lui on sait qu’on ne doit s’attendre à rien, et on ne risque pas de tomber de haut… Il ne faut donc pas juger celle qui en arrive à préférer ne rien attendre des hommes, mais plutôt ceux qui l’ont rendue aussi cynique à force de la décevoir.

« Mais je t’avais dit que je n’étais pas prêt ! »

C’est la fameuse excuse que donnent tant d’hommes pris au dépourvu par l’annonce d’une grossesse surprise, pour ne pas prendre leurs responsabilités dans la vie de cet enfant. Mais une femme est-elle toujours prête à devenir maman ? Non, évidemment. À ces mères, on reprochera de ne pas avoir attendu d’être prêtes pour tomber enceintes. Un conseil judicieux en soi… comme celui-ci, tout aussi impossible à suivre : « ne tombe pas amoureuse avant d’être sûre d’être avec l’homme avec qui tu vas te marier ».

D’autre part, rappelons un lieu commun : des imprévus de la vie peuvent naître des bénédictions, quand on les accepte et quand on les assume. C’est ce miracle qu’opère une femme qui devient mère avant de l’avoir souhaité.

« La plupart des criminels sont élevés par des mères célibataires. »

C’est ce que les statistiques disent, mais les statistiques oublient de montrer le sens des chiffres. Le problème n’est pas l’éducation donnée par les mères seules. Le problème est l’absence du père et les conséquences sur l’environnement qui sera celui de l’enfant : environnement défavorisé parce que le foyer ne tient que sur les revenus de la maman, environnement difficile psychologiquement, parce que la maman n’a pas le temps de s’occuper d’elle-même étant donné qu’on lui a laissé assumer seule les responsabilités parentales 24h/24 et 7jours sur 7.

Derrick Jaxn donne une métaphore qui nous montre combien il est absurde de juger une mère dans cette situation : deux personnes fabriquent un canapé. Puis une des deux s’en va. Il n’en reste qu’une pour le livrer… elle le fera, mais il arrivera à bon port bien abîmé et en retard, tout simplement parce qu’il était impossible de transporter ce meuble seul sans dommage, et non parce que la seule personne qui ait essayé de s’en charger était un livreur incompétent !

« Une femme ne peut pas élever un homme »

Derrick Jaxn a été élevé par une femme, qui en a fait un homme, viril, sain, respectueux.

Une femme élève un homme sans en être un, au même titre que des familles modestes peuvent élever de futures millionnaires : nous n’avons pas forcément besoin d’avoir les qualités que nous voulons développer dans notre enfant. Notre tâche est de créer un environnement sain dans lequel les dons naturels de l’enfant pourront se développer, porté par l’amour et la confiance.

Encore faut-il savoir ce qu’on entend par « être un homme ». Derrick Jaxn nous donne une définition, qui est un ensemble de valeur pouvant être développé et valorisé par une maman : « Un homme n’est pas défini par ce qu’il porte, mais plutôt par ses valeurs. Il est défini par le fait de tenir ses promesses, assumer ses responsabilités, résoudre les problèmes au lieu de chercher des excuses, et aider ceux qui ne peuvent s’aider eux-mêmes. »

Un conseil : en cas d’absence de modèle masculin identificatoire à la maison, une maman solo peut créer un « village » de partenaires d’éducation autour d’elle, car l’éducation d’un enfant est aussi l’affaire d’une communauté qui relaie et complète les enseignements de la mère. Il s’agit de trouver des figures masculines de référence : un coach sportif, un enseignant, un grand-père.

Une femme doit aussi savoir s’entourer, et lutter contre l’isolement qui découle souvent de son statut, pour elle-même et pour son enfant.

« Les mères célibataires cherchent juste quelqu’un pour les aider »

Non, les mères célibataires n’ont pas « besoin » qu’on les aide. Elles se débrouillent très bien toutes seules. Quand elles cherchent un partenaire, elles veulent de l’amour, pas de l’aide. En revanche, elles attendent que l’homme auprès de qui elles s’investissent, s’investisse lui aussi dans leur vie et dans celles de leurs enfants. Quoi de plus normal ? Si cela implique de l’aide dans leur quotidien, cela n’est pas scandaleux, c’est juste l’attente d’une réciprocité normale dans toute relation. Derrick Jaxn va plus loin. Il postule qu’il est même normal qu’une femme puisse demander à un homme qui s’engage auprès d’elle de l’aider financièrement, dans la mesure où, si cet homme la choisit, il doit assumer aussi le rôle de chef de famille à ses côtés et protéger ses enfants comme elle le fait. 

« Les mères célibataires sont des femmes faciles »

Oui, si une femme a un enfant, c’est qu’elle a eu des relations sexuelles… et alors ? Cela fait d’elle une femme normale, et non une femme facile ! On retombe toujours sur cette même idée qu’une femme est jugée si elle a une vie sexuelle, là où un homme n’aurait à répondre de rien. De plus, avoir un enfant indique même tout le contraire, car cela nécessite de ne pas se protéger, et donc d’avoir vécu une relation sérieuse et engagée… bref, tout le contraire d’une sexualité volage. 

« Les mères célibataires n’auront jamais de temps pour sortir avec toi »

Elles ont aussi peu de temps qu’un entrepreneur qui serait très pris par son travail : dans ce dernier cas, tout partenaire comprendrait qu’il doit s’adapter à l’emploi du temps de la personne qui l’intéresse. Pourquoi cela devient-il intolérable quand l’ambitieux projet est d’élever un enfant ?

En fait, une maman solo trouve du temps pour l’homme avec qui elle veut être. En revanche, elle n’a aucun temps à perdre avec l’homme dont elle sent qu’il ne va rien lui apporter.

« Les mères célibataires devraient ne sortir qu’avec des pères célibataires »   

Il y a énormément d’avantages à sortir avec quelqu’un qui a la même vie, les mêmes contraintes. Mais cela ne veut pas dire que ça ne peut pas marcher avec un homme qui n’a pas d’enfant. Sauf dans un cas : si celui-ci n’a pas le projet de fonder une famille, car il n’aura aucune raison d’avoir envie d’entrer dans une famille déjà créée.

« Tu ne dois pas faire d’enfants avant de te marier »

Se marier avant d’avoir des enfants, c’est la configuration idéale, parce que c’est le signe de l’amour et de l’engagement qui constitue l’environnement idéal pour élever un enfant. Mais malheureusement, le mariage n’est pas la garantie de la pérennité de l’amour. Il peut même, lorsqu’il se substitue à l’amour disparu, devenir le pire environnement pour élever un enfant. Les parents restent ensemble sans s’aimer. Maman croit cacher ses larmes et préserver ses enfants. En réalité, ses enfants les devinent, et tentent de les expliquer… voire s’imaginent responsables. Quand ils tentent de communiquer avec elle, elle est tellement préoccupée et concentrée pour ne pas craquer émotionnellement, qu’elle semble se désintéressée de ce que son enfant veut partager avec elle. Un enfant, dans ces conditions, a bien deux parents mariés, mais en aucun cas un environnement sain et rassurant.

L’hypocrisie des soi-disant « dures vérités » qu’on assène aux mères célibataires

Derrick Jaxn sur les critiques concernant la grossesse de Ciara

"Si Ciara est une pu*e juste parce qu'elle a fait un enfant avec son mari, alors la plupart de vos mères ont des explications à donner…" EN TOUT CAS ???????? Les gars* prenez-en de la graine !

Publié par Femme d'Influence Magazine sur mardi 15 novembre 2016

Quand tu cherchais le grand amour, et que tu décrivais l’homme de tes rêves à tes amis, on te disait : « tu es trop exigeante », « tu es trop difficile, tu vas finir vieille fille à force de chercher la perfection. » Bizarrement, lorsque tu te retrouves seule avec ton enfant, on te dit que tu avais mal choisi, que tu n’avais pas été assez exigeante sur le choix du père de ton enfant…

Il est facile de voir que quoi que tu fasses, on te reprochera toujours ta situation avec des idées toutes faites. En réalité, une femme ne devrait jamais baisser ses standards dans la quête de l’amour, mais l’expérience nous montre qu’une femme exigeante peut très bien être dupée sur la qualité d’un homme qui a l’air parfait, jusqu’à ce qu’il se montre incapable d’assumer ses responsabilités de père.

Les hommes qui refusent d’élever l’enfant d’un autre

Ils sont eux-mêmes des enfants ! Ils ne sont juste pas prêts à aimer une personne entière, avec son passé, son enfant, sa vie, et encore moins à prendre des responsabilités, tout simplement : si un homme ne veut pas élever l’enfant de la femme qu’il est censé aimer, il ne pourra pas élever le sien non plus.

Pourquoi les mères célibataires sont seulement pour les hommes matures

Une mère célibataire n’a pas de temps à perdre avec un joueur, parce qu’elle a n’a pas de temps à perdre tout simplement. De plus, elle ne peut pas se permettre de faire des erreurs : si un homme entre dans sa vie et disparaît, si homme la traite mal, si elle est en souffrance, tout cela impacte la vie de son enfant. Pas sérieux, s’abstenir !

Ce que les mères célibataires ne doivent jamais oublier

Tu n’as pas droit à l’erreur ni au découragement, car les yeux de tes enfants sont sur toi. Tu dois les inspirer leur montrer la résilience et le courage, pour qu’ils soient confiants face aux futures épreuves de leur vie.

Tu dois aussi accepter que le jugement que les ignorants portent sur toi n’est pas ton fardeau : laisse-les porter le poids de leur bêtise, et avance légère et la tête haute vers les belles choses qui t’attendent.

La « To not do list » des mères célibataires

  • Ne sors pas avec un homme juste pour ne pas être seule
  • Ne te vois pas à travers le regard limité et dévalorisant de la société
  • Ne te fatigue pas à débattre avec les imbéciles

 S’il te plaît, sois égoïste

Le célibat est tout sauf facile. Dormir seule, se réveiller seule, regarder ton téléphone et voir que personne ne s’enquiert de ta journée, tout cela est éprouvant. Mais tu dois t’efforcer d’investir ton célibat comme un temps pour toi, que tu vas consacrer à ton développement personnel. Ainsi, tu vas apaiser les émotions souvent liées à la solitude telles que l’angoisse, l’ennui, la dépendance. Or ces émotions sont celles qui t’exposent aux relations toxiques.

Prends donc soin de ton enfant, et investis tout le temps qui te reste dans le soin de toi.

Plus tu t’aimeras, plus tu seras fière de la manière dont tu as surmonté tes épreuves, dont tu t’occupes de ton enfant, de celle que tu es devenue, et plus tu auras de chance d’attirer l’homme accompli qui saura t’aimer comme tu le mérites, c’est-à-dire en assumant tout ce qui est ta vie, y compris une place dans ta famille.

Si tu veux lire Single mother are for grown men only!, clique ici

Si tu veux suivre les conseils de Derrick Jaxn en vidéo, clique ici

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

REJOINS LA
#TEAMFI

 
Pour recevoir ta dose de motivation
et être au courant de nos évènements
avant tout le monde
S'ABONNER
close-link