Les 10 leçons de vie que j’ai tiré du film « Tu ne tueras point » de Mel Gibson

Mon père n’était pas allé au cinéma depuis près de 20 ans (vous connaissez les darons !) Je me suis donc donnée pour objectif de l’y emmener… Un vrai défi. J’attendais donc le film idéal. Autant vous dire que le film de Mel Gibson tombait à pic ! Après La Passion du Christ & Apocalypto, j’avais de grosses attentes venant d’un tel réalisateur et je n’ai pas été déçue. Papa non plus.

Tiré d’une histoire vraie, le film retrace l’histoire d’un homme, Desmond Doss, partie à la guerre pour servir l’armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale. Problème : Il refuse de porter une arme. Une pure folie pour ses supérieurs et ses coéquipiers qui le bizute et le malmène pour le pousser à partir. Finalement affecté en tant qu’infirmer, il sauvera la vie de ses coéquipiers blessés et démembrés sur le champ de bataille. Puissant, émouvant, le réalisme de la guerre à son apogée (Mel Gibson te filme presque ça comme un film d’horreur !), mais aussi, de belles leçons de vie.

3points-300x67

tu-ne-tueras-points-gif-2

1. Bat-toi pour tes convictions profondes.

Ne pas porter d’arme à la guerre… C’est fou non ?! Presque contradictoire. Et pourtant, c’est le pari de Desmond Doss. Par foi et par convictions personnelles, cet homme se refuse à prendre la vie d’un homme, mais plutôt d’en sauver par centaine. Bon choix. Il est aujourd’hui le seul objecteur de conscience à avoir été décoré de la médaille d’honneur. Une preuve de l’importance de suivre ses propres convictions.

Tes convictions reflètent la personne que tu es. Ne les abandonne pas par peur de ne pas être comme les autres, de ne pas rentrer dans un moule… Tu en ressortiras plus forte, plus confiante. Et ceux qui t’ont détesté jadis, finiront par t’admirer pour cela.

2. Affronte l’adversité.

Suite à ce refus, Desmond devient persona non grata dans son unité. Moqueries, harcèlement, violence physique, ses officiers et ses coéquipiers lui en font voir de toutes les couleurs ; et s’acharnent sur lui pour provoquer son départ. Sans succès. Au contraire, le jeune homme reste stoïque face à ces attaques. Son envie de servir son pays est plus forte que tout.

La vie et les autres t’éprouveront, surtout si tu es différente. C’est normal. Et il n’est pas facile d’y faire face. Mais, comme Desmond, avoir une vision claire sur ton objectif, ta mission sur terre, t’aidera à les surmonter.

tu-ne-tueras-point-pic

3. Rend toujours le mal par le bien.

Lorsqu’on est blessé par quelqu’un, on a tendance à vouloir se venger. Une perte de temps pour Desmond qui, au lieu de répondre à la violence par la violence, à l’insulte par l’insulte, et à la méchanceté par la méchanceté, a fait taire ses détracteurs sur le champ de bataille en les sauvant tous un par un. Ainsi, ceux qui l’ont méprisé la veille sont devenus ses plus grands fans, quémandant son pardon pour le traitement infligé. Une belle leçon de vie.

Un proverbe dit : « Le succès est la meilleure des vengeances » Et c’est exactement ce que ce grand homme a prouvé. Rendre le mal par le mal peut être tentant, mais un peu trop facile pour être bénéfique sur le long terme. Prend patience. Travaille. Et ton succès sera ta plus belle victoire – et même un sentiment plus jouissif que la vengeance.

4. Connais tes droits.

Honnêtement, qui savait que l’on avait le droit de refuser de porter une arme à l’armée ? C’est l’un des avantages de la connaissance. Desmond Doss n’aurait jamais pu suivre ses convictions profondes s’il ne connaissait pas ses droits. Il les aurait abandonné à la moindre intimidation de ses officiers pensant ne pas respecter la loi.

Malheureusement, c’est encore quelque chose qui nous intéresse peu. Et on se fait souvent avoir par des gens qui s’y connaissent mieux que nous. Lis le Code civil. Informe-toi sur tes droits et tes devoirs dans tous les domaines que tu côtoies de près ou de loin. C’est une arme puissante contre les opportunistes et les escrocs.

5. Ta différence, c’est ta force.

Il faut dire que durant tout le film, le soldat Doss insiste beaucoup sur sa foi et sur son envie de suivre les commandements de Dieu, à savoir : Tu ne tueras point. Raison pour laquelle il refuse de porter une arme. Des idées qui feront pouffer de rire ses coéquipiers qui le surnommeront cruellement ‘Desmond le lâche’ pendant toute la durée de leur entraînement ; mis à l’écart car « différent », « pas comme eux », « bizarre »… Mais c’est finalement cette différence qui lui vaudra le respect ses camarades, qui finiront presque par le considéré comme un « miracle de Dieu » venu pour les sauver…

On ne le dira jamais assez : La différence, c’est une force. Oui, elle peut être aussi une faiblesse si, au lieu de l’accepter, elle est rejetée ; car une différence portée comme une honte devient une arme pour nos détracteurs, avec laquelle ils prendront un malin plaisir de nous blesser. Ne prend pas ce risque. Sers-toi plutôt de ta différence comme un escalier vers la réussite.

hacksaw-ridge-andrew-garfield-2823154

6. Aime ton prochain comme toi-même.

Desmond n’a pas hésité à risquer sa vie pour ses camarades. Ses autres coéquipiers ont eu beau se replier, il est resté seul sur le champ de bataille pour sauver les soldats blessés. Mieux encore, il tentera de sauver la vie de deux soldats ennemis. Un beau message d’amour et de paix.

« Aime ton prochain comme toi-même. » Ce proverbe peut sembler bateau tellement il est cliché, il n’en reste pas moins vrai, et surtout difficile à appliquer. Le suivre fera de vous un être exceptionnel, presque surhumain.

7. Ta foi dépasse les montagnes.

À chaque sauvetage, Desmond se disait : « Seigneur, aide-moi à en sauver encore un. » La Bible toujours dans sa poche, il tirait sa force et son courage de sa foi.

Toi aussi, sers-toi d’un objet ou d’une personne pour faire ressortir le meilleur de toi. Si tu n’es pas croyante, tu peux te servir de ta mère, de ton père, de ton conjoint… Bref. Quelqu’un ou quelque chose en qui tu as foi.

tu-ne-tueras-point-hacksaw-ridge-mel-gibson-andrew-garfield-image-6-e1473052598138

8. Ton courage fera de toi un Leader naturel.

« Les derniers seront les premiers. » J’adore ce proverbe. C’est de la Bible aussi. Et il explique très bien le cas Desmond Doss. Comment cet homme est passé du souffre-douleur au Leader de son unité ? Par son courage, évidemment. Il n’a nul eu besoin de s’imposer ou de fanfaronner pour obtenir cette place tant convoitée. Cela s’est fait naturellement. Son équipe en vient même à attendre son feu vert pour partir au combat ! Son avis est devenu le seul qui compte réellement à leurs yeux.

Un Leader n’a pas besoin de crier plus fort que les autres pour se faire reconnaître comme tel. Mais être porté et choisi par les gens pour les guider sans avoir rien demandé, c’est à ça qu’on reconnaît un vrai Leader.

9. Le respect ne se réclame pas, il se mérite.

Malgré le manque de respect et l’injustice dont il a été victime, le soldat Doss n’a pas réclamé un quelconque changement d’attitude de la part de ses coéquipiers, allant même jusqu’à nier avoir été agressé par plusieurs d’entre eux. Il a gagné le respect qui lui était dû sur le champ de bataille.

Si tu considères que tout le monde mérite le respect, ne change pas d’avis. C’est une très bonne chose de penser ainsi. Mais sache que dans la vie – qu’elle soit professionnelle ou sociale – les gens donnent du respect à ceux qui leur ont prouvé qu’ils en étaient dignes.

hacksaw1

10. Ton humilité précèdera ta gloire.

Jusqu’à sa mort et malgré les nombreuses éloges dont il a fait l’objet, Desmond Doss ne s’est jamais considéré comme un héros, mais comme un instrument de Dieu. Et chacun de ses exploits, il les attribua à Dieu.

Comme le célèbre proverbe dit : « Travaille dur en silence et laisse ton succès faire du bruit. » N’oublie pas que le monde aime honorer les humbles et descendre les orgueilleux. Fais donc un bon équilibre entre l’humilité de ta parole et la fierté de tes actions.

Sarah Yakan

CEO & Fondatrice de Femme d’Influence Magazine. J’ai pu voir l’intérêt des femmes pour les commérages. Au lieu de le critiquer, j’ai décidé de faire du « gossip positif » : Parler de la vie d’éminentes personnalités et en tirer des leçons pour devenir meilleure. Chose que j’ai toujours fait pour moi-même, j’ai décidé de partager mes analyses au monde. Puisse ce magazine et mes articles vous amener au niveau supérieur.

3 commentaires

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies