L’Art d’Ignorer un Homme, Pour Mieux Occuper ses Pensées

Suis-le, il te fuit. Fuis-le, il te suit. Des générations de femmes ont répété et suivi cet adage. Dans son livre Ignore the guy, get the guy, la célèbre coach Leslie Braswell explique aux femmes pourquoi elles « perdent la bataille de la rupture », et comment elles doivent procéder pour la gagner. As-tu déjà envoyé des messages longs et nombreux à un homme qui ne te répondait pas ? As-tu déjà stalké un homme qui ne te donnait plus de nouvelles ? As-tu déjà pleuré devant un homme qui te quittait ? As-tu déjà essayé de rendre un ex jaloux ? As-tu déjà annulé ce que tu avais prévu afin d’être disponible pour un homme qui n’était pas vraiment engagé avec toi ? On est entre nous, on peut avouer… Nous avons toutes fait au moins une de ces choses. Que tu veuilles récupérer un homme qui s’éloigne ou sortir la tête haute d’une rupture, tu trouveras d’excellents conseils pour en faire moins, et obtenir plus.

 

 

Ce que nous fait une rupture

 

 

« Sers-toi un verre, mets du rouge à lèvres, et rassemble-toi. »

Elizabeth Taylor

 

Dans un monde parfait, il n’y aurait que des ruptures respectueuses et empathiques, auxquelles nous réagirions avec une douleur digne, en souhaitant à notre ex le meilleur pour l’avenir. Nous serions tristes, très tristes, mais philosophes, résignées à tourner la page, déterminées à nous relever et à aller de l’avant, la tête haute.

Dans la vraie vie, même dans la plus respectueuse des ruptures, avec des explications qui permettent de faire le deuil et des paroles douces pour ce que nous sommes et ce que nous avons donné, nous sommes effondrées, et notre raison est anéantie. Nous ne sommes qu’émotion, ou plutôt qu’une tempête d’émotions variées : abattement, désespoir, incrédulité, colère, désir de revanche… Et à chaque émotion ou presque, M. Ex reçoit une salve de messages, lyriques ou colériques.

Que dire alors des ruptures indignes ? Celles qui terminent une relation par un message laconique, ou pire… un silence assourdissant ? La violence du choc est encore amplifiée par la violence de la méthode.

Se faire ghoster par quelqu’un qu’on a vu quelques fois est déjà choquant. Mais je parle ici des ruptures au véritable sens du terme, c’est-à-dire celles qui mettent fin à une vraie relation de couple, que l’histoire ait duré 6 mois ou 20 ans.

Une rupture, c’est tout un monde qui s’effondre en quelques secondes, en quelques mots, exactement comme à l’annonce d’un décès, toute proportion gardée évidemment. C’est pour cela que l’on traverse les mêmes fameuses étapes du deuil, qu’on fasse le deuil d’un être cher ou d’une relation avec son lot de sentiments, de projets, d’habitudes et de rêves :

  • Le déni: tu n’y crois pas, c’est un cauchemar, tu vas te réveiller, ou bien il va reprendre ses esprits et revenir vers toi.
  • La colère: tu le hais, tu ne maudis, tu regrettes tout ce que tu lui as donné, et tu le lui fais savoir. Tu as envie de te venger de ta souffrance.
  • La négociation: tu argumentes pour qu’il revienne.
  • La dépression: il est inflexible, et en perdant tout espoir de le voir revenir, tu perds goût à la vie.
  • L’acceptation: tu admets la réalité, tu l’acceptes comme inévitable, et tu peux commencer un processus de résilience.

En somme, une rupture est un événement destructeur, d’autant plus impactant que les sentiments étaient profonds. Ce livre te montre non seulement comment survivre, mais aussi comment reprendre le pouvoir après une rupture. Le pouvoir ? Oui, la rupture est une aussi question de pouvoir de celui qui part sur celui qui aime encore, et le sentiment d’impuissance engendré fait partie des douleurs à affronter. Voici comment reprendre la main sur cette situation.

 

 

Les erreurs à ne pas commettre juste après avoir été quittée

 

 

La rupture peut prendre au dépourvu même la femme la plus forte et la plus raisonnable, et c’est ce choc qui nous fait passer de simplement tristes à complètement incontrôlables, réagissant de manière erratique aux émotions aux émotions successives des montagnes russes de la douleur et du désespoir. Tu sais, ce petit texto d’insultes ou de mots d’amour plaintifs qui reste sans réponse et que tu regrettes amèrement le lendemain… Chaque contact est une tentative pour faire qu’il change d’avis ou simplement regagner son respect, mais a l’effet inverse. Garde à l’esprit que l’homme qui t’a quittée perd un peu de respect pour toi à chaque fois qu’il voit une notification de message avec ta photo de profil. À l’inverse, message après message, tu regonfles son ego. Celui-ci était tout de même un peu diminué par la conscience d’avoir fait souffrir une femme aimante, et chaque message que tu lui envoies est l’occasion :

  • de récupérer son orgueil diminué (il se sent important et désiré)
  • de se confirmer dans son choix de te quitter puisque tu lui apparais sous ton plus mauvais jour (hystérique, suppliante, harcelante, dépendante…).

 

Mais ce petit jeu auquel il s’attend est fini. Tu vas le surprendre. Il te quitte? Très bien, au revoir et bonne continuation. Applique à la lettre la règle du silence absolu : zéro contact, zéro nouvelle. De ton côté, à l’abri des regards, tu vas ne vas pas moins pleurer pour autant, mais :

  • tu ne vas rien faire qui compromette ta dignité et que tu pourrais regretter plus tard
  • tu vas guérir plus vite en coupant ce lien douloureux une bonne fois pour toutes
  • tu vas lui faire sentir ce que c’est de te perdre.

 

 

Les premières semaines après la rupture : le guide de survie

 

 

  • Continue courageusement à ne pas lui écrire ni lui téléphoner. C’est très difficile et tu dois considérer cela comme un sevrage, y mettre autant d’efforts et te récompenser de la même manière : marque sur ton calendrier la date de ton dernier message. Au bout d’une semaine sans l’avoir contacté à nouveau, offre-toi quelque chose. Fais de même chaque semaine, et garde à l’esprit que la difficulté va aller en diminuant. Pour le premier mois sans contact, tu auras donc un beau cadeau, et 100 fois moins mal.
  • Efface de ton téléphone et supprime de tes affaires toutes les photos et tous les souvenirs de vos jours heureux. Ne les détruis pas forcément. Archive-les dans une boîte loin de ta vue. Tu sais ce qu’on dit : Loin des yeux, loin du cœur.
  • Trouve ta source d’amour et de sécurité en dehors de lui : tes amis, ta famille, Dieu, et la connaissance de toi-même.
  • Offre-toi des soins: massage, coupe de cheveux, manucure, maquillage par un professionnel. Te sentir belle est essentiel pour réparer ton ego blessé. De même, ne sors jamais de chez toi comme tu as envie de passer la journée en ce moment : démaquillée, habillée pour le principe. Pour te motiver, dis-toi que si jamais tu le rencontres, il faut qu’il te regrette.
  • Prends soin de ta maison. Si tu rencontres l’homme de ta vie, le vrai cette fois, et qu’il te raccompagne chez toi, ta maison doit te ressembler: belle raffinée, organisée, soignée, accueillante. Crois-tu qu’un homme voudrait s’engager avec une femme qui ne gère pas sa vie ?
  • Refais tout ce que tu faisais avant de le rencontrer et de lui faire de la place dans ton emploi du temps : redeviens la fille dont il est tombé amoureux, mais en mieux.
  • Remplis ton agenda de sorties et d’activités: moins tu passes de temps chez toi, dans les lieux qui te rappellent votre relation, mieux tu vas te porter.
  • Enlève-le des amis et abonnés de tous tes réseaux, et même bloque-le. Cela t’évitera de recevoir la photo de lui avec sa nouvelle copine, et plus encore tu ne pourras pas céder à la tentation de te torturer et de perdre ta dignité en le stalkant, ou en essayant de le rendre jaloux par réseaux sociaux interposés.
  • La règle du silence absolu est difficile à suivre mais elle te permet de garder toute ta dignité en dissimulant à ses yeux toute la phase émotionnellement instable que tu vas nécessairement traverser (entre l’envie de l’insulter atrocement et de le supplier de te reprendre). De la même façon, afin de ne rien faire qui te dégrade à ses yeux, mais surtout aux tiens, tu vas éviter de parler de lui à ses amis ou à sa famille. Ils sont de son côté, et c’est normal. En disant du mal de lui, tu vas simplement confirmer à leurs yeux qu’il a eu raison de te quitter.
  • Tu attends désespérément un appel ou un message de sa part. À chaque vibration de ton téléphone, ton cœur bondit, avant que tu ne replonges dans la tristesse en étant déçue que ce ne soit pas lui. As-tu conscience de la torture que ces notifications t’infligent ? Tu vas immédiatement attribuer une sonnerie ou une vibration spéciale à son numéro. Tu peux te faire plaisir avec un son qui ne t’inspire pas l’amour et qui te conditionnera, si tu l’entends, à te souvenir de tes souffrances avant d’être tentée de répondre « oui » à ses propositions. Pourquoi pas un aboiement de chien ?

 

Si tu l’ignores aussi fermement, il y a de fortes chances pour qu’il soit suffisamment déstabilisé et impressionné de ta force pour qu’il réfléchisse et te regrette. Il va alors te recontacter. Voici la conduite à suivre scrupuleusement :

  • Ne te précipite pas à répondre. Pense au temps qu’il a mis à t’envoyer ce message. Pense à l’idée qu’il va se faire de toi, attendant sn message désespérément à côté de ton téléphone. Ne le laisse pas penser ça !
  • S’il a vraiment quelque chose à te proposer, comme un rendez-vous pour te dire ses regrets (dans un café, pas dans un de vos appartements. Nous y reviendrons, mais il est interdit de retomber dans ses bras à ce stade), n’annule rien de ce que tu as prévu. Au besoin, invente-toi des obligations, et sois très évasive (« Je ne peux pas » vaut mieux qu’un piètre mensonge ).
  • Il y a hélas de fortes chances pour que le message qu’il t’envoie ne soit pas un « Je regrette, je t’aime, pardonne-moi et accepte de m’épouser », mais plutôt un « Salut toi ! » ou même un « Tu me manques ». Leslie Braswell appelle cela un « nonmessage » :

 

« S’il envoie un non-message pour parler de la pluie et du beau temps, ne réponds pas. C’est un non-message et il mérite une non-réponse. S’il déclare par texto « tu me manques », ne réponds pas non plus. Il fait juste état du fait que tu lui manques. Il ne te propose pas que vous vous remettiez ensemble. Il ne t’invite pas au restaurant. Il ne te donne pas d’explication qui te réconforte ou adoucisse tes peines. Ne le récompense pas d’être tout juste capable de taper des mots qui forment une phrase. »

 

  • Pas de sexe avec ton ex: vous vous êtes revus, et il a envie de toi. Toi aussi tu as envie de lui, mais imagine seulement qu’il te quitte à nouveau après t’avoir une dernière fois utilisée ? Ce serait ignoble. Garde donc à l’esprit que le fait qu’il veuille avoir une relation sexuelle avec toi ne signifie en rien qu’il regrette son départ ni qu’il te promet quoi que ce soit après cette nuit. Il te fait des déclarations et des promesses ? Souviens-toi qu’un homme peut dire n’importe quand il est en érection. Attends qu’il prouve ses paroles par des actes marquants, significatifs et répétés avant de lui accorder quoi que ce soit.

 

 

Ce que sa manière de rompre dit de lui

 

 

 

Afin de savoir si c’est un homme que tu dois regretter ou oublier, analyse ce que sa manière de rompre dit de lui :

  • En face à face avec une vraie discussion qui te déculpabilise, prend la responsabilité de cette fin, et honore votre relation : c’est un homme d’honneur. Il n’est peut-être pas celui qu’il te faut, mais c’est un homme bien. S’il revient en suppliant, il est envisageable de le reprendre car tu pourras construire avec lui.
  • Par téléphone: il a eu le courage d’une conversation, et de nos jours, ce n’est pas rien. I n’a certes pas eu le courage d’affronter tes larmes mais il a voulu que tu aies les explications nécessaires pour te reconstruire.
  • Par message: c’est le même principe que la rupture par téléphone. Une volonté louable de te donner la possibilité de passer à autre chose, mais encore un degré de courage en moins.
  • En disparaissant : le ghosting est évidemment la pire des manières de rompre. C’est la lâcheté absolue, et la preuve qu’il place son confort au-dessus de ta peine. Il te condamne à des semaines de torture mentale, de spéculations, d’attente, avant même de pouvoir commencer un travail de deuil. C’est lâche et cruel. Ne reprends jamais un tel homme. Tu ne peux rien construire avec un lâche.
  • En trompant : celui-là est aussi très nul. Il n’avait pas décidé de rompre, il préférait tromper, tout en évitant le conflit et en gardant le confort de ton amour. Mais il s’est fait prendre, alors il fait semblant d’assumer en te quittant. Que les choses soient claires : c’est toi qui devrais le quitter.

 

 

Si jamais tu acceptes de le reprendre

 

 

Ne recommence pas votre histoire où vous l’avez laissée. Il doit tout reprendre depuis le début, mais avec plus de difficulté, car il doit regagner ta confiance. Laisse-lui le temps de te courtiser et ne le reprends pas si tu as le moindre doute sur le fait qu’il puisse partir à nouveau.

Comment savoir s’il est sincère ? Une petite mise au point sur ce que fait un homme vraiment amoureux s’impose.

Un homme amoureux :

  • fait passer tes besoins avant les siens.
  • Accorde de l’importance à tout ce qui en a pour toi
  • Ne te fera jamais de mal volontairement
  • Te protège
  • Veut pourvoir à tes besoins dans la mesure de ses moyens
  • Te revendique à ses amis, à sa famille au monde entier.

Il fait tout cela ? Tu peux le reprendre… à l’essai pour l’instant !

 


 

Si tu veux te procurer ce livre, clique ici

 

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link