Justine Clarke : la 1ère participante en fauteuil roulant à Miss Monde

Justine Clarke, 26 ans, est la première participante à une élection de MISS WORLD AUSTRALIA en fauteuil roulant. Atteinte d’une maladie incurable touchant ses membres inférieurs du nom de « Genu Varum », Justine devient le parfait exemple de l’adage « lorsqu’on veut, on peut ». Un magnifique exemple dont nous devrions toutes nous inspirer.

1. Un exemple de force et de détermination

Justine Clarke est en fauteuil roulant depuis deux ans et fait preuve d’un très grand courage et veut montrer qu’elle a confiance en elle. Elle n’est pas sans rappeler le mannequin brésilien Paola Antonin, qui a été amputée de la jambe gauche suite à un accident de voiture en 2014 et qui continue d’exercer son métier et à poser lors de différents shooting photo.
L’objectif de Justine est de montrer au monde que l’on peut s’accepter soi-même, malgré le handicap et la condition dans laquelle on peut être. Elle affirme que sa beauté et sa féminité ne sont absolument pas biaisées par le fait qu’elle se déplace en fauteuil roulant.

« Une chaise roulante ne me définit pas et ne me limite pas. Je peux toujours être forte, féminine et belle. » – Justine Clarke

Aujourd’hui, La jeune femme souhaite devenir un modèle de confiance en soi et ouvrir une nouvelle voie à toutes les femmes handicapées qui souhaitent participer à des concours de ce type sans se sentir hors compétition ou pas à leur place.

« Je veux être un modèle et donner du pouvoir aux jeunes femmes. […] J’espère vraiment que cela enverra le message que, quel que soit ta couleur, ta taille, ou ton handicap, quoi que ce soit qui te rende différente, tu es une belle personne. » – Justine Clarke

 

2. Son passage à Miss World Australia


Le concours de Miss de cette année avait pour slogan « La beauté avec un objectif » et voulait mettre en avant des jeunes femmes vulnérables et peu mises en lumière par la société. C’est ainsi que la jeune Justine s’est lancée dans le concours. Fièrement assise dans sa chaise roulante, Justine a décidé de défiler dans une robe digne d’un gala. Deborah Miller, directrice du concours MISS WORLD, a d’ailleurs tenu à souligner l’élégance de la jeune femme et à affirmer son admiration pour elle.

« Justine Clarke montre que la beauté existe sous toutes les formes. » – Deborah Miller

Même si la jeune femme n’a pas gagné le concours, sa prestation a fait forte impression. Cela lui a d’ailleurs permis de devenir ambassadrice du magazine américain Variety et de la fondation « Children’s Charity ». Un tremplin inespéré qui va lui permettre de diffuser son message de confiance en soi et d’acceptation de soi au plus grand nombre.

 

Alexa
Alexa

Rédactrice Beauté pour Femme d'Influence mais également Chef de Projet Digital, on dit de moi que je suis passionnée. Ayez une vision, travaillez dur pour y parvenir et ne laissez jamais personne vous dire qui vous devez être. Le plus important, c'est de s'aimer soi-même.

Il n'y a pas encore de commentaires

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies