Jay-Z se Livre sur son Combat pour Sauver son Mariage : « La chose la plus forte qu’un homme puisse faire, c’est pleurer »

Nous avons toutes un avis bien arrêté sur le couple Beyoncé-Jay-Z : fascination pour le couple puissant et magnifique, réprobation pour les tromperies de Jay-Z, jugement ou admiration pour le pardon de Beyoncé, selon qu’on le considère comme le choix de l’amour ou comme la volonté de préserver les intérêts d’un couple-entreprise, doutes sur leur sincérité, ou encore peur de l’idée que si une des femmes les plus belles et talentueuses du monde est trompée, cela puisse bien nous arriver, quoi que nous fassions, qui que nous soyons. En réalité, l’actualité amoureuse de ce couple nous fait sur-réagir parce qu’elle nous tend un miroir qui nous force à réfléchir à cette douloureuse question : à sa place, qu’aurais-je fait ?

Si j’avais été Jay-Z ? Beyoncé ? Tromper ? Rester ? Partir ? Régler ses comptes ? Rester digne ? Pardonner ?  Selon ce à quoi cette question nous renvoie de notre propre histoire, nous avons toutes une opinion qui en dit plus sur nous-mêmes que sur ce couple, qui, somme toute, est aussi mystérieux que tout autre couple, au sens où ils sont les seuls à vraiment connaître les sentiments qui les unissent, et à se connaître l’un l’autre. Beyoncé est la seule à savoir si Jay-Z mérite encore son amour, et pourquoi il le mérite.

Mais revenons d’abord sur l’historique de ces épreuves que Jay-Z a qualifiées d’ouragan.

La fameuse dispute dans l’ascenseur

En mai 2014, le public avait été choqué par ces images de vidéo surveillance montrant Jay-Z qui se faisait reprendre par Solange Knowles, la soeur de Beyoncé, tandis que cette dernière la laissait faire, stoïque.

Solange s’en serait prise à son beau-frère pour une question d’infidélité. Le couple ne laissant rien paraître suite à cela, avait vu son image parfaite se fissurer.

Un dialogue d’albums

Pour celles d’entre nous qui préféraient croire que ces histoires d’infidélités faisaient partie des rumeurs qu’attirent tous les couples enviables, le dialogue des albums de Beyoncé et Jay-Z est venu apporter une confirmation, mais aussi l’image d’un couple en travail, assumant ce qui lui était arrivé pour mieux en sortir.

Beyoncé sort Lemonade, dans lequel nous entendons des phrases sans équivoque : dans Hold up, nous découvrons une femme trompée qui réagit avec une sublime véhémence, armée d’une batte de baseball tandis qu’elle chante :

« Tu ne vois pas qu’il n’y a personne à part toi ? Quelle façon tordue de traiter la fille qui t’aime. »

« Qu’est-ce qui est pire, être jalouse ou folle ? Jalouse ou folle ? »

« Je sens que quelque chose ne va pas, surtout quand ça vient après minuit. Je sens tes secrets, je ne suis pas assez parfaite pour me sentir aussi moins que rien. Comment on en est arrivés là, à fouiller dans ta liste d’appels. Je ne veux pas perdre ma fierté, mais je vais défoncer une garce. »

Dans Don’t hurt yourself, elle rappelle fièrement qui elle est :

« Tu me prends pour qui ? Mec, tu n’as pas épousé une fille lambda. »

« Je suis le dragon crachant des flammes. Mon beau, je suis un lion. Mon beau, je sais que tu mens. »

Dans Love Drought, on entrevoit une possibilité de dépassement de cette épreuve :

« J’ai trouvé la vérité sous tes mensonges, Et le véritable amour ne ment jamais. »

Dans Sorry, Beyoncé évoque celle qui serait sa rivale, une certaine « Becky with the good hair », mais on se doute que son mari n’a plus aucune envie de rejoindre cette femme aux « beaux cheveux » après cette réponse royale, en forme d’introspection thérapeutique et créative, qui nous montre une Beyoncé plus inégalable que jamais.

Ce qui fut beaucoup moins royal, ce fut la réponse ce celle qui s’est sentie visée par la chanson, Rachel Roy, une styliste qui, sur Instagram, fit immédiatement une allusion perfide à ses « beaux cheveux ». Elle dut suite à cela rendre son Instagram privé, sous la pression des fans de Beyoncé.

Jay-Z répond à sa femme dans son album 4 :44 et il ne laisse aucun doute sur ses regrets, la conscience aigüe qu’il a d’avoir failli perdre la femme de sa vie, ainsi sur ce que représente pour lui cette autre femme : rien.

« Ouais, je foutrais en l’air quelque chose de bien si tu me laisses faire / Laisse-moi tranquille, Becky. »

« Et si mes enfants le savaient, je ne sais même pas ce que je ferais / S’ils ne me voyaient plus de la même manière, je mourrais probablement de honte / T’as fait quoi avec qui? À quoi sert un ménage à trois quand tu as une âme soeur, tu as risqué cela pour Blue? »

« Je présente mes excuses, je drague souvent : il a fallu que mes enfants soient nés / Que je voie les choses depuis les yeux d’une femme / Il a fallu ces jumeaux naturels pour que je croie aux miracles / J’ai mis trop longtemps à faire cette chanson / Je ne te mérite pas. »

On peut trouver étrange cette façon de laver son linge sale en public. Toujours est-il que voilà un couple qui transforme la douleur en art (et en millions !), et qui dialogue, se répare, surmonte, proclame à tous la seule vérité qui soit : nous souffrons, mais la puissance de notre amour vaut que nous surmontions cette épreuve.

Une épreuve qui a forcé Jay-Z à se transformer

Il est clair que nous avons toutes envie de juger Jay-Z, car son acte nous renvoie à notre peur de vivre ce que Beyoncé a dû traverser, ou encore à un souvenir similaire. Mais considérons tout d’abord qu’il est sûrement un des hommes les plus sollicités du monde : un personnage public, puissant, charismatique, voilà qui suffirait à attirer toutes les femmes sans scrupule. Ajoutons à cela qu’il a une femme incroyablement belle et talentueuse : chez certaines femmes à l’ego fragile, le détourner équivaut à se donner l’impression de supplanter la femme la plus sexy du monde, et donc croire le devenir à leur tour. Nous avons toutes vu des cas similaires autour de nous, alors il faut bien admettre que ce couple concentre sur lui tous les dangers liés à l’infidélité.

J’avoue que malgré ces circonstances « atténuantes » et les paroles de repentir de son album, je n’avais pas une vision très indulgente du rappeur.

Mais ce sont ces dernières interviews qui m’ont fait revoir mon jugement. Il s’y livre avec une sincérité qui force le respect, et donne les éléments d’une réflexion profonde sur ce qui peut entraîner un homme dans l’erreur, et sur le combat qu’il doit mener ensuite pour retrouver la confiance de sa femme.

Pour New York Times Style Magazine, il fait le lien entre sa jeunesse en « mode survie », qui lui a appris à refouler ses émotions, et les conséquences sur son couple.

« Je devais survivre. Donc je suis passé en mode survie, et quand tu passes en mode survie, tu bloques toutes tes émotions, même avec ta femme, tu te fermes émotionnellement, tu ne peux plus te connecter avec elle. Dans mon cas, c’était très profond. Et plein de choses ont découlé de ça, dont l’infidélité ».

Une certaine notion de la masculinité l’a handicapé dans sa relation à sa femme, et d’avoir failli la perdre lui a fait comprendre qu’il devait laisser tomber tout cela.

« Si tu n’as jamais connu l’amour, et que tu ne le comprends pas, tu n’as pas les outils pour avancer. Donc tu vas rencontrer les complications. »

Il dit avoir compris que « la chose la plus forte qu’un homme puisse faire, c’est pleurer. ». Il explique que les hommes qui laissent leur femme partir dans ces circonstances sont ceux qui refusent d’endurer les dialogues qui les confronteront à la douleur qu’ils ont causée chez leur femme.

« La chose la plus dure, c’est de voir la douleur qu’on a causée sur le visage de l’autre, et de régler ça avec soi-même », admet le rappeur, qui affirme avoir beaucoup appris de cette expérience.

En partant, les hommes quittent une image d’eux-mêmes qu’ils ne supportent pas, et répondent à la culpabilité par la lâcheté. Jay-Z a grandi en acceptant de regarder en face ce que son adultère révélait de lui-même.

Dans son interview pour CNN, il donne d’autres clés qui peuvent aider les hommes et les couples à éviter ou surmonter l’infidélité. Il nous rappelle que lui et sa femme ne sont pas un couple célèbre, mais un couple comme les autres.

« Nous nous sommes battus pour notre amour et pour notre famille, pour donner à nos enfants une autre conclusion, pour briser les cycle pour les hommes et les femmes noirs »

Lorsque le journaliste lui fait remarquer que la plupart des couples, célèbres ou non, se seraient tout simplement séparés plutôt que de se battre, il répond que la différence, c’est Beyoncé : « C’est mon âme sœur, la personne que j’aime ».

Il s’adresse ensuite à ceux qui sont au cœur de l’« ouragan » :

« Tu dois avoir la force de traverser ça parce que de l’autre côté, c’est magnifique. »

Enfin, le journaliste lui demande ce qu’il aurait fait si c’était Beyoncé qui l’avait trompé, s’il aurait trouvé la force de lui pardonner :

« J’espère ! Je l’aime autant qu’elle m’aime, je prie pour avoir sa force. Elle est la femme la plus forte que je connaisse, avec ma mère »

Finalement, il nous donne à penser que l’infidélité est une épreuve à la hauteur des couples qui se donnent les moyens de l’affronter avec courage, capacité d’introspection, de remise en question, et de pardonIl en sort encore plus amoureux de celle qui force plus que jamais son admiration. 

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link