5 Raisons de Penser Que Ton Minou est Incroyable

« Connais-toi toi-même » disaient les philosophes grecs, pour qui c’était la base du savoir de la liberté. Et si la connaissance de soi commençait par la base : ton sexe, l’origine du monde, ton minou !

Il est là, entre tes jambes depuis toujours, et pourtant je parie que ce que tu vas lire sur lui va te surprendre. Par curiosité, par intérêt pour ta santé, pour ta sexualité, pour ta vie de maman, mais aussi parce que c’est tendance, voici tout ce que tu dois savoir pour être fière de ton incroyable minou.

Connaître et aimer ton corps est la base de ton Empowerment

Toutes les femmes seraient capables de faire le schéma du sexe masculin, mais combien sauraient représenter précisément leur propre sexe ? Pas facile d’être précises quand notre sexe en partie interne, en partie externe, mais caché, et que nous ne sommes pas assez souples pour le voir complètement sans l’aide d’un miroir. Ajoute à ça le fait que les manuels de SVT ne jugent pas utile de le représenter correctement, alors que la connaissance des organes sexuels et de leur fonctionnement est au programme en 4e. Ce n’est que depuis cette année qu’un manuel scolaire (1 seulement, sur les 6 proposés aux établissements) a proposé aux collégiens un schéma complet du sexe féminin. Jusqu’à présent, il était réduit à ses organes internes, représentés en coupe : vagin, utérus, ovaires… Tout le reste était mystérieusement passé sous silence, alors qu’on a toutes appris dans ces mêmes manuels des schémas détaillés de testicules et de pénis, de fleurs, de nuages, ou de cellules.

Notre minou est-il tabou ?

De nombreuses jeunes filles et femmes ne savent pas qu’elles ont un clitoris, quelle est sa fonction, qu’il mesure une dizaine de centimètres alors qu’on n’en voit qu’une toute petite partie, qu’elles ne font pas pipi par leur vagin, mais par un orifice spécialement dédié à ça, que leur sexe possède tout un système pour se protéger, 4 lèvres, une flore… bref, tout un univers complexe et incroyablement bien fait est passé sous silence de manière inexplicable. C’est un peu comme si on te représentait encore la terre comme étant plate dans les manuels de géographie, sous prétexte que tu n’as pas un besoin vital de savoir qu’elle est ronde !

Comment expliquer que le grand absent des manuels scolaires et de l’éducation en général soit ce sexe féminin qui fait partie du corps de 50% de l’humanité, et dont 100% des humains sont venus !

Cette méconnaissance suggère aux jeunes filles que le fonctionnement d’une fourmilière ou du système solaire est plus important que leur propre corps, comme si celui-ci était secondaire ou tabou. Se connaître, c’est revendiquer que nous sommes belles et miraculeuses, des pieds à la tête. Être curieuses de notre corps et de notre féminité, c’est prendre le contrôle sur notre corps, en être fières, et le respecter d’autant plus. Le savoir, c’est le pouvoir !

Revendiquer la connaissance de son minou, c’est tendance

Cette année a été marquante dans l’avancée des initiatives concernant les droits des femmes et la revendication de leur pouvoir et de leur place dans la société. Dans cette vague de fierté féminine, le pussypower a été à l’honneur. Fini le temps où les femmes étaient quantité négligeable et où leur sexe était considéré comme une « absence de pénis » par certains, un objet de dégoût par d’autres, ou encore un organe simplement reproducteur. Cachée, taboue, méconnue, ou violemment exploitée, notre intimité qui devrait être respectée au moins comme l’origine du monde commence à trouver des voix pour en défendre sa beauté et sa valeur.

Janelle Monaé fait une véritable ode à notre minou dans sa chanson « Pynk ».

3 jeunes femmes lassées de ne rien savoir de précis sur leur anatomie intime, Zoe Mendelson, journaliste scientifique américaine, María Conejo, graphiste mexicaine et Jackie Jahn, doctorante en médecine à Harvard, sont en train de créer Pussypédia, un Wikipédia du minou qui va permettre à toutes les femmes de se réapproprier leur corps, leur santé, leur système reproducteur et leur plaisir sexuel aussi. De même, le temps où les femmes avaient honte de leurs règles est révolu. Une publicité pour une grande marque de protections féminines a fait cette année beaucoup de bruit, juste parce que le sang de nos règles est représenté en rouge et non en bleu comme on l’a toujours vu à l’écran ! On voit dans ce spot un jeune homme acheter des serviettes pour sa copine (eh oui messieurs, les règles ne sont pas un « problème de femme », ni un « problème » tout court), du sang qui coule le long de la cuisse d’une jeune femme qui prend sa douche, des femmes se demander à haute voix lors d’un dîner « t’as une serviette ? », avec pour slogan « Les règles, c’est normal ».

Et si c’était aussi simple que ça ? Et si nous pouvions revendiquer notre sexe et son fonctionnement parfait avec fierté ? Et si connaître et pouvoir parler de notre minou avec amour et respect était la condition sine qua non de l’empowerment féminin ?

Ton clitoris, une célébrité dont on ne sait rien !

En voilà un dont tout le monde connaît le nom et dont presque personne n’a une bonne connaissance. Et pour cause, tu ne peux en voir qu’une toute petite partie, et les schémas qui le montrent tel qu’il est en réalité sont tous récents ! Tu connais le petit truc rose et tout mignon qui est la première chose que tu vois quand tu ouvres tes grandes lèvres, en haut de tes petites lèvres. C’est la partie de ton sexe qui est uniquement dédiée à ton plaisir.
Mais ce que la plupart des femmes (je ne parle même pas des hommes…) savent moins, c’est que ce n’est que la partie émergée de l’iceberg ! Ton clitoris continue à l’intérieur de ton corps, 4 branches d’une dizaine de centimètres, qui sous-tendent tes lèvres entourent ton vagin.

 

 

 

 

 

Voici une image 3D,  que tu peux regarder sous toutes ses coutures en utilisant ta souris. Elle vient d’un site très complet sur le sujet, fait par Odile Fillod, une chercheuse qui a énormément fait avancer la connaissance sur le sujet. Quand il est stimulé, au niveau de sa partie externe ou depuis l’intérieur de ton corps, via les parois de ton vagin qui sont en contact avec lui, il se gonfle de sang et a une érection, exactement comme un pénis. Cette érection va augmenter sa sensibilité et permettre le plaisir et l’orgasme. Alors tu comprendras que la distinction « clitoridienne » ou « vaginale » est devenue complètement obsolète grâce à cette découverte ! Toutes les femmes sont clitoridiennes, mais le plaisir ne résonne pas au même endroit suivant la façon dont la femme sera stimulée. En tous cas, quel que soit l’endroit d’où part le feu d’artifice de ton plaisir, c’est bel et bien à ton clitoris que tu peux dire merci. Si tous les hommes savaient cela, ils sauraient mieux s’occuper du corps de leur chérie. Mais c’est peut-être à nous de leur expliquer ce que personne ne peut deviner, après tout !

Cette surprenante partie interne du clitoris explique aussi qu’on puisse reconstruire par la chirurgie un clitoris qui a été mutilé lors d’une excision. Il suffit de faire sortir une petite partie de ce qui était caché à l’intérieur du corps, et le résultat donne un organe aussi joli et aussi sensible qu’un clitoris qui aurait toujours été là. Petit rappel, en France, cette opération est entièrement prise en charge par la sécurité sociale : une autre preuve que le sexe féminin et son plaisir ne sont plus des tabous.

Ton périnée, l’inconnu qui prend soin de toi

« Le périnée ? Le quoi ? C’est un os ? » : voilà à peu près ce que tu pourras entendre si tu poses la question autour de toi. Ce muscle hyper costaud et multifonction est une sorte de bol qui occupe toute la base de ton bassin. Il soutient tous tes organes internes et permet de contrôler l’ouverture et la fermeture de tous tes orifices de cette zone : urètre, vagin, anus. Rien que ça.

Il fonctionne donc sans que tu t’en doutes, en permanence, et il est tellement mal connu qu’en général, on n’en entend parler que quand il a un problème, par exemple quand il a été affaibli ou endommagé par un accouchement. Après bébé, ton muscle a dû supporter le poids de ton utérus pendant 9 mois, se distendre pour laisser passer le bébé à l’accouchement, et parfois s’est déchiré ou a été incisé puis recousu pour laisser passer l’enfant plus facilement (la fameuse épisiotomie). Il est donc bien fatigué et sa perte de tonus a pour conséquences de vraies difficultés à se retenir de faire pipi, ou une grande diminution de la sensibilité de ton vagin lors des rapports sexuels. On va donc te proposer des séances de « musculation » pour remettre ton périnée en forme et ne pas avoir de conséquences sur ta santé (incontinence, descente d’organes, problèmes lors des futures grossesses) et sur ta sexualité. Mais sache que le sport peut aussi abîmer ton périnée, et même simplement l’âge, car c’est un muscle comme les autres, qui perd de sa tonicité si on ne s’en occupe pas ! Toujours est-il que les femmes auraient moins de problèmes liés à leur périnée et plus de plaisir sexuel si elles savaient le situer et le muscler préventivement. De nombreux appareils sont commercialisés pour muscler le périnée, mais si tu as une bonne connaissance de ton corps, et que tu l’exerces régulièrement, tu n’as besoin de rien d’autre. On essaye? Il faut avoir le schéma en tête tout d’abord. Assieds-toi. Puis tu peux commencer par contracter ses différentes zones en les visualisant :

  • l’urètre, comme quand tu as envie de faire pipi
  • À présent, essaie de faire la même chose pour la zone du vagin, puis pour celle de l’anus.
  • Maintenant que tu maîtrises ta géographie intime, fais cet exercice que recommandent les kinés: concentre-toi sur la zone qui commande ton vagin. Contracte-la progressivement du bas vers le haut comme si tu faisais remonter une balle à l’intérieur. Tiens quelques secondes, puis recommence. Tu peux faire tes séries de 10 à chaque fois que tu patientes à la caisse du supermarché, dans les transports en commun, en réunion… Essaye aussi de faire l’exercice de la balle quand tu fais l’amour : je ne pense pas que ton homme pourra y être indifférent !
  • Tu as désormais un contrôle conscient et précis de ce muscle que la vie soumet à rude épreuve. Pour le protéger, dès qu’il doit être soumis à un effort (quand tu soulèves quelque chose de lourd, quand tu fais du sport ou même quand tu éternues), n’oublie pas de le contracter pour le préparer à supporter la pression
  • avec un périnée bien connu et musclé, tu auras moins de problèmes après un accouchement, et au quotidien, un plaisir sexuel plus intense.

Ton vagin, le surdoué qui sait tout faire

Parlons à présent de cette partie de ton sexe que tu ne peux pas voir : ton vagin. Il a beau être discret, il sait tout faire :

  • Des bébés: il conduit tout ce dont tu as besoin pour faire des bébés à ton utérus et à tes ovaires, et 9 mois plus tard, c’est par le même chemin que ton chef-d’œuvre verra le jour. Pour l’occasion, il va faire la prouesse de passer d’une largeur de 0 cm (eh oui, ce n’est pas un trou : en temps normal,  il se referme au maximum pour se protéger) à environ 10 cm !
  • Évacuer le sang des règles quand ton utérus ne se sert pas de celui-ci sous sa forme solide (endomètre) pour accueillir un embryon
  • L’amour : il est doux, il est chaud, il est accueillant, et il s’adapte à celui qu’il accueille. Ton vagin est sûrement le lieu le plus agréable du monde, un vrai paradis ! On sait qu’il est élastique en largeur, mais ce qu’on sait moins, c’est qu’il l’est aussi en longueur! Il mesure en moyenne 8 cm à peine, et peut s’étirer jusqu’à environ 12 cm sous l’effet du désir. De quoi ôter des complexes à ces messieurs qui s’interrogent toujours sur leurs mensurations intimes et leur capacité à nous donner du plaisir : notre sexe est une merveille d’adaptabilité, et puis maintenant que l’on sait qu’on est toutes clitoridiennes, et que nous sommes des athlètes du périnée… la taille n’a pas trop d’importance !
  • Te maintenir en bonne santé: ton vagin a un superpouvoir, il est autonettoyant. Il dispose en effet d’une flore très élaborée qui le garde toujours parfaitement propre et sain. Ainsi, tu ne dois concentrer ton hygiène intime que sur la partie externe de ton sexe, et tout savon appliqué dans ton vagin en abîmerait le système, et déclencherait des problèmes de santé. Tu dois d’ailleurs privilégier des produits nettoyants neutres, sans parfum et sans savon pour prendre soin de cette zone délicate, même à l’extérieur. Cette flore fonctionne parfaitement sans que tu en aies à t’en occuper, mais peut se dérégler sous l’effet du stress, de la fatigue, d’une baisse de ton système immunitaire, ou d’un changement hormonal : c’est alors que tu développes des mycoses ou infections. Ce n’est pas agréable (et tu dois t’en occuper soigneusement et rapidement), mais c’est la façon dont ton vagin t’alerte sur ce qui ne va pas : une odeur ou une sensation anormale sont le signe que tu dois t’occuper du problème qui se répercute sur ton vagin, et être plus attentive à toi-même. Bref, ton minou est ton meilleur ami.

Pour toutes ces raisons, ton minou est vraiment une merveille dont tu peux être fière !

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link