Les Hommes Fidèles Existent — Et Ce Sont Même Les Seuls Dignes de Ton Amour

J’ai parfois l’impression de n’entendre que des histoires d’infidélité, et plus particulièrement de femmes trompées. Autour de moi ou dans la presse, les femmes les plus aimantes et les plus belles, connues ou pas, mariées depuis 10 ans ou en couple depuis 2 semaines semblent confrontées au même problème : l’infidélité de leur homme. L’infidélité serait-elle une fatalité ? Est-ce que tous les hommes trompent ?  Serait-ce « dans leur nature » ?

On s’est toutes déjà posé la question.

J’ai une bonne nouvelle pour toi : les hommes fidèles existent. 

J’ai une mauvaise nouvelle pour les infidèles : le temps où on tolérait vos faiblesses est révolu.

 On nous fait croire que l’infidélité est une fatalité

À force de n’entendre que des histoires de femmes trompées (d’hommes trompés aussi… mais est-ce plus rare, ou est-ce qu’on en parle moins ?), on en finit par croire que c’est la norme… une bien triste norme. Certaines femmes prennent même le parti d’accepter l’infidélité comme une fatalité. «Tous les hommes trompent, et c’est ok. » a prétendu Torrei Hart dans une interview récente. L’actrice a divorcé de son mari Kevin Hart après de nombreuses tromperies de celui-ci, qui a fini par se remarier avec l’une de ses conquêtes rencontrée durant son mariage avec Torrei, le mannequin Eniko Parrish, elle-même trompée à son tour alors qu’elle était enceinte… un cycle sordide et désespérant.

Mais au lieu d’être révoltée par les souffrances qu’elle a vécues, Torrei Hart semble avoir trouvé une solution pour ne plus souffrir : accepter. Elle prétend qu’il lui suffit de savoir qu’elle est la numéro 1, l’officielle, la principale dans une relation, pendant que son partenaire va de temps en temps assouvir des « besoins » avec ce qu’elle appelle une « side b*tch », l’« autre femme », pour traduire poliment.

J’ai une autre solution : refuser cette facilité, et prendre conscience que ce genre de façon de penser nuit à toutes les femmes et n’aide pas les hommes à montrer le meilleur d’eux-mêmes.

En effet, accepter que les hommes soient faibles, c’est ne pas les respecter. Mais c’est aussi ne pas se respecter en tant que femmes. Les femmes qui se contentent de savoir qu’elles sont l’ « officielle », comme celles qui se contentent d’être la maîtresse, en tentant de séduire un homme qu’elles savent déjà en couple sont co-responsables d’une situation où l’infidélité semble la norme. Nous ne devons pas baisser nos standards, nous méritons toutes un amour exclusif.

En finir avec les fausses excuses

Nous devons commencer par en finir avec les fausses excuses qui servent d’alibi aux infidèles comme :

  • « C’est un homme, les hommes sont comme ça, c’est dans leurs gènes»
  • « C’est dans sa culture, pour lui la monogamie ce n’est pas possible »
  • « Il me trompe, mais il est tellement gentil avec moi ! Je sais que c’est moi qu’il aime et que l’autre n’est rien pour lui »
  • Etc.

Il n’y a pas de raison de tromper liée au genre ni à la culture, ni à rien d’autre d’ailleurs. Les hommes et les femmes ont les mêmes fameux « besoins primaires », et ils sont assez universels pour être ceux de l’espèce humaine entière. La seule différence entre ceux qui trompent et ceux qui ne trompent pas se résume à des choix individuels, qui définissent le type de personne qu’on veut être.

Alors non, les hommes ne sont pas fatalement infidèles.

Je n’accepterai jamais cette idée parce que je respecte les hommes, leur intelligence, leur force, leur honnêteté et leur capacité à s’engager auprès d’une femme qu’ils aiment et qu’ils veulent protéger et rendre heureuse. Ces hommes sont peut-être rares (ou alors nous ne savons pas toujours les trouver !), en tous cas ils existent et il est injuste de les juger par rapport à ce que font ceux qui choisissent de mentir et de trahir. Définitivement, ce sont les seuls qui méritent ton amour, ta compréhension, ta patience, et ta fidélité.

Une raison psychologique ?

S’il n’y a pas de raison liée au genre ou à la culture qui explique qu’un homme trompe, il y a parfois une raison psychologique. Attention, une explication n’est pas une justification ! Mais tu verras souvent des hommes immatures et narcissiques tromper leurs femmes. Cela repose souvent sur le besoin de se rassurer sur son pouvoir de séduction, d’être au centre de l’attention, de se prouver quelque chose, en somme, de combler une faille dans leur image d’eux-mêmes. Cette faille se comble chez le psy, pas dans le lit d’une autre femme. Quoi qu’il en soit, tu n’as pas à supporter cette situation, et autant que possible, évite de te fier à un homme qui correspond à ce type de profil.

La fidélité n’est pas une option

La fidélité est la base de l’amour. Elle n’est pas un plus, un bonus ni une « récompense » qu’on donne à une compagne parfaite à tous moments. Elle n’est pas une option soumise à condition.

Cela peut sembler un peu désuet, mais c’est assez logique. Comment pourrais-tu t’investir totalement dans une relation où tu n’es pas la seule femme d’un homme ? Comment pourrais-tu te donner entièrement à quelqu’un dont tu n’auras qu’une partie, car il se partage entre plusieurs femmes ? Comment pourrais-tu oser être pleinement toi-même avec quelqu’un qui te compare avec une autre ?

Tu l’as compris, la fidélité est consubstantielle de l’amour : ce n’est pas une question de morale, ni de tradition, mais de profondeur des sentiments et d’ambition qu’on donne à son couple et à sa vie. 

Messieurs, pensez à vos femmes, mais aussi à vos filles !

Et maintenant, je m’adresse à vous, messieurs. La nature vous a créé forts : comment pouvez-vous vous contenter d’être faibles et médiocres en ne sachant pas vous engager auprès d’une seule femme ? La meilleure façon de prouver sa virilité n’est pas de cumuler les conquêtes en brisant le cœur de la femme qui vous aime, mais de savoir protéger votre femme et de la combler de bonheur et d’amour. Je vais vous apprendre quelque chose : vos femmes ont-elles aussi de nombreuses occasions de vous tromper. Mais entre la facilité et vous, elles font toujours le bon choix. Cette détermination à vous aimer et à vous honorer est une leçon. Cette femme fidèle mérite tout votre amour et toute votre attention.

D’autre part, pensez à l’exemple que vous représentez pour vos filles : une petite fille qui voit son père tromper sa mère va très souvent construire sa vie de femme sur ce modèle. Elle se contentera d’un homme qui la trompe et qui la blesse, ou croyant échapper à cette douleur, choisira d’être cette « deuxième femme » qui semble avoir un meilleur rôle, car vous lui aurez donné cette norme.

Alors messieurs, vous êtes forts, donc vous êtes fidèles, et vous êtes fidèles parce que vous êtes forts.

 Le phénomène du train en retard

Tu connais l’expression « On ne parle jamais des trains qui arrivent à l’heure » ? On ne parle que des trains qui ont du retard, alors qu’ils sont l’exception. Et s’il en était de même pour les hommes infidèles ? Bon je te l’accorde, il y a plus d’hommes décevants que de trains en retard ou d’avion qui s’écrasent ! Mais il me semble que le principe est le même. On parle beaucoup plus de ce qui ne fonctionne pas que de ce qui se passe bien. Il y a beaucoup plus de chansons sur la douleur d’aimer que sur la plénitude d’une vie de couple épanouie. On nous parle davantage des détails douloureux et sordides de la vie des célébrités que de la douceur de leur quotidien amoureux. Même entre amies, on hésite à étaler son bonheur pour ne pas faire envie, mais lorsque nous souffrons, nous ne pouvons pas empêcher de nous confier.

En somme, on en vient à ne parler que des hommes infidèles, et ce faisant, nous créons l’illusion d’une norme de l’infidélité. À cause de tous ces récits, les hommes infidèles s’abritent derrière d’idée que « tout le monde le fait », et les femmes trompées se résignent à accepter ce que toutes les femmes semblent subir.

Il nous appartient de créer une autre norme dans les consciences, en parlant aussi des trains qui arrivent à l’heure, des avions qui ne s’écrasent pas, et des hommes honnêtes. Les femmes heureuses doivent témoigner elles aussi, car les belles histoires ont autant d’impact sur les consciences que les histoires de cœur brisé.

Je commence : j’ai la chance de faire partie des nombreuses femmes qui aiment un homme honnête, fort, amoureux, engagé et protecteur. Et ce n’est qu’une partie de ses qualités. J’ai mis longtemps à le trouver, mais il existe et on s’aime infiniment. Les hommes comme lui méritent qu’on parle d’eux au moins autant que de ceux qui choisissent de nous blesser, non ?

Alors à ton tour de témoigner et de nous donner de l’espoir !

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

REJOINS LA
#TEAMFI

 
Pour recevoir ta dose de motivation
et être au courant de nos évènements
avant tout le monde
S'ABONNER
close-link