Les 8 types d’harceleurs sexuels à identifier !

Lorsqu’on est une femme ambitieuse et qu’on gravit les échelons de la réussite, il arrive qu’on se heurte à un mur. Et ce mur n’est qu’une métaphore pour désigner les collaborateurs de sexe masculin qui prennent un malin plaisir à monnayer leur soutien et leur neutralité en retour d’un agrément sexuel ou affectif.

Le harcèlement sexuel est particulièrement subtil. Cela peut commencer par plusieurs invitations à déjeuner ou à dîner répétées, avant de se poursuivre avec des messages insistants puis des voyages en tête-à-tête en échange du service accordé ou du poste. Le harcèlement sexuel se manifeste par des gestes déplacés, des attouchements, ou des propositions à peine déguisées d’actes charnels.

Voici 8 profils parasitaires et leurs remèdes

3points-300x67

1. LES TOUCHEURS

Le geste le moins intelligent et le plus stupide de tous est sans doute, pour un cadre ou un professeur, de pincer les fesses ou de toucher les seins de son employée ou de son élève.

Ce premier geste est le plus animal qui soit, le plus facile à reconnaître comme illustration du harcèlement sexuel. Ce genre de supérieur est le plus facile à évincer. Il suffit de garder l’enregistreur de son téléphone allumé et de laisser l’altercation, la dispute ou les menaces qui suivront être enregistrées. Il n’y a pas plus simple. Une fois la preuve enregistrée, dirigez-vous vers le poste de police le plus proche, car ces attouchements sont sévèrement punis par la loi, et une conversation qui laisse entendre qu’il vous a touché de manière déplacée est une preuve. Vous pouvez aussi vous contenter de le dire à votre grand patron qui se verra dans l’obligation de limoger le cadre en question.

2. LES HABITUÉS DE L’HÔTEL

Ce genre d’invitations est aussi très facile à détecter. Certains supérieurs tentent vaille que vaille d’obtenir de votre part que vous acceptiez un rendez-vous en dehors des locaux de l’établissement ou de l’entreprise pour obtenir des faveurs sexuelles.  Déclinez poliment l’invitation en vous assurant d’avoir une preuve écrite ou un enregistrement. Les captures d’écran existent. Vous pourrez ensuite décider de prendre les choses en main, de menacer celui qui vous harcèle afin qu’il vous laisse tranquille. Vous pouvez aussi prendre le chemin de la police une fois de plus ou vous en référer aux autorités supérieures de votre établissement.

3. LES FAUX POÈTES

Faire parvenir à une employée ou une élève de longs courriers et de nombreux emails dans lesquels la personne en cause fait des déclarations et des propositions, et exprime le souhait de vous rencontrer seule dans son bureau est un autre aspect du harcèlement sexuel.

Certains hommes deviennent très faibles devant la chair et oublient par conséquent, une fois de plus, que les écrits restent. Contentez-vous d’accumuler toutes ses longues déclarations, de les décliner à chaque fois, et de rester silencieuse. Ceux qui envoient des lettres et des emails finissent par se lasser quand ils doivent gérer votre silence. S’ils deviennent plus insistants, n’oubliez pas que vous pouvez toujours lui dire un non sec et franc ; et de préférence, par écrit. Et si votre refus rencontre des oreilles sourdes, vous avez ici encore le choix de porter plainte.

4. CEUX QUI FANTASMENT

Les SMS comme « J’aime tes fesses » ou « Je t’embrasse sur les lèvres » ou encore « J’ai envie de toi » de la part d’un employeur relèvent du harcèlement sexuel. Ne répondez jamais à ce genre de provocations, n’y faites pas allusion. Quand on devient le fantasme débridé d’un homme au sein de son entreprise, et que ce dernier envoie des SMS compulsifs même quand on lui a dit non, il est temps de changer de numéro de téléphone et de ne pas le communiquer tout simplement. Contentez-vous de fournir votre adresse email professionnelle.

5. LES OBSÉDÉS

Multiplier les cadeaux et les appels et se rendre au domicile d’une employée ou de son étudiante pour la contraindre à avoir des rapports sexuels relève du harcèlement sexuel.

Quand un supérieur en arrive là, considérez qu’il devient un véritable danger et qu’il est prêt à tout pour vous mettre dans son lit. Pour arriver à bout de ces personnes souvent obsédées par votre personne, il faut couper les ponts de manière radicale et en parler à son entourage, voire aux connaissances communes que l’on peut avoir avec la personne. Cela le forcera à garder ses distances avec vous pour préserver sa réputation. Et s’il continue, saisissez les tribunaux.

6. LES MAÎTRES CHANTEURS

Certains employeurs ou professeurs portent des appréciations sur l’anatomie de leur proie et tentent d’obtenir des faveurs sexuelles sous peine d’exercer des mesures de représailles. Les maîtres chanteurs sont par définition des pervers narcissiques et des manipulateurs, peut-être encore plus dangereux que les obsédés en raison de leur machiavélisme. Ils sont prêts à vous renvoyer ou à vous mettre de mauvaises notes ou à vous empêcher d’avancer parce qu’ils n’obtiennent rien de vous. N’attendez rien d’un maître chanteur. Mais entrez dans son jeu et assurez-vous de l’enregistrer complètement et totalement avant d’aller voir les autorités compétentes.

7. LES « GÉNÉREUX »

Certains vous demanderont directement ce qu’ils veulent en vous proposant par la même occasion une augmentation de salaire ou des contacts que vous ne possédez pas. D’autres le feront de manière plus subtile en vous faisant croire que votre intérêt leur tient à coeur. Il vous approchera tel un renard rusé, vous charmera et vous enivrera. Et vous croirez que vous avez une place particulière à ses yeux. Mais quand il s’agira pour vous d’obtenir de lui ce que vous désirez tant pour votre carrière ou vos études, il vous fera comprendre qu’il faudra devenir son second bureau. Ne vous laissez pas piéger mesdames, ni par son charme, ni par ses paroles mielleuses, ni par ses promesses.

La vérité c’est que vous n’obtiendrez rien si vous acceptez, car il vous nourrira de promesses sans lendemain. La vérité c’est que si vous tombez dans le piège de ces fins dragueurs, il ne vous restera que vos larmes, car une fois qu’il aura obtenu ce qu’il voudra, ce sera fini pour votre carrière et pour vos sentiments naissants. Quand on est en face d’un « généreux », changer d’emploi est bienvenu, car il vous fera vivre un véritable enfer quand vous refuserez.

8. LES GOUJATS

Les goujats appartiennent à la race des toucheurs. Il est possible que les 2 profils se recoupent et que leurs caractéristiques se retrouvent chez une seule et même personne. Les goujats tiennent des propos injurieux à caractère sexiste et sexuel envers vous. Qu’il vous traite de prostituée ou vous ramène au registre particulièrement insultant de la pornographie, le goujat est un spécimen dont il est très facile de se débarrasser contrairement à l’obsédé, au maître chanteur et au généreux. Il suffit de dénoncer le goujat publiquement pour qu’il arrête. Il n’est souvent pas besoin d’en arriver à appeler la police. Le goujat comprend par ailleurs assez vite la leçon. Une fois qu’il est remis à sa place, il reste silencieux et ne vous approche plus jamais.

3points-300x67

Conclusion

Si vous êtes victime de harcèlement sexuel au travail, sachez que vous pouvez porter plainte dans un délai de 3 ans après le dernier fait – un geste, un propos – de harcèlement. La justice prend en compte tous les éléments constituant le harcèlement, même si les faits se sont déroulés sur plusieurs années. Si la plainte est classée sans suite, la victime peut déposer une plainte avec constitution de partie civile.

Le harcèlement sexuel est un délit pouvant être puni de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende. En cas de circonstances aggravantes – notamment en cas d’abus d’autorité ou de faiblesse – les peines peuvent être portées à 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende. L’auteur de harcèlement sexuel peut également devoir verser à sa victime des dommages-intérêts.

Cécilia Emma
Cécilia Emma

Rédacteur-en-chef du webmédia iyaafrica.co , étudiante à Sciences Po Paris, je vis chaque jour pour propulser le continent africain et pour déconstruire les complexes. Passionnée, Douce, Réfléchie et Persévérante.

Il n'y a pas encore de commentaires

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies