Ramonda, Shuri, Nakia, Okoye : Quelle Guerrière de Wakanda es-tu ?

Le film Black Panther nous montre des personnages féminins puissants et inspirants. Les 4 principales guerrières, Ramonda, Shuri, Nakia, et Okoyé, correspondent à 4 types féminins qui nous rendent fières d’être des femmes.

Et toi, dans quelle guerrière wakandaise te reconnais-tu ? 

Ramonda, la reine mère

Ramonda est la mère du roi T’Challa. Elle est la femme mature, sublime et charismatique. Elle incarne la femme accomplie, puissante et sereine.

Sa force morale lui permet de vivre son amour pour son époux par-delà la mort, à travers l’amour pour ses enfants. Elle le fait vivre dans les moments importants :

« Il est parmi nous, c’est ton tour d’être roi. »

Sa puissance se révèle dans sa façon d’être mère : elle a engendré un roi, et lui donne sa force alors même que celui-ci est devenu un homme. Elle rappelle à T’Challa qui il est lors de son combat avec M’Baku, et lui permet de reprendre le dessus sur la situation :

« Montre-leur qui tu es ! »

Nakia, la guerrière engagée

Nakia est la bien-aimée de T’Challa. Elle est, si l’on en croit Ramonda, « la meilleure guerrière du Wakanda ». C’est ce que lui dit la reine mère lorsqu’elle veut inciter Nakia à prendre l’herbe-cœur, car elle la croit plus capable de renverser Killmonger que le puissant M’Baku.

Elle est en effet une vraie combattante, particulièrement intrépide et indépendante. Lorsque T’Challa vient la chercher parmi des otages, elle participe au combat et reproche à celui qui croit la délivrer « Pourquoi es-tu ici ? Tu as compromis ma mission ! »

Elle est dotée d’une forte volonté, qui lui permet de ne pas trahir ses valeurs, et elle refuse d’être reine auprès de l’homme qu’elle aime tant que celui-ci mènera une politique protectionniste, refusant de partager les richesses du Wakanda avec le reste du monde.

« Si tu étais moins têtue, lui dit T’Challa, tu ferais une grande reine ».Elle lui répond : « Je ferais une grande reine parce que je suis têtue ! »

Son empathie ne lui permet pas d’imaginer d’être heureuse sans faire tout son possible pour ses semblables. C’est pour cela qu’elle ne peut pas laisser l’agent Ross qui a mis sa vie en jeu pour elle, même si sauver la vie d’un étranger peut mettre en péril la protection de son pays. Elle va convaincre son homme d’un regard. Elle a beaucoup d’influence sur lui, et va trouver les mots pour le guider dans sa quête d’identité et dans ses choix politiques. Elle l’empêche ainsi de tuer Klaue : « Mon roi, le monde nous regarde! »

Elle le réconcilie avec la succession de son père :

« Aucun homme n’est parfait, pas même ton père, tu ne dois pas laisser ses erreurs t’influencer. Tu dois décider le genre de roi que tu vas être. »

C’est l’amour qui est sa force et sa cause. L’amour des humains, et l’amour de T’Challa. Elle ne se soumet à aucune autre loi. Quand Okoyé lui demande, après la mort de T’Challa « Et toi, à qui es-tu fidèle ? », elle lui répond :

 « -Je l’aimais. J’aime mon pays.

-Alors, tu vas servir ton pays.

-Non, je vais sauver mon pays. »

Quand T’Challa la remercie pour tout ce qu’elle a fait, elle lui affirme :

« C’était mon devoir de me battre pour ce que j’aime.»

Shuri, la brillante insolente

Shuri, sa silhouette juvénile, ses vêtements futuristes, son irrévérence, et son intelligence incroyable !

C’est la petite sœur de T’Challa, la princesse du Wakanda.

Elle est à l’origine des innovations technologiques du Wakanda. Sa première arme est son exceptionnelle intelligence et son perfectionnisme :

« Même ce qui marche peut être amélioré », dit-elle des perles Kimoyo.

C’est elle qui a conçu le costume et les armes de son frère, c’est une manière de participer au moindre de ses combats. Dans le combat rapproché, c’est elle qui met à genoux Killmonger ! Alors qu’elle est sur le point d’être exécutée, elle lance à N’Jabaku « Tu ne seras jamais un vrai roi ! ». C’est une guerrière aussi intrépide que drôle. Elle se moque de son frère qui « se fige » devant la beauté de Nakia, elle répond avec ironie « C’est le Kansas » lorsque Ross lui demande où il se trouve. Le rôle de princesse traditionnelle est trop étriqué pour elle, comme son corset le jour du couronnement :

« Ce corset est vraiment inconfortable, alors, pouvons-nous abréger et rentrer ? »

Okoye, l’indomptable caractère

La sublime Okoyé est la générale des Dora Milaje, les guerrières qui protègent le roi. Elle a un tempérament aussi acéré et solide que sa lance en vibranium. Même sa wig est une contrainte pour cette forte nature, et elle la jettera au visage de son adversaire en combat rapproché, tout comme Nakia se déchausse et frappe avec ses escarpins. Voilà deux femmes qui ne se laissent pas enfermer dans des stéréotypes de féminité ! Quand elle menace dans sa langue natale l’agent Ross de « l’empaler sur son bureau », et qu’il demande si elle sait parler anglais, elle lui répond « Quand ça lui chante », sous le regard amusé de T’Challa. Elle ne se laisse jamais impressionner, ni par les armes à feu (« Guns ? So primitive ») ni par le rhinocéros lancé au galop sur elle par W’kabi. Elle se tient face à lui avec tant d’assurance que la bête s’arrête et lui lèche amoureusement le visage. C’est avec la même détermination qu’elle dompte son homme, pointant sa lance sur lui.

« -Tu me tuerais, mon amour ?

-Pour le Wakanda, sans hésiter. »

Face à cette détermination, W’kabi s’agenouille devant celle qu’il aime, et lui soumet toute son armée.

En revanche, lorsqu’elle se choisit une règle, elle s’y tient. Elle veut être loyale au Wakanda, protéger le trône, peu importe qui l’occupe, même si c’est Killmonger. Cette allégeance qui lui déchire le cœur ne la soumettra pas longtemps. Dès qu’elle peut à nouveau choisir son camp, elle lance à Killmonger « Ton cœur déborde de haine, tu n’es pas digne d’être roi ! »

C’est sa détermination qui lui permet aussi d’être la chef d’un groupe de femmes hors du commun.

Belles, puissantes, solidaires, loyales, aimantes, drôles, déterminées, influentes, les femmes de Black Panther nous tendent un miroir qui nous rend fières et nous pousse à révéler toute notre puissance féminine !

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link