Comment financer un projet d’entreprise sans l’aide des banques

Parfois, lorsque l’on a le projet de monter son entreprise, on peut rapidement être découragée, notamment quand les fonds nécessaires pour se lancer ne sont pas suffisants. Pendant longtemps, quand il s’agissait d’être financée, il était difficile de le faire sans l’aide d’une banque. Ainsi, les personnes sans contrat de travail en CDI, sans apport ou garanties, ne peuvent prétendre à un prêt bancaire. Si tel est votre cas, cet article va vous plaire ! Voici 4 alternatives pour vous aider à financer votre projet entrepreneurial sans l’aide des banques.

1. Économiser et se lancer en produisant peu

Ça peut paraître logique mais ce n’est pas toujours l’idée qui vient en tête de prime abord. Pourtant, pour s’auto-financer ou du moins se constituer un apport de départ, économiser est une bonne solution. La chaîne de magasins Forever 21 n’aurait jamais vu le jour si leurs fondateurs Do Won et Jin Sook Chang n’avaient pas économisé pendant 3 ans pour ouvrir une première petite boutique en Californie. Autre exemple, celui de Leila Toukourou. La créatrice de la marque de maillots de bain waterproof Oba Swimwear a financé elle-même son projet entrepreneurial, grâce à ses économies, tout en sachant qu’elle devrait produire peu pour le lancement de sa première collection en 2015.

2. Collaborer avec d’autres chefs d’entreprise

Joignez vos forces et vos fonds ! Dans votre secteur, d’autres acteurs évoluent sur le même marché que vous, avec une vision très proche de la vôtre ? Parles-en et voyez dans quelle mesure vous pouvez financer votre projet. C’est plus facile lorsqu’on divise les frais à parts égales entre les co-fondateurs. D’ailleurs, saviez-vous que la plupart des grands succès d’entreprise de ces dernière années ont commencé à plusieurs : Larry Page et Sergueï Brin de Google, Steve Chen, Chad Hurley et Jawed Karim de YouTube, etc.

À LIRE AUSSI :  Développe tes compétences d'entrepreneure en 5 étapes !

3. Solliciter les internautes en ayant recours au crowdfunding

L’ère digitale a fait émerger de nouvelles façons de prendre part à des projets. Le « crowdfunding » ou financement participatif en est une illustration. Vous vous souvenez de la plateforme MyMajorCompany ? Lancée en 2007, elle figure parmi les pionnières en la matière en France. Ce système permet à l’ensemble des internautes de financer les projets auxquels ils croient selon leurs moyens. L’artiste ou tout autre professionnel fixe le montant global dont il a besoin en détaillant ce qu’il prévoit de faire avec les fonds collectés. Il décrit aussi son projet et les raisons pour lesquelles il fait appel au public. Le bon fonctionnement de ce procédé repose beaucoup sur la manière dont l’auteur de cette levée de fonds va communiquer auprès du public pour faire connaître son projet. Il existe d’autres sites du même genre : KissKissBankBank, Ulule ou encore Kickstarter.

4. Se rapprocher des « Business Angels »

Si votre projet est très solide et a un fort potentiel commercial, vous pouvez tenter de trouver des financements auprès d’investisseurs. En France, il existe différents réseaux de ce type regroupés en une fédération appelée France Angels. Pour ce type de financement, il vous faudra préparer un dossier en béton avec des projections notamment. Pour décrocher un rendez-vous, appuyez-vous sur votre réseau. Il est toujours possible d’approcher des « anges » (« angels » en anglais) qui ne font pas partie de votre réseau professionnel via les espaces sociaux tels que LinkedIn ou Twitter. Une fois le rendez-vous pris, à vous de convaincre et de passer à l’étape suivante. En cas de succès, en général il faut compter 6 mois avant d’obtenir les fonds. En plus de l’apport financier, les « business angels » agissent comme des parrains en vous donnant des conseils et des contacts. Notez que sauf accord particulier, ces investisseurs entrent au capital devenant ainsi des actionnaires de votre entreprise.

À LIRE AUSSI :  Les 5 commandements d'une blogueuse à succès

Le temps où lancer une entreprise était quasiment impossible sans le financement des banques est révolu ! Grâce à Internet notamment, les règles du jeu ont changé. Toute personne déterminée, débrouillarde et porteuse d’un projet solide peut trouver des financements. Comme toujours lorsque il s’agit de business, continuez à cultiver votre réseau professionnel et à soigner votre présence en ligne pour tout potentiel investisseur.

 

Tamara Argentin
Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

2 Comments

  1. Très intéressante cette annonce j ‘ espère recevoir de temps en temps des informations qui pourrons davantage m ‘ édifier .

  2. Interessant!
    Ces informations sont tres utiles

Leave Your Reply