03 Clés Pour Que Ta Fille N’ait Jamais Tes Complexes

Surmonter ses complexes, gagner en confiance en soi… c’est un véritable enjeu, voire un apprentissage de toute une vie pour la plupart des femmes. Eh oui, tu es loin d’être la seule à lutter avec tes propres barrières, celles que tu as érigées toute jeune pour te protéger, et que tu t’évertues aujourd’hui à faire tomber car elles se dressent entre toi et tes objectifs. S’aimer pleinement afin de déployer tout son potentiel est une quête nécessaire, mais tellement épuisante et chronophage ! Et si tu pouvais épargner ce parcours de la combattante à ta fille ? Ces 3 clés peuvent faire gagner beaucoup de temps à ta princesse, qui n’héritera jamais de tes complexes.

 

Soigne tes complexes et embrasse ta féminité

Tu as donné la vie, et tu ne voudrais transmettre que ton amour et ta force. Ce n’est hélas pas si simple : en tant que parent, nous sommes tous susceptibles de transmettre aussi nos souffrances. Tu as sans doute déjà entendu parler de ces cas où un parent reproduit sur son enfant la violence qu’il a lui-même subie, alors qu’il voulait tout le contraire de ce vécu douloureux pour son enfant. C’est le même mécanisme étrange qui est à l’œuvre lorsque nous transmettons sans le vouloir la violence morale qu’on s’est infligée à soi-même par le discours dépréciatif de nos complexes. C’est évidemment beaucoup moins grave que de faire vivre à son enfant la violence physique que l’on a subie, mais c’est aussi très préjudiciable et parfaitement involontaire.

La difficulté à s’aimer soi-même peut se transmettre alors même que tu adores ton petit, parce qu’il est difficile de donner ce qu’on n’a pas reçu, et surtout ce qu’on n’a pas encore. Cela peut se produire aussi bien en étant maman d’un garçon ou d’une fille, mais l’identification réciproque est d’autant plus facile avec un enfant du même sexe que toi. Evidemment, tu ne diras jamais à ta fille une seule des horreurs que tu te sers devant le miroir ; mais elle s’identifie à toi et perçoit très bien tes autocritiques. Heureusement, il est possible de déjouer cette reproduction de la souffrance.

La première clé que je te propose ne concerne pas ta relation à ta fille, mais à toi-même. En effet, tu as une double influence sur elle :

  • Tu es son 1er modèle de femme, celui qu’elle imitera instinctivement pour construire les bases de son identité féminine
  • Tu ne peux donner ce que tu n’as pas. Tu peux vouloir de toutes tes forces donner de la confiance à ta fille, si tu n’as pas confiance en toi, ce ne sera que de la théorie.

Tu l’auras compris, la première petite fille à qui tu dois donner de l’amour et de la confiance c’est celle que tu étais. Tu dois t’engager à accomplir un profond travail sur toi-même et à soigner toutes tes blessures avec d’autant plus de motivation que tu le fais pour quelqu’un que tu aimes plus que toi-même : ton enfant. Tous les moyens sont bons, et il est temps de tous les utiliser, pour offrir à ta fille une reine comme mère.

Par ailleurs, au quotidien, il ne s’agit plus simplement d’être soignée ou coquette : une petite fille te regarde, tous tes gestes ont du sens pour elle. Que tu choisisses de célébrer ta féminité par tes vêtements, tes gestes, ton maquillage ou ton absence revendiquée de maquillage, ta belle lingerie ou tes saggy boobs en liberté sous ton t-shirt, ta façon d’être belle doit respirer le bonheur d’être une femme. J’ai trois enfants, mais c’est en voyant mon unique fille me regarder de tous ses yeux dans sa poussette que je me suis dit, il y a quelques années « Plus jamais je n’oublierai de mettre des boucles d’oreille » ! Nous sommes des modèles, cela justifie tous les efforts.

 

Exprime ton amour : complimente-la, encourage-la, dis-lui « Je t’aime »

La plupart des personnes sujettes aux complexes, doutant leur valeur, ou encore souffrant d’insécurité affective ont manqué de l’expression claire de l’amour parental. Cet amour a pu être intense mais voilé sous la pudeur  d’un parent à qui on n’a pas appris à verbaliser ses sentiments et qui peine à dire à son enfant tout l’émerveillement et la fierté qu’il lui cause. Quand celui-ci fait une bêtise, en revanche, il est beaucoup plus facile de le lui faire remarquer ! Le résultat est un discours positif implicite, et un discours négatif explicite… et donc un bilan qui semble uniquement critique aux oreilles d’un enfant. Tu ne fais sans doute pas partie de ces parents mal à l’aise avec la valorisation mais tu en as peut être eu quand tu étais enfant. Quoiqu’il en soit, garde à l’esprit qu’un enfant ne perçoit pas toujours les sous-entendus. Ne laisse pas ta fille douter un seul jour de sa beauté, de son intelligence, de sa force, ni de ton amour.

 Transmets tes gestes et ton expérience 

Tu es La Femme d’Influence N°1 de ta fille. Tu l’inspires et tu peux lui apprendre beaucoup, en particulier dans les gestes et l’expérience de ton « savoir être femme ». Laisse-la tituber dans tes escarpins, donne lui toute sa place dans les moments où tu voudrais te maquiller tranquillement et où elle trouve des prétextes pour discuter avec toi. En réalité, elle vient regarder tes rituels et te confier ses secrets afin de recueillir tes conseils. Profites-en pour lui montrer le vrai sens des soins à qu’elle apportera plus tard à son corps : non pas dissimuler les défauts, mais donner tu temps et de la douceur à son corps pour commencer sa journée. On a toutes en tête l’odeur d’un rouge à lèvres, de la laque ou de la crème d’une grand-mère, d’une mère, d’une institutrice qui nous on donné envie de grandir pour disposer des mêmes trésors.

Tu as également un savoir à lui transmettre : celui de l’expérience que tu as acquise dans la douleur et que tu peux lui transmettre pour la rendre plus résiliente face aux moments qui la feront douter d’elle-même. N’hésite pas à commenter ses anecdotes d’école : les critiques qui viennent des jalouses, la relativité des canons de beauté, les notions de grâce, de charme, de charisme, ainsi que le pouvoir de la différence assumée.

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link