Comment la Simple Blogueuse Beauté Huda Kattan a monté l’Empire Huda Beauty

Huda Kattan, plus connue sous le nom d’Huda Beauty est une femme qui n’est quasiment plus à présenter. À la tête d’un empire make-up colossale et d’une vraie communauté sur les réseaux sociaux, le visage que tu rencontres souvent chez Sephora, est au-delà d’une Makeup Artist, une Business Woman hors-pair avec une marque, Huda Beauty, qui génère près de 81 millions d’euros selon CNCB.  Alors voici cher FI, certains des facteurs ayant permis à son business, de si bien se construire.

Huda Beauty

1. Les débuts de Huda Beauty ? Laisser tomber ce qui ne la passionne pas et faire ses bagages si nécessaire.

Ayant débuté dans la finance, Huda se rend compte que ce n’était sincèrement pas son truc :

« J’ai trouvé ça misérable. Pour moi c’était vraiment par le bon truc. »

Un manque de passion qui lui permet donc de réaliser la nécessité d’aimer son activité professionnelle :

« J’ai juste réalisé que j’étais une personne passionnée et que je faisais quelque chose que je n’aimais même pas […] J’en suis arrivé à réaliser qu’il n’a pas moyen : je ne ferais rien sans que je que je l’aime. »

Elle décide dès lors de prendre un billet d’avion, direction Los Angeles  dans le but d’étudier le maquillage.

2. Partager sa passion : son véritable retour sur investissement

L’une des raisons du succès d’Huda Beauty repose du fait qu’elle fût une blogueuse pionnière. En 2010, elle se lance sur les réseaux avec comme principal objectif : partager sa passion, informer et cultiver ses internautes. Un concept moins commun à l’époque :

« Nous faisons partie de la génération où les gens étalent l’information et partagent les opinions en ligne. Je voulais que les femmes aient une source dont elles puissent avoir confiance et compter concernant tout ce dont elles avaient besoin de savoir sur le maquillage. »

3. Ne pas remettre à plus tard et s’entourer de vrais partenaires de travail

Un conseil de Huda ? Ne pas hésiter à se lancer ! L’importance est pour elle de se lancer rapidement et ceux même si la bonne idée n’est pas encore là.

« N’hésitez pas à vous lancer, que ce soit sur Instagram, YouTube ou un autre réseau social plutôt que de remettre ça à plus tard […] Il sera toujours temps de trouver votre style ensuite […] Il faut aussi s’entourer des bonnes personnes, trouver les bons partenaires de travail. »

4. Patienter en business est primordial

Le processus de lancement de n’importe qu’elle produit est long et souvent compliqué. Pour faire démarrer chaque lancement de produit, mieux vaut alors savoir attendre :

« Quand nous avons créé la Textured Shadows Palette, je savais exactement ce que je voulais et nous l’avons terminé en octobre 2015, mais nous l’avons seulement lancé un an plus tard. Ça prend beaucoup de temps pour créer un produit et des fois c’est comme éternel. »

5. Dans les prises de décisions, s’écouter même si l’avis des autres compte

L’avis des équipes, en création de projets, est important et diversifie les champs de vision. Mais Huda souligne le fait qu’une seule personne sera au final décisionnaire quand la vision est claire dès le départ :

« J’aime m’entourer de fortes personnalités à opinion. J’aime entendre l’opinion de l’équipe, mais j’ai définitivement la dernière parole […] Quand je sens exactement ce que je veux, mon esprit est fait. »

Il vaut mieux donc où savoir aller !

6. Essayer d’apporter quelque chose de nouveau

La différenciation est pour elle l’une des clefs maîtresses de son business. Sans cela rien ne sert d’aller plus loin :

« Si je n’offre pas quelque chose de différent qui apportera de la valeur à mes clients, il n’est pas question que je le vende. »

7. Analyser la situation de son marché tous les mois

Analyser de façon interne et externe son marché est tous les mois faits par la businesswoman. Quelles sont les opportunités à saisir ? Les menaces à contrer ? Qu’en est-il des forces et faiblesses de son organisation ? Que proposer et comment le proposer ? En effet pour un marché aussi dynamique qu’est celui de la cosmétique, surveiller ses arrières n’est pas une si mauvaise idée :

« Je suis une perfectionniste. Je continue de faire une analyse SWOT chaque mois. »

Des analyses qui semblent porter leurs fruits…

Nihal

Convaincue du potentiel de chacune, j'ai conscience qu'exploiter nos qualités intrinsèques n'est pas toujours évident. C'est pourquoi, m'investir au travers de mes articles est pour moi l'occasion de vous exposer le fruit de ma véritable philanthropie. NK.

REJOINS LA
#TEAMFI

 
Pour recevoir ta dose de motivation
et être au courant de nos évènements
avant tout le monde
S'ABONNER
close-link