6 clés pour financer et réussir ses études en France ou à l’étranger

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. »
– Confucius –

Prendre la décision d’entreprendre des études payantes, et/ou de partir étudier à l’étranger, pour avoir le job qui nous passionne, amène à la question du financement. Cela peut faire peur mais lorsque nous avons un objectif et que nous savons où nous allons et pourquoi, le sacrifice en vaut la peine.

Cet article ne s’adresse pas seulement aux jeunes femmes se préparant actuellement pour les examens comme le baccalauréat. Il s’adresse aussi aux femmes qui souhaitent se reconvertir professionnellement ou encore aux mères dont les enfants commencent à étudier en cycle supérieur. Voici 4 points essentiels pour réussir à financer ses études.

3points

1. DÉTERMINER SES BESOINS

bel

La première des choses est d’établir un budget. Le montant des frais de scolarité est facile à connaître, il suffit de se renseigner auprès de l’organisme dans lequel vous souhaitez étudier.

Cependant, il faut également tenir compte des autres paramètres :

  • Se loger : notamment si vous changez de ville ou de pays.
  • Se nourrir : un point important pour rester en bonne santé .
  • Se déplacer : transport en commun, voiture ou encore scooter.
  • S’équiper : qu’ils s’agissent de livres spécifiques et/ou de matériel ou encore d’un uniforme.
  •  Se vêtir : en tant que femme même quand le budget est limité, le shopping reste un petit plaisir qui fait du bien.
  • Se divertir : il faut aussi penser aux loisirs (sports, danses, cinéma,…) mais aussi les frais de retours pour celles qui changent de ville voir de pays.

2. ÉTABLIR UNE STRATÉGIE

studies

Maintenant que vous avez une idée précise de l’argent qui vous sera nécessaire, c’est le moment d’établir une stratégie. Quelle sera votre source de revenu ? Allez-vous avoir besoin de faire un prêt bancaire ? Allez-vous devoir travailler ? Allez-vous travailler pour économiser et ensuite étudier ? Quel emploi allez vous choisir ? Comment souhaitez-vous vous y prendre ?

À LIRE AUSSI :  Cultive-toi : 4 façons de s'éduquer en ligne

Nous y revenons encore et toujours: établissez un PLAN D’ ACTION. Si vous prenez la route pour aller dans un endroit que vous ne connaissez pas, avant de partir vous établissez un itinéraire ou vous branchez votre GPS, de sorte de savoir combien de temps vous allez mettre et quels chemins vous allez prendre pour arriver à destination. Il en est de même pour tous vos projets.

3. APPRENDRE À GÉRER SES FINANCES

finance

Vous avez maintenant établi la liste de vos besoins, réalisé votre feuille de route et déterminé votre source de revenus. Il est temps d’apprendre à gérer cette source de revenus. Vous avez déjà fait laplus grande partie du travail en déterminant vos besoins, maintenant vous allez identifier les dépenses nécessaires (loyer, nourriture, remboursement de prêt, etc…) et les dépenses pour le plaisir pas toujours nécessaires. Ce n’est pas parce que vous êtes étudiante, qu’une fois que vous avez comblé les besoins « vitaux », vous devez dépenser tout le reste pour se faire plaisir.

Pensez à l’avenir et apprenez à économiser, même si au départ ce ne sont que quelques dizaines d’euros. Cela peut servir en cas de coups durs. Et avec le temps vous pourrez peut-être investir pour que cela vous apporte plus.

4. TROUVER L’AIDE ADAPTEE

getting money

De nombreuses aides sont disponibles alors prenez le temps de vous renseigner sur vos droits. L’Etat a mis en place un système de bourses aux critères sociaux « BCS » pour aider les personnes les moins favorisées. Il suffit de faire une demande lors de votre inscription en faculté. Les étudiantes boursières peuvent également en bénéficier pour étudier en Europe, il s’agit de l’allocation Erasmus. Pour les futures membres de la fonction publique, sachez qu’il existe une bourse spécifique, l’allocation pour la diversité de la fonction publique, qui peut être cumulée à la BCS.

À LIRE AUSSI :  Des difficultés pour apprendre ? 5 techniques pour mémoriser ses cours rapidement

Si vous êtes déjà étudiante ou si au cours de vos études, vous vous retrouvez dans une situation financière difficile, il existe également des solutions avec l’aide d’urgence. Pour cela rapprochez vous du Crous dont vous dépendez afin de faire une demande, cette aide peut également être cumulée à la BCS. Sachez aussi que pour celles d’entre vous qui ne peuvent bénéficier de l’aide de leurs parents, en faisant une demande à la mairie, il vous est possible d’obtenir l’allocation personnalisée d’autonomie.

Futures bachelières, si vous obtenez une mention « très bien  » au bac, l’aide au mérite vous permettra d’avoir une aide non négligeable de 900 €. Avec de la détermination, de la discipline et beaucoup de révisions, même si vous êtes dans la dernière ligne droite avant la 1e épreuve du baccalauréat.

L’European funding Guide – http://www.european-funding-guide.eu/fr– vous permettra d’avoir une idée de toutes les solutions auxquelles vous pouvez recourir.

5. AUTRES SOURCES DE FINANCEMENT

di caprio money

Les aides de l’Etat ne sont pas toujours suffisantes, d’autant plus si vous ne pouvez pas y avoir recours. Rassurez-vous, à chaque situation sa solution.

Le plus simple est de faire une demande prêt étudiant auprès des banques partenaires de l’Etat qui sont : Société Générale, Crédit Mutuel, Banque populaire ainsi que certaines Caisses d’Epargne. Grâce à ce partenariat aucune caution ni conditions de ressources  ne seront demandées, et vous bénéficierez d’une garantie en cas d’impossibilité de remboursement à hauteur de 70%.

À LIRE AUSSI :  6 raisons d'aller étudier à l'étranger

De plus en plus d’étudiant font appel au crowfunding pour financer leurs études: http://www.eduklab.com/ ce site a été créé uniquement pour le financement des projets étudiants.

Enfin, étudier tout en travaillant peut également être une solution. Vous pouvez travailler l’été et durant les périodes de vacances scolaires. Il existe aussi beaucoup de sociétés qui s’adaptent aux contraintes horaires des étudiants en leur proposant des contrats à temps partiels adaptés, avec la possibilité de faire des heures supplémentaires pendant les vacances.

6. ORGANISER SON TEMPS

time management

Que vous deviez travailler en parallèle de vos études ou pas, l’erreur la plus souvent commise, est d’attendre les dernières semaines avant les examens pour étudier sérieusement car cela génère beaucoup de stress. Organiser votre temps entre les cours, le travail, les moments où vous étudiez et les moments de détente, vous permettra non seulement d’être moins stressée mais aussi d’être plus efficace. Pour cela n’hésitez pas à avoir recours à un agenda qu’il soit virtuel ou en papier. L’avantage des agendas virtuels, est que nous pouvons programmer des rappels à chaque début et fin des taches les plus importantes.

3points

Trouver un équilibre entre travailler pour financer ses études et étudier sera la clé de votre réussite et pour cela apprendre à gérer vos revenus et votre temps sera un atout essentiel.

« Le meilleur investissement que vous puissiez faire est d’investir en vous »
– Jim Rohn –

Emma Djazira
Rédactrice pour la rubrique Perfectionne-toi de Femme d’Influence. Ambitieuse et Passionnée, aimer ce que je fais est essentiel pour moi. Avoir la vie dont vous rêvez ne dépend que de vous, prenez la décision d’y parvenir et appréciez chaque instant du parcours.

3 Comments

  1. L’article est bien seulement tu n’evoque pas les écoles privées hors contrat d’etat. Je suis actuellement en terminal et je vais passer mon bac cette année seulement l’an prochain je suis accepté dans une école privée hors contrat d’état donc je n’ai pas accès au bourse ni même a d’autre aide (car pas de résidence universitaire…)

  2. J’ai 32 ans et jai entrepris de reprendre des etudes de medecine. Sans appart, sans argent, sans famille, je me suis mise en sous loc, sans argent et ne pouvant bénéficier de bourses sur critères sociaux et de logement etudiant car j’ai depassé l’âge. J’ai trouvé un job a temps partiel qui me fait parfois finir a minuit et suivi ma première année avec son concours tout ceci sans classe preparatoire mes resultats au premier semestre ont été plutôt satisfaisant je ne my attendais pas. Aujourd’hui jattends les resultats du second semestre je suis fière de moi car je ne pensais pas tenir toute l’année sans appart, avec peu d’argent et sans famille mais finalement quand on veut on peux! Rien n’est impossible la limite cest le ciel mais vu que le ciel est infiniment loin y a pas de limite c’est ma devise.

Leave Your Reply