Comment Arrêter d’Être Susceptible Pour un Rien ?

Il t’arrive de passer du rire à la crise de nerf suite à une petite réflexion de ton chéri ? Tu es aussi capable de faire appel à un tueur à gage s’il te laisse dans un silence interminable après ton long message rempli de mots doux ? Peu importe l’âge, nous sommes bien nombreuses à nous vexer pour pas grand chose. Il est tout de même important de souligner que derrière ce trait de caractère se cache avant tout une explication. Voyons ensemble comment arrêter d’être susceptible pour rien.

1. Recherche introspectivement la cause de cette susceptibilité

Quand il y a un conflit, la susceptibilité n’est jamais loin derrière. Dans un couple où le conflit règne : les clashs, les réflexions aliment cette vexation pour finalement blesser et heurter, pourtant derrière ces maux se cachent parfois de profonds maux. Il est difficile mais productif de chercher à savoir et comprendre, quelles sont les causes inconscientes voire subconscientes d’un tel comportement. Derrière ce conflit se cache peut être un mal-être qui nourrit cet éloignement dans ton couple. Le but est donc de parvenir petit à petit, à identifier les souffrances qui figent ton couple ainsi que toi-même dans cette énergie négative et destructrice.

2. L’autocompassion est un début de solution

Les carences d’hier créent les souffrances d’aujourd’hui sans oublier les difficultés que la vie peut nous apporter et qui viennent mettre en lumière ces entailles. Il est vraiment primordial d’identifier ces plaies et de chercher qu’elle est la cause de celles-ci. Non pas pour se torturer l’esprit mais pour les accepter afin de les surpasser, sans cette démarche: on ne fait que ressasser, c’est contre productif et ça ruine une personne de l’intérieur. Pour guérir d’une douleur, comme pour les problèmes: ils faut y faire face et les traiter à la racine afin de pouvoir pleinement passer à autre chose. N’oublie surtout pas de t’aimer, accepte de souffrir pour pouvoir mieux rebondir et surtout ne sois pas trop exigeante vis à vis de toi: lâches du lest.

3. Concentre-toi sur un ou plusieurs de tes sens

Tu dois te rendre à un entretien ou à une soirée networking: tu sais pertinemment que tes faits, paroles et gestes peuvent facilement être remis en question voir critiqués: le monde est ainsi fait, entre toisement et critiques, la susceptibilité est servie. Savoir qu’il est possible que tu sois vexée par une éventuelle réflexion déplaisante à ton goût, te fasse grincer des dents peut même te mettre dans un état de stress. Pour arrêter de te faire du sang d’encre et t’éloigner de ce stress ravageur, prends le temps de te focaliser sur tes sens, ta respiration et les battements de ton cœur. Visualise des pensées positives, observe autour de toi afin de faire abstraction sur ce qui peut te rendre nerveuse et qui engendre de la susceptibilité. C’est une autre solution pour tacler ces émotions négatives qui te pousses inconsciemment à renvoyer de l’agressivité et donc à en recevoir,ce qui enclenche inévitablement de la susceptibilité.

4. Met des mots sur tes émotions

Il y a des jours où tu es au bout du rouleau donc à fleur de peau et c’est à ce moment précis – comme par hasard ! – que le destin s’acharne sur toi à travers ton quotidien ou ton partenaire. Au lieu de claquer la porte du salon pour aller t’emmitoufler dans ton lit, il est plus judicieux de verbaliser tes émotions. Tu peux tenir un journal où tu notes tout ce qui te passes par la tête sans oublier de détailler chacune de tes émotions. Lorsque tu es énervée au plus haut point, poses-toi ces questions:

  • Quel est l’élément déclencheur de cet émotion ?
  • Pourquoi est-ce que ces mots/gestes te mettent dans un état pareil ?
  • Penses tu que ces mots vaillent la peine de générer des énergies négatives en toi ?

Suggères à ton partenaire de t’épargner les blagues vaseuses quand il te sent tendue. Afin d’éviter de rentrer dans le conflit car il se peut que son intention soit d’essayer de te faire rire pour te faire changer les idées, dis le lui avec douceur et tact bien évidemment. La communication, c’est la base, il ne faut donc pas hésiter à lui faire part de ton interprétation de ses dires et également de savoir quel est le ressenti de ton conjoint. Mets des mots sur tes maux et n’hésite pas à lui dire que tu as besoin de repos et de soutien. Cela évitera d’arriver à saturation après une réflexion qui peut prendre une ampleur dévastatrice uniquement causée par un mélange de fatigue et de mauvaise interprétation.

5. Prend du recul

Lorsqu’une réflexion telle que « qu’est ce qu’elle est bête celle-là » te renvoie à une pensée négative comme: « personne ne me trouve belle et intéressante » l’auteure et conférencière Byron Katie propose de se poser 4 questions :

1. Est-ce vrai ?

2. Suis-je sûre avec conviction que cela est vrai ?

3. Quelle est la réaction qui suscite en moi cette pensée ?

4. Dans quelle état serais-je sans cette pensée ?

Après avoir répondu à ces questions, inverse cette phrase négative. Dis-toi que tout le monde te trouve belle et intéressante. Analyse dans quelles conditions, cette affirmation se confirme ou s’infirme. C’est une réflexion profonde et qui sonde sur les transferts que l’on fait. Une démarche qui s’avère considérablement fructueuse pour nous toutes car très souvent nous reprochons aux autres ce que nous ne souhaitons pas voir en nous-même.
Il est essentiel et important de s’aimer, de se valoriser afin d’avoir une image positive de nous-même et de dépasser cette susceptibilité. Chercher à saisir la véritable raison de cette susceptibilité afin de changer notre regard sur les autres ainsi que sur nous-mêmes est le seul moyen de nous apporter cette paix intérieure.

Odélya
Odélya

Rédactrice Love chez Femme d'Influence & Working Mama. Etudiante en licence management social & en journalisme multimédia. Le savoir est une arme alors je charge mes munitions. Que ma plume puisse impacter vos habitudes.

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link