Accepter son Corps et S’aimer : 10 Enseignements vers l’Estime et l’Acceptation de soi

Lane Bryant

« S’accepter tel que l’on est, voilà une des sagesses à acquérir. »

Gérard Bessette

S’obséder de son apparence, c’est sacrifier son élan de vie. En voulant par tous les moyens contrôler ton apparence physique, qui ne te satisfait pas, tu perds le contrôle de ta vie. Cette insatisfaction corporelle débouche sur une insécurité manifeste, une baisse de l’estime de soi et génère in fine maux et souffrances.

A la première souffrance liée au constat de son insatisfaction corporelle, de son désamour pour son propre corps, s’ajoute celle de l’incapacité de s’en défaire, de s’en détacher. Ainsi, à la première souffrance initiale s’ajoute une deuxième souffrance, inutile et cruelle. C’est la double peine, la double taxation. Voici 10 enseignements, tirés de l’ouvrage Accepter son corps et s’aimer, qui t’aideront à accepter ton corps et à l’aimer tel qu’il est.

 

1. Reconnaître le caractère stérile et dérisoire de l’insatisfaction corporelle 

« Il est des gens qui se refusent à s’accepter. Résultat : ils sèment partout la discorde, ils rendent malheureux tous ceux qui les entourent. »

Vasco Varoujean

Les sociétés actuelles sont obsédées par l’apparence. Partout, il est question d’apparence physique.  Nous gaspillons notre énergie et notre argent dans cette quête d’idéal, de perfection physique imaginaire. Nous redoublons sans cesse d’efforts pour éteindre nos complexes. Pourtant, force est de constater que l’inconfort persiste. L’insatisfaction corporelle semble avoir, à un moment ou un autre, touché tous les hommes. Elle fait en un sens partie de la vie de l’homme. Prendre conscience de cela, c’est reconnaitre son caractère vain et dérisoire. Car il est probable que l’on ne parvienne jamais à la satisfaire, malgré les efforts. C’est absurde, n’est-ce pas ? Mais terriblement humain. L’insatisfaction corporelle demeure stérile. C’est une source de stress seulement nuisible. Mais il est possible de t’en détacher.

Lane Bryant

2. Lâcher le passé pour le présent et comprendre l’origine de ses complexes

« Il faut penser à l’avenir, et oublier le passé, car celui-là reste tel qu’il est. »

Voltaire

Ta représentation actuelle de ton corps est le fruit de ton histoire de vie. C’est un prisme déformé et subjectif. Quels sont les événements lointains ou récents qui ont influencé cette représentation que tu as de toi et de ta beauté physique ? Répondre à cette question, c’est saisir l’origine de ses complexes. Quels sont les personnes, gestes, actes, mots, regards, qui t’ont blessé et qui ont renforcé ton insécurité ?

Une fois découvert ce qui a participé à la mauvaise appréciation que tu as de ton physique, ne regarde plus en arrière. « Lâche le passé et il te lâchera ». Le passé est passé. Cesse de ressasser, cesse de te maltraiter, de te faire du mal inutilement. Soulage-toi une bonne fois pour toutes de son poids. Se croire laide parce que les événements passés l’ont fait croire et agir comme si cela était vrai sont deux choses totalement différentes.

 

Lane Bryant

 

3. S’affranchir du regard d’autrui 

« Lorsque tu croiras en toi, tu sauras comment vivre heureux. Lorsque tu croiras en ta valeur, tu n’auras plus besoin du regard approbatif de l‘autre afin de te sentir précieux. »

Charlotte Saintonge

S’affranchir du regard d’autrui est libérateur et salvateur. C’est l’amorce d’une vie libre et de la paix intérieure. Il n’y a que les gens lâches et faibles d’esprit pour critiquer à haute voix le physique d’autrui, pour émettre des jugements et des remarques désobligeantes sur ce dernier. Critiquer, moquer autrui dans le seul but de se de grandir, voilà le raisonnement des faibles d’esprit. N’accorde aucune valeur à ce type de propos, libère-toi, soulage-toi du regard des autres et du poids de leurs jugements.

 

4. Cesser de se comparer

« Puisque vous ne ressemblez à aucun autre être créé depuis le commencement des temps, vous êtes incomparables »

Brend Ueland

Te comparer à autrui n’a rien de bénéfique. Cela ne te rendra ni plus heureuse, ni plus jolie ! C’est une souffrance inutile de laquelle tu pourrais bien te passer. De même, il est vain de se comparer à quelqu’un que tu estimes « moins joli » dans le seul but de te rassurer. Car il est déplorable de réduire la vie à un concours de beauté. La vie est infiniment plus que cela. Abandonne la course effrénée à la beauté. Vis en harmonie avec les autres et cesse une bonne fois pour toutes d’entrer en compétition avec eux. Tu n’as de concurrence qu’avec toi-même.

Lane Bryant

5. Critiquer la société du paraître

« Exister vraiment, c’est s’autoriser à être soi-même en toute circonstance. »

Laurence Maron

L’industrie de la beauté ne vise pas le bonheur de ses consommatrices, mais un profit toujours plus grand. Les magazines de beauté et minceur influencent l’image d’un corps idéalisé et suscitent indirectement chez les lectrices un sentiment d’insécurité. L’usage que certains font des réseaux sociaux altère profondément l’humeur des femmes et remet en cause leur confiance en elles-mêmes. Ne sois pas dupe de ces pratiques.  Aie conscience des dérives de la société du paraître pour mieux t’en protéger.

 

6. Apprendre à regarder autrement

« Être authentique c’est accepter de voir qu’on est ce que l’on est et pas ce que l’on imagine être en regardant son personnage dans un miroir. »

Karlfried Graf Durckheim

Cesse de te focaliser sur les défauts physiques. Considère ton corps dans son ensemble. Ne t’attarde pas sur les détails qui te gênent. Considère-le sans le juger, avec bienveillance, gentillesse et délicatesse.  Détache-toi de cette mauvaise habitude qui consiste à scruter les moindres détails, à l’instar d’une caméra que tu braquerais sur toi-même. Le regard que tu portes sur toi-même n’est pas objectif. Cesse d’imaginer comment tu paraîtras aux yeux d’autrui.

 

7. Laisser les pensées traverser son esprit 

« Ce qu’un homme pense de lui-même, voilà ce qui règle ou plutôt indique son destin. »

Henry David Thoreau

Nous avons tendance à croire aveuglément à chacune de nos pensées. Pourtant, celles-ci dépendent bien souvent de notre état d’esprit, de notre humeur, de notre santé. En forme, les pensées seront optimistes et confiantes. En méforme, elles seront pessimistes, intolérantes et défaitistes. Ainsi, l’analyse que tu feras de certaines circonstances sera en partie déterminée par ton état d’esprit. Pourtant, nous nous convainquons de ce que nous pensons sans prendre en compte cela. Souviens-toi donc de toujours prendre de la distance avec tes pensées liées à l’insatisfaction corporelle, elles ne sont souvent le fruit que d’un mauvais état d’esprit temporaire.

Lane Bryant

8. Prendre soin de son corps

« Ce n’est pas le fait d’être aimé par quelqu’un qui guérit notre guerre civile intérieure, c’est d’être aimé par soi-même, de s’accepter, de la racine à la cime. »

Placide Gaboury

Traite ton corps avec bienveillance et délicatesse. Prends soin de lui. Il est ce que tu as de plus précieux. Vis une bonne entente avec lui, fais-en ton compagnon, ton ami. Offre-toi des massages, des bains chauds, prodigue-toi des gommages, des soins. Maquille-toi seulement si tu le souhaites, porte des vêtements à ton goût, change de coupe de cheveux. Découvre les bienfaits d’un hammam, d’un sauna. Offre-toi des séances chez l’esthéticienne. Dépense-toi. En bref, n’inflige pas à ton corps des châtiments qu’il ne mériterait pas. Il est temps de le laisser en paix.

 

9. Vivre en fonction de ses aspirations et de son identité

« Notre valeur est déterminée par les bonnes actions que nous faisons, plutôt que par nos pensées honorables. »

Magoon

Sartre disait : « Nous sommes condamnés à être libres. » Libre de nous déterminer. Vis en fonction de tes aspirations profondes. Découvre, donne un « sens » à ta vie. Quelles sont tes valeurs fondamentales ? Qu’est-ce qui compte réellement pour toi ? Quels sont tes projets de vie ? Quelle place détient l’apparence dans ceux-là ? Quelle est ta mission de vie ? Qu’est-ce qui te pousse à te lever chaque matin et à affronter la journée ? Tu ne te réduis pas au reflet de ton miroir. Va au-delà des apparences.

 

10. Affirmer sa dignité

Lane Bryant

 « Le monde ne vous donnera jamais que la valeur que vous vous donnez vous-même. »

Joseph Murphy

La dignité, c’est le sentiment que quelqu’un a de sa valeur, c’est aussi un noble désir, celui d’être respecté. Affirme ta dignité. Le choix ou non de te conformer aux attentes de la société te revient. Et quel que soit ce choix, tu as droit au respect. Tu es libre de prôner ta singularité et tes différences. Refuse les remarques désobligeantes d’autrui. Affronte-les sans réserve. Refuse les étiquettes, qu’il s’agisse du poids, de la taille, de l’âge, de la santé… Personne n’a le droit de te juger impunément dans le seul but de t’affecter. Tu es plus qu’un physique, tu es aussi une richesse intérieure.

 

 


 Pour aller plus loin, procure-toi le livre : Clique ici

Lina
Lina

Etudiante en droit et en philosophie, j’attache à côté de cela un intérêt tout particulier à la beauté, à l'apparence physique et tout ce qu'elle englobe. Elle est un moyen au vue d’une fin, celle du bien-être et de la réussite, quelle que soit l’idée que l’on se fait de celle-ci. Convaincue du réel impact de l'apparence, je vous partage modestement ce que j'espère vous être utile.

REJOINS LA
#TEAMFI

 
Pour recevoir ta dose de motivation
et être au courant de nos évènements
avant tout le monde
S'ABONNER
close-link