5 raisons qui expliquent en quoi les réseaux sociaux nous complexent (et comment ne pas se laisser influencer)

Les réseaux sociaux, éléments indispensables du 21ème siècle pour communiquer, comparer et complexer chacun d’entre nous. Nous nous en servons tous les jours et comblons notre temps avec Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et bien d’autres…

Les photos, les vidéos et les citations s’enchaînent. On s’empresse alors de commenter, liker et suivre tout ce qui nous plait ou nous déplait justement. Nous voulons alors ressembler à tout ce à quoi nous avons accès. Voici 5 raisons qui expliquent en quoi les réseaux sociaux nous complexent.

3points-300x67

1. Ils mettent en avant un idéal !

Les réseaux sociaux prônent un idéal féminin constant avec des photos ou encore des tutos qui nous apprennent à avoir de belles fesses, un ventre plat et une chevelure blonde plus que parfaite. L’objectif ? Le maillot de bain de cet été doit vous aller comme une mannequin sortie tout droit de Victoria Secret pour une photo Instagram de renom.

Vous vous doutez bien Mesdames, que cet idéal n’est rien d’autre que la création d’une société idéaliste qui tend à vous complexer, vous, votre corps et votre personnalité. Vous devez alors aimer ce que les autre aiment, porter ce que les autres portent et prôner ce que les autre prônent.

2. On est toujours dessus !

gif 2

Nous sommes aussi responsables de notre addiction et de nos complexes. Nous sommes sans arrêt scotchées à nos téléphones à attendre la prochaine notification du tweet posté à 1min et 22 secondes au préalable.

Si nous ne nous prenons pas le temps de mettre un écart entre le coffre à complexe et nous, il ne faut pas nous attendre à aller mieux et à assumer ce que nous sommes ! Verrouillez ce téléphone, mettez le en mode ‘avion’, et déconnectez-vous quelques minutes.

3. Le jugement est facile !
gif 3

L’avis des gens est toujours présent et plus simple d’accès sur les réseaux sociaux. L’anonymat facilite la critique, et bien sur le mouvement de foule donnent des ailes à certains. Alors oui, la critique, non constructive et méchante et gratuite.

Le complexe est alors totalement présent, puisque nous ne faisons plus la différence entre vie réelle et vie virtuelle. De ce fait, la critique nous atteint directement, que l’on connaisse ou non la personne, qu’elle soit utile ou non.

4. Il y a une hiérarchie !

gif 4

Quand je parle de hiérarchie, je sous-entends qu’il y a des personnes plus ou moins « populaires » sur les réseaux sociaux. Et comment pouvons-nous en juger ? Par les chiffres Mesdames ! Le nombre de like ou encore de followers sont des éléments essentiels pour une reconnaissance digne de ce nom sur Internet.

Alors forcément, lorsque l’on poste une photo qui a 100 likes suivie d’une photo qui n’en a que 12, on en vient à remettre toute notre vie en question : « J’étais certaine qu’il ne fallait pas que je mette ce rouge à lèvre s! » « C’est parce que j’ai grossi, ca rend moins bien ! » etc.

5. Ils mettent en avant le rang social !

gif 6

Généralement, la vie virtuelle tend à refléter la vie sociale de manière plus ou moins enjolivée. Du coup, lorsque le rang social est significatif d’une bonne situation, et que financièrement parlant, la personne est aisée, elle n’hésite pas à le mettre en avant, en postant des photos de ses nombreuses sorties ou achats du jour.

En quoi est-ce que cela est un complexe ? Eh bien, figurez-vous que nous n’avons pas tous la facilité de gagner de l’argent, de ce fait, les personnes moins aisées en viennent à vouloir ce matériel et cette « richesse » qu’ils n’ont pas, ou du moins pas encore.

3points-300x67

Les réseaux sont un nid à complexes. Mais n’oubliez pas que tout cela est virtuel et très exagéré. Vous êtes votre seul juge. Vous avez désomais toute les clés pour comprendre et devenir la meilleure version de vous-même.

Imane
Imane

Rédactrice LifeStyle Femme d’Influence et Bercée par l’art, je vous écrit avec toute la passion du monde, pour que nous devenions meilleures, ensemble. Ma philosophie ? Ne devenez pas une copie, faites la différence.

Un commentaire

  • Raison approprié pour ne pas être additionnel et vivre le réel. Il y a une chose dont on ne peut pas arrêter "le temps " Mieux vaut canaliser son énergie de façon productives. Big up femme d'influence

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies