6 conseils de Tamera Mowry-Housley sur le mariage et la maternité

Entre son rôle de maman et d’épouse, l’américaine de 35 ans anime l’émission The Real Tamera. Elle y partage des conseils pour toutes les femmes célibataires qui cherchent à se marier, ainsi que celles qui aspirent à la maternité. Lors d’une interview dans le magazine Xonecole, elle propose 6 conseils pour un mariage prospère et une maternité sereine. Elle décrit notamment la maternité comme le poste de PDG que la plupart des femmes attendent avec impatience.

3points1. Ne sois pas vulgaire, sois raffinée.

Comme ma grand-mère disait toujours, « ose être différente » puisqu’il est courant de nos jours d’être comme tout le monde. Envisage surtout d’être distinguée plutôt que « trop » sexy. Les hommes veulent une femme qui se démarque de la foule. Rappelle-toi, il y a une énorme différence entre LA FEMME et une femme parmi tant d’autres. Alors ne t’égare pas.

« Soyez distinguées les filles ! » – Tamera Mowry-Housley

2. La pratique ne rend pas parfait en ce qui concerne le sexe.

Si tu commences à avoir des relations sexuelles à un jeune âge, au moment où tu arrives entre 30 et 40 ans, cela devient une routine ; et ce, même si vous essayez de nombreuses façons de garder le sexe comme au début de votre histoire. Je voulais faire l’expérience de tout cela une fois que je me serais mariée et que je vivrais avec mon mari. Donc, essayer toutes les positions du Kamasutra avec tes petits copains n’est peut-être pas la meilleure chose à faire. Car ton mari n’aura plus rien de nouveau à découvrir avec toi.

 

3. La précipitation peut être la recette pour un désastre.

Je me considère être de la « vieille école » en ce qui concerne le fait de vivre ensemble avant le mariage. Et je ne pense pas que les couples devraient cohabiter avant le mariage. Je ne voulais pas vivre avec mon copain avant qu’on soit mariés parce que je voulais d’abord me marier pour vivre cette expérience. Certaines filles autour de moi voulaient savoir dans quelle histoire elles s’embarquaient avant de se marier. Or, j’ai décidé de suivre ma Foi et de croire au mariage. Les statistiques montrent que si tu vis avec ton mari avant que vous soyez marié, les taux de divorce sont plus élevés.

4. La maternité est le poste de PDG que tu attendais.

On m’appelait tout le temps la maman des années 1950. Sauf que je ne pensais pas que rester constamment avec son enfant serait considéré comme une maman « old school ». Avant d’avoir Aden, j’avais une vie sous contrôle et je voulais que tout soit parfait. Mais c’est en ayant mon fils que j’ai appris à lâcher prise et que je me disais : « Tamera il te suffit de laisser couler. » Tu dois juste vivre au jour le jour. Je ne me laisse plus déborder par les tâches et je les gère par ordre d’importance. Ma famille passe en premier alors je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour la rendre heureuse.

5. Le Bio et les plats « faits maison » seront tes meilleurs amis

Je cuisine les repas de mon bébé moi-même. Cela prend du temps mais c’est moins onéreux et beaucoup plus sain. Une grande partie des aliments pour bébés qui sont vendus dans le commerce comportent des OGM (aliments génétiquement modifiés) ; et ils contiennent des conservateurs et des produits chimiques qui favorisent l’autisme. Ce n’est pas un fait avéré, mais c’est supposé être lié à l’autisme. D’ailleurs, j’insiste aussi sur le fait que cuisiner des plats pour son bébé n’est pas réservée qu’aux femmes blanches seulement. Donc je leur achète de la nourriture bio, mixe et congèle et tout ceci avec mes propres mains; puis en parallèle je travaille. Et oui, tout est possible si on s’en donne les moyens. J’ai aussi allaité pendant un long moment ; ce qui est la meilleure chose que tu puisses offrir à ton bébé. C’est certes fatiguant et épuisant mais je le faisais car c’était ma volonté. 

« Je fais la nourriture de mon bébé moi-même. Cela prend du temps mais c’est moins onéreux et beaucoup plus sain. » – Tamera Mowry-Housley

6. La perfection, ce n’est pas amusant.

Je me souviens quand j’ai eu Aden, naturellement je voulais être la meilleure maman possible. Et je voulais tout faire du mieux que je pouvais sauf que je me stressais moi-même. Tu dois apprendre à te détendre et à accepter que chaque jour ne va pas être parfait. Tu ne peux pas tout contrôler ! J’étais une obsédée compulsive alors que je n’ai jamais été organisée. Et même si je l’étais, ma maison serait vraiment propre, sauf que sous un lit ou dans les tiroirs on trouverait du désordre. Maintenant, la seule façon dont je peux avancer correctement est d’être organisée dans ma vie.

« Souviens-toi, fais ce que tu peux pendant que tu le peux, du mieux possible et profite constamment de l’instant présent. » Tamera Mowry-Housley

Mom

3points1 (1)

« J’aime représenter la femme noire traditionnelle. » Tamera Mowry-Housley

Joycee Mukashema
Joycee Mukashema

De par mon vécu, j’ai su convertir chaque épreuve de ma vie en force afin d’inspirer mon entourage. Passionnée par les relations humaines, je tends à élargir cette force pour que chacun transforme sa plus petite faiblesse en moteur de sa vie… Ne sois pas esclave de ton passé mais une force pour ton avenir.

2 commentaires

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies