6 astuces pour monter sa dream team pour mieux travailler

Mis à part le cas particulier de la micro entreprise qui s’adresse surtout aux travailleurs freelance, être entrepreneuse suppose la constitution d’une équipe fiable et solide et ce, pas de n’importe quelle manière. Dans l’article « 10 types de personnes qui vont détruire ton business », Femme d’Influence te parlait des profils à éviter à tout prix. Dans cet article, il s’agit plus de t’apporter quelques conseils pour créer une équipe de travail efficace et performante pour ton entreprise.

On a tous plus ou moins une idée de ce qu’est une équipe de travail. Objectivement, une équipe répond à des critères précis. Dans « Développer une équipe performante » paru aux Éditions Eyrolles, son auteur Didier Noyé en donne une définition qu’il a également résumée en une image (voir ci-dessous).

Une équipe est dite performante lorsque tous les collaborateurs sont capables de travailler ensemble pour un même objectif, de s’aider mutuellement et de communiquer de façon constructive et harmonieuse. Voici quelques conseils pour atteindre cet objectif.

1. Rencontre tes futurs collaborateurs potentiels

Parfois, sur le papier, certains profils paraissent parfaits pour ton entreprise. Tu penses même qu’un simple entretien téléphonique ou par Skype suffit. Après un simple entretien physique, si le courant est passé, tu es persuadée que c’est la personne qu’il te faut. En réalité, ce n’est pas toujours le cas. Même si tu es débordée, tu dois prendre le temps de le rencontrer pour t’assurer que le candidat que tu as sélectionné comprend ta vision. Cette pratique n’est pas rare, au contraire. De nombreuses entreprises convoquent plusieurs fois les candidats qui les intéressent et leur fait rencontrer d’autres membres de l’équipe, managers ou non. Cela te permettra d’évaluer la bonne compatibilité des personnes entre elles.

2. Choisis des collaborateurs ayant un esprit collectif

De récentes études sur les relations humaines au travail, portées notamment par des professeurs et chercheurs tels que Greselle Olfa Zaïbet, démontrent que les Hommes ont beaucoup à apprendre de l’intelligence collective animale. Tu as sans doute déjà vu des nuées d’oiseaux ou encore des bancs de poissons agissant telle une seule et même entité. Greselle Olfa Zaïbet pense que ce type d’intelligence peut être appliqué au monde du travail. Dans son article « Vers l’intelligence collective des équipes de travail : une étude de cas », elle en parle précisément.

« L’intelligence collective peut constituer un facteur important d’efficacité des équipes dans les entreprises. En effet, partant du principe que l’intelligence collective est un système, on peut dire que c’est la somme des intelligences individuelles des membres d’une équipe plus leur relation. Ainsi, ce qui distingue une intelligence collective d’un simple travail collectif, c’est ce dépassement dû à la relation entre les membres du collectif. » 

Pour ton entreprise, choisis des teamplayers compétents, cela va sans dire, mais surtout capables de coopérer harmonieusement. Pour constituer une équipe comme celle-là, tu peux faire passer des entretiens en groupe. C’est le cas dans de grandes entreprises à succès comme Apple par exemple. L’interaction entre les membres de ta future équipe sera plus facile à évaluer ainsi.

À LIRE AUSSI :  5 règles pour réussir à allier ta passion à ton travail

3. Pense à la taille de ton équipe et son effet sur le fonctionnement de ton entreprise

 

David Noyé, dont je te parlais en début d’article, a également eu une réflexion, résumée dans ce tableau, sur le nombre de personnes présentes dans une équipe et la manière dont cela peut agir sur le fonctionnement de ton entreprise. Il ne s’agit pas de te dire qu’être 3 dans une équipe est mieux que 5 mais c’est certainement un critère à prendre en compte lorsque tu montes ton entreprise. Savoir en amont quelles problématiques tu peux éventuellement rencontrer selon la configuration choisie te sera d’une grande aide pour être efficace et savoir quel management appliquer.

4. Sélectionne des collaborateurs que tu mobiliseras à leur plein potentiel

Cela peut paraître logique, mais en pratique, il peut arriver qu’il s’agisse de quelque chose à laquelle on ne fait pas attention. Par exemple, si tu as besoin d’un graphiste au tout début de la création de ton entreprise, puis plus ponctuellement au fil du temps, ou pas à la hauteur de son plein potentiel, mais que tu le gardes au sein de ton équipe. Cela fera naître une frustration chez cette personne ou même la poussera à partir. Un sentiment de frustration au sein de ton équipe et des compétences non-mises à profit ne sont évidemment pas bénéfiques à ton business

À LIRE AUSSI :  5 erreurs que les entrepreneurs font avec leur argent

Si certaines compétences ne correspondent plus à un important besoin dans ton business, il serait par exemple plus judicieux de recruter une personne en freelance pour des besoins ponctuels. Tu peux aussi mettre en place un système d’évaluation pour savoir quelles compétences il te faut  et si ton équipe correspond véritablement à ces besoins. Tu sauras également si tes collaborateurs pensent que leurs compétences sont correctement mises à profit. En règle générale, faire régulièrement des bilans est toujours constructif et permet à toute l’équipe d’avancer.

5. Désigne des collaborateurs dont les valeurs sont proches des tiennes

Travailler avec des personnes dont les valeurs sont aux antipodes des tiennes n’est vraiment pas une bonne idée. Certes, avoir des profils différents au sein de ton équipe est une bonne chose car cela peut être une richesse. Mais sur le plan des valeurs, ce n’est pas souhaitable. Par exemple, si tu es à la tête d’une entreprise qui travaille de manière équitable avec des artisans africains et qu’un des membres de ton équipe croit au profit à tout prix, sans respect pour l’artisanat, une collaboration n’est pas compatible. Cette posture est plutôt logique, mais parfois, dans certaines entreprises, des managers misent sur la notoriété ou les supers compétences d’un collaborateur, au détriment de valeurs communes. A long terme, ce type de collaboration s’avère souvent désastreux. Dis-toi qu’un collaborateur moins connu ou au carnet d’adresses moins fourni, mais volontaire et en adéquation avec les valeurs de l’entreprise sera 1 000 fois plus performant car ton projet lui tiendra à cœur par exemple.

À LIRE AUSSI :  9 conseils pour devenir une vraie #GirlBoss !

6 Favorise au maximum la bonne circulation des informations entre tes collaborateurs

S’assurer que chacun a bien les bonnes informations au bon moment est crucial. Il faut que les membres de ton équipe se sentent écoutés également. Sans cela, impossible d’avoir une équipe de choc. Ne pas avoir les bonnes informations entraîne des retards et manquements et peut ainsi coûter très cher en termes de business.

Pour bien communiquer avec ton équipe, exit WhatsApp ou autres Facebook Messenger. En complément des réunions, indispensables et qui devront se tenir régulièrement, il existe des messageries instantanées conçues pour les entreprises existent. Tu as Slack, un des leaders en la matière. Côté organisation/communication, tu as aussi des outils tels que Basecamp ou Asana, avec un répartiteur des tâches et un calendrier commun. Très utile pour suivre le travail de chacun au sein de l’équipe. Les e-mails sont toujours d’usage en entreprise bien sûr mais selon sa taille et la nature de ton business, ça peut être utilisé dans une moindre mesure.

La constitution d’une équipe de travail est hautement stratégique car le succès de ton entreprise en dépend, en partie. Valeurs communes, communication, sens du collectif,… Ces quelques conseils sont une base à considérer avant de te lancer dans une telle aventure. De nombreux ouvrages et interviews de professionnels existent sur le sujet, alors n’hésite pas à te documenter. Plus tu disposes d’éléments, plus tes choix seront avisés. Et souviens-toi, le but n’est pas de constituer une équipe parfaite sur le papier, mais une équipe performante et efficace sur le terrain.

Tamara Argentin
Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

Leave Your Reply