5 étapes pour avoir une promotion au travail

Vous vous ennuyez au travail ? Vous avez le sentiment d’avoir fait le tour de votre poste ? Vous avez soif d’évolution et pourriez quitter votre entreprise, mais dans un monde du travail de plus en plus troublé, du moins en France, vous ne pouvez pas vous permettre de démissionner ? Il est possible pour vous d’évoluer au sein même de votre entreprise, qu’il s’agisse de gravir les échelons ou changer de métier. Voici 5 étapes pour y parvenir.

1. Faites le point

Woman writing in notepad

Prendre un nouveau cap, c’est d’abord prendre conscience d’où vous en êtes actuellement. Cela passe forcément par un bilan global. Repensez à ce qui vous avait motivée pour votre poste actuel et écrivez ce à quoi vous aspirez aujourd’hui. Même si vous connaissez vos compétences et ce dont vous êtes capable, il n’est jamais inutile de refaire un bilan de compétences. Cela vous confortera dans votre nouveau projet ou vous permettra d’affiner ce dernier si vos compétences ne sont pas en adéquation avec celles que vous serez amenée à exercer. Et si vous n’avez pas encore d’idées précises, faire ce point vous donnera peut-être des idées.

D’un point de vue pratique, les bilans de compétences pour évolution interne sont en principe pris en charge par votre employeur. N’hésitez pas à vous rapprocher des ressources humaines pour en savoir plus.

À LIRE AUSSI :  7 personnes à suivre sur Snapchat pour avoir des conseils business

2. Étudiez vos options

Woman working on her laptop

Au sein de votre entreprise, il y a plusieurs manières d’opérer une mobilité interne : en exerçant votre métier dans une autre équipe, en changeant de poste tout en restant dans votre équipe, en changeant de poste et d’équipe. Renseignez-vous sur ce que propose votre entreprise en matière d’évolution. Avec toutes les cartes en main, vous serez plus à même de prendre la décision qui convient le mieux à votre situation et à vos aspirations. Il n’y a rien de pire que décider de son futur professionnel sans avoir toutes les données. Consultez l’intranet si votre entreprise en a un. Si non, les sites du gouvernement tels que le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social sont une vraie mine d’information.

3. Menez l’enquête sur le terrain

Woman working with a colleague

Une fois que vous savez précisément comment vous voulez évoluer, menez l’enquête pour confirmer votre choix. Évidemment, selon ce que vous recherchez, la stratégie ne sera pas la même. Si vous changez de poste pour évoluer, il est très probable qu’une formation vous soit proposée. Avant de vous lancer dans ce processus, assurez-vous que la réalité du métier correspond bien à l’idée que vous vous en faites. Cela peut passer par des interviews de collaborateurs exerçant le métier choisi. Sachez aussi que certaines entreprises permettent à leurs employés en évolution professionnelle de passer une journée ou une semaine d’immersion pour vous rendre compte de la réalité de votre futur poste. À cette occasion, pensez bien à poser des questions à votre tuteur temporaire, notamment concernant le salaire par exemple. Il vous sera ainsi plus facile de bien le renégocier.

À LIRE AUSSI :  Quand le silence est d'or : 6 choses à ne JAMAIS dire à un entretien d'embauche !

4. Misez sur votre réseau interne

People networking

Comme pour une recherche d’emploi classique, le réseau joue un rôle primordial dans votre recherche. En interne, les entreprises l’ont bien compris. Dans les grands groupes, via l’intranet notamment, des offres internes sont régulièrement postées bien avant de faire l’objet d’une annonce externe, justement pour favoriser la mobilité. Si ce n’est pas le cas, votre réseau physique vous sera d’une grande aide. Tenez-vous au courant de ce qui se passe dans l’entreprise, les départs notamment, car c’est comme ça que vous pourrez éventuellement profiter d’une opportunité en vous positionnant avant vos concurrents potentiels.

5. Soyez irréprochable

Hors cas spécial où on vous offre une promotion ou vous êtes seule sur le poste et donc quasi-certaine de l’obtenir, vous devez soigner votre profil professionnel comme si vous étiez un candidat externe. Il arrive en effet que vous soyez plusieurs collègues en interne à prétendre au même poste. Encore une fois, comme pour une recherche d’emploi classique, votre employeur sera sensible à vos compétences, vos savoir-être et vos résultats.  L’entretien que vous passerez ne sera pas une simple formalité. Prenez conscience que le niveau d’exigence de votre manager sera élevé. Il attend de vous que vous ayez une analyse précise et une parfaite connaissance de l’entreprise ou du service concerné. C’est là que l’étape 3 ci-dessus vous sera bien utile.

À LIRE AUSSI :  Les 9 compétences à avoir lors d'un entretien d’embauche

Évoluer au sein de son entreprise est quelque chose de parfaitement naturel et plus répandu en France qu’on ne le pense. Le plus important c’est de savoir ce dont vous êtes capables, vous assurer de votre choix et de bien connaître le terrain sur lequel vous allez. Même s’il faut une certaine ancienneté avant de pouvoir effectivement évoluer, rien ne vous empêche d’anticiper votre éventuelle évolution 1 ou 2 ans avant. Tout dépend de la taille de votre entreprise et s’il s’agit d’un groupe international ou non. Lorsque c’est le cas, les mobilités internes géographiques peuvent prendre du temps.

Tamara Argentin
Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

Leave Your Reply