4 astuces pour contrôler son stress pendant ses examens oraux

S’exprimer à l’oral peut rapidement mettre mal à l’aise, surtout dans le cadre des études. Tu connais tes cours, tu savais ce que tu allais dire devant le jury avant d’entrer dans la salle, et une fois devant l’examinateur, tes pensées sont en vrac, tes mains moites et tu visualises nettement un 2/20 sur ton relevé de notes, ce qui te fait encore plus perdre tes moyens. Si tu te reconnais dans cette description, c’est que tu es sujette à la glossophobie (la peur de parler en public). Mais pas de panique, Femme d’Influence te donne 5 astuces pour gérer !

1. N’apprends pas par cœur !

T’exprimer à l’oral pour tes examens, ce n’est pas réciter tes cours. Qu’il s’agisse d’évaluer ta compréhension d’une œuvre littéraire ou d’une présentation, ce que l’examinateur ou le jury veulent savoir, c’est si tu es capable d’avoir une analyse sur un sujet précis en lien avec le programme et si tu peux communiquer tes idées à l’oral de manière claire. C’est dans ce sens qu’il te posera des questions. Pour un examen portant sur une analyse, retiens plutôt les liens logiques entre plusieurs idées. Prends en compte cette manière de penser en prenant tes notes. S’il s’agit d’une présentation, rédiges-la en mettant en relief les points clés. Dans tous les cas, accorde le temps nécessaire à ta préparation et à tes révisions. Exit la lecture de notes pas apprises juste avant de passer. Cela ne fera que t’embrouiller l’esprit et ajouter à ton stress.

À LIRE AUSSI :  10 clés pour faire de bonnes fiches de révision

2. Ne te mets pas la pression !

Tes examens sont importants. Ils te permettront de décrocher le sésame pour atteindre tes objectifs professionnels. Mais ne leur accorde pas plus d’importance qu’ils n’en ont réellement. Si à chaque examen oral tu as l’impression de « jouer ta vie », ce n’est pas sain et ça fera naître en toi un sentiment persistant et contre-productif. Relativise. Prends du recul. Aie confiance en toi. Si tu as travaillé, il n’y a pas de raison que ta présentation se passe mal ou que tu ne saches pas répondre aux quelques questions du jury. Pense aussi au temps que cela représente. Souvent les oraux durent 15 à 50 minutes tout compris. Dis-toi qu’au maximum, tu devras passer 1 heure en compagnie d’un jury qui est là pour s’assurer que les enseignements que tu as reçus au cours de ton cursus sont bien acquis.

3. Entraîne-toi !

Sur le principe des examens blancs, demande à des personnes de ton entourage de jouer le rôle de l’examinateur. Prends cet exercice au sérieux. Mets-toi dans les mêmes conditions que l’examen que tu auras à passer. Les suggestions et les remarques de ton faux jury te permettront de corriger tes éventuels petits défauts. Et tu gagneras confiance en toi. Veille à bien placer ta voix, de bien articuler et d’être la plus claire possible. Côté contenus, il faut un fil conducteur dans ta réflexion ou analyse.

À LIRE AUSSI :  Cultive-toi : 4 façons de s'éduquer en ligne

4. Sois au top de ta forme !

Ça peut faire sourire ou ne pas être pris au sérieux mais c’est bien réel. Si tu n’es pas en forme, soit parce que tu n’as pas suffisamment dormi, parce que tu as consommé de l’alcool, ou que tu as très faim, il est évident que prendre la parole devant une audience sera plus difficile pour toi car tu ne seras pas à 100%. Si tu penses que réviser non-stop 72 heures avant ton examen sera productif, ce n’est pas le cas. Pense aussi à faire des pauses et même à t’octroyer quelques moments détente avec tes amis ou ta famille pour t’aérer l’esprit. Le jour J, pense à bien respirer. Tu peux faire ce petit exercice : respire lentement par le nez, bloque ta respiration, puis expire lentement par la bouche. Répète ces étapes 3 fois. Enfin, sache que ta mauvaise forme, ton examinateur la voit et qu’il n’est pas exclu qu’il te pénalise pour cela.

S’exprimer à l’oral devant un public est rarement quelque chose de naturel. Mais comme tout, ça s’apprend et c’est en pratiquant qu’on s’améliore. Les #FI, ces examens sont l’aboutissement de semaines et semaines de travail avec un objectif précis en tête. Le plus dur est fait 😉 Si vous avez d’autres astuces, partage-les en commentaires !

Tamara Argentin
Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

À LIRE AUSSI :  6 raisons d'aller étudier à l'étranger

Leave Your Reply