4 façons de guérir de l’avarice

d- L’argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître –
La Bible

L’avarice est un fléau touchant toutes les classes sociales. Isolant la victime, détruisant les relations interpersonnelles, l’avare peut faire penser que le problème est l’argent. En réalité, c’est l’adoration de l’argent qui l’est, car cela rend esclave toute personne atteinte de cette maladie. Tout comme l’adoration des biens matériels rend des hommes et des femmes obnubilés par le paraître.

3points

1. Reconnaître l’avarice et ses symptômes

Qu’est-ce que l’avarice ? L’avarice est une adoration de l’argent qui conduit son auteur à mettre l’argent sur un piédestal. Là où certains mettent leurs animaux, leurs conjoints ou leurs spiritualités en priorité, certains y mettent leurs finances. Ce qui induit des comportements assez remarquables :

  • Celle qui, peu importe le montant de ses finances, estime ne jamais avoir assez d’argent.
  • Celle qui sort ou vit en comptant toujours sur l’argent des autres. Au lieu de faire face au manque d’argent et de ne pas sortir ou de donner la priorité à ce qui est important [voir le tableau de l’article les 7 habitudes de ceux qui réalisent ce qu’ils entreprennent].
  • Celle qui veut garder l’argent dans son compte épargne uniquement pour y avoir des finances et non pour une fin spécifique.
  • L’emprunteur chronique : la personne est de bonne foi et rend les emprunts mais emprunte souvent… Trop souvent.
  • Celle qui lorsque vous manquez de 10 centimes ou de 1€, ne veut jamais dépanner car son argent est précieux ; ou qui dépanne moyennant remboursement même pour 50 centimes.
  • Celle qui emprunte mais ne rend jamais sous une quelconque forme, l’argent promis ou même le geste. Arguant avec conviction qu’elle ne doit rien à personne ou, que seul « Dieu peut la juger ». Discours typique de l’égo qui, attaqué, se cache derrière de fausses raisons pour justifier sa mauvaise foi.
  • À celle qui s’enlise dans les dettes pour paraître ce qu’elle n’est pas. A l’instar de Mathilde Loisel, qui mis son ménage dans une situation financière catastrophique pour acheter une rivière de diamant de 36000 Francs pour remplacer une fausse rivière de diamant d’une valeur de 5 francs ! Au lieu d’avouer la vérité à son amie dès le départ. (Lire La Parure nouvelle réaliste de Maupassant).

L’avarice n’est autre que la peur de la pauvreté, caractérisée par l’excès. L’excès de prudence ; l’excès de générosité ; l’excès de volonté d’attirer l’attention ; l’excès dans la superficialité. Ce sont ceux là même qui se justifieront en affirmant que l’on n’emmène pas l’argent dans sa tombe, pour dépenser sans compter, jusqu’à se mettre dans des situations financières ou personnelles catastrophiques.

Comment guérir de cela ? Relativiser en mettant chaque chose à sa place : chaque chose en son temps.

2. Distinguer les finances du ‘moi’

 

« L’argent, qui possède la qualité de pouvoir tout acheter et de s’approprier tous les objets, est par conséquent l’objet dont la possession est la plus éminente de toutes. L’universalité de sa qualité est la toute-puissance de son être ; il est donc considéré comme l’être tout-puissant. L’argent est l’entremetteur entre le besoin et l’objet, entre la vie et le moyen de vivre de l’homme. Mais ce qui me sert de médiateur pour ma propre vie me sert également de médiateur pour l’existence d’autrui. Mon prochain, c’est l’argent. »
 Shakespeare dans Timon d’Athènes –

À LIRE AUSSI :  6 clés pour financer et réussir ses études en France ou à l'étranger

« De l’or! De l’or jaune, étincelant, précieux ! Non, dieux du ciel, je ne suis pas un soupirant frivole… Ce peu d’or suffirait à rendre blanc le noir, beau le laid, juste l’injuste, noble l’infâme, jeune le vieux, vaillant le lâche… »
– Karl Marx manuscrit de 1844 –

C’est pour toutes ces raisons que beaucoup d’hommes et de femmes lient leur valeur intrinsèque à leur salaire ou leur revenu. Adulés, regardés, appréciés lorsque les finances abondent mais dépréciés, fuit et moqués lors d’un échec ou de la perte de celles-ci. C’est à ce moment là d’ailleurs que beaucoup d’entre eux découvrent leurs véritables amis, occupés à paraître et fréquenter des personnes superficiellement riches.

– Qui se ressemble s’assemble –

Les femmes à l’affût de la richesse obtenue par le travail d’autrui sont souvent attirées par ce genre d’hommes. Jouant entre séduction et syndrome de la petite fille en détresse, elles sortent ou servent d’escorte à certains hommes à la spiritualité souvent creuse, sinon douteuse.

Nombreux sont les cas de jeunes femmes africaines ou européennes de l’est à qui un étranger promet la belle vie en occident et qui finissent par arriver en occident en tant que prostituée, sans papier, totalement à la merci de leurs bourreaux. La faim et l’ignorance (ou la naiveté ?) les conduit dans les bras de n’importe quel homme capable de combler leurs besoins de base.

Mesdames, peu importe où vous êtes dans ce monde : éduquez-vous ; instruisez-vous afin de devenir autonomes et capable de vous prendre en charge.

– L’ignorance et le manque d’éducation financière, base de beaucoup de maux –

Les hommes sont nés avec l’instinct de domination qui se manifeste par les compétitions qu’ils se livrent sans cesse : Sortir avec la plus belle fille / femme. Conduire la meilleure voiture ou la voiture la plus chère…

Et tout ceci se fait généralement pour impressionner l’entourage, mais surtout les femmes, si une femme n’est pas à la base de tout cela.
Ces messieurs se valorisent par les costumes qu’ils portent, comme les femmes le font avec leurs garde robes et le maquillage. Le problème est que l’on a appris aux hommes très tôt qu’ils n’ont de la valeur que s’ils sont capables de prendre soin financièrement de leur famille.

Or il peut arriver un coup dur, un problème, que la fierté de celui ci le rende distant envers sa compagne. D’où le fait que beaucoup d’hommes aient du mal à totalement s’ouvrir concernant leurs véritables désirs et craintes pour la vie à deux.
Ayant grandi avec la mentalité que l’homme est celui qui paie les factures, on a omis d’enseigner à celui ci qu’il est d’abord un être humain et que sa première valeur est celle qu’il construira à travers sa personnalité, ses relations et le caractère qu’il choisira de développer.
Puis, le travail et l’argent qu’il gagne lui permettront de prendre sa place dans la société, de s’assumer financièrement d’abord, puis de prendre soin des personnes de son choix. Dans l’une des vidéos passées sur le facebook de Femme D’Influence, un Pasteur rappelait d’ailleurs ceci : l’homme doit d’abord donner un sens à son existence par son éducation et son travail, afin de pouvoir rendre une femme heureuse en l’aidant à s’accomplir, étant lui même déjà accompli.

À LIRE AUSSI :  Les 10 habitudes qui rendent pauvre 

trait-noir

« L’entourage d’abord, puis l’argent, puis les choses »

Ordre de valeur recommandé par la coach financière Suze Orman.

trait-noir

En effet, si votre entourage et vous-même êtes votre priorité, vos relations interpersonnelles n’en seront que meilleures. Vous saurez donc évaluer votre argent avec justesse, sans crainte ou négativité, ce qui vous permettra de parfaitement le gérer et d’effectuer des achats qui en valent la peine.

3. Prendre confiance en soi et se valoriser

« On ne peut pas paraître ce que l’on n’est pas.
Si tu es timide, sois timide.
Si tu es extraverti, sois extraverti.
Elle ne veut pas vraiment toute la vérité, par contre elle veut que tu sois vrai !
Elle ne veut pas en avoir plein la vue, par contre elle veut te voir . »
– Will Smith dans Hitch –

L’argent que vous gagnez est dissociable de votre personne. Réaliser un travail est une activité qui non seulement vous permet de vivre décemment mais aussi d’accomplir quelque chose. Grâce aux employés de La Poste et de Chronopost, nous pouvons envoyer et recevoir des courriers nationaux et internationaux. Grâce aux employés de la RATP et de la SNCF nous nous déplaçons en Île de France, en France comme en Europe plus rapidement qu’au 19è siècle.

L’argent n’est qu’un moyen d’arriver à notre objectif suprême : c’est un vecteur d’expansion. Malheureusement comme on a beaucoup appris aux femmes, qu’elles n’étaient pas assez capables alors qu’elles le sont, c’est à vous de vous motiver tous les jours pour aller de l’avant et construire la vie que vous rêvez d’avoir.

– La confiance en soi se construit –

barack obama

Pour ceux qui font preuves de générosité envers la Terre entière à leur propre détriment, je reprendrai les mots d’Iyanla Vanzant et d’Oprah Winfrey :

« Vous êtes assez. » « Vous êtes suffisant. »

Vous n’avez pas besoin d’en faire trop, de quémander l’attention ou d’offrir des cadeaux pour retenir des personnes qui ne vous apprécient pas à votre juste valeur. Soyez vous-mêmes, aimez-vous, prenez soin de vous et les bonnes personnes viendront à vous.

Si vous êtes bénis financièrement, gérez judicieusement votre argent tout en sachant que votre valeur personnelle n’est pas liée à cela. Quand bien même la société essaierait de vous faire croire le contraire, personne ne naît avec une valeur monétaire écrit sur sa tête. Nous sommes les acteurs de notre propre réussite, c’est la raison pour laquelle il est important de développer de bonnes habitudes financières en restant neutre envers l’argent.

À LIRE AUSSI :  21 façons de penser comme un riche

4. Devenir un généreux économe

celine dion celine dion

« L’univers opère par échange dynamique. Donner et recevoir ne sont que les aspects différents du flot de l’énergie dans l’univers. Décider de donner ce que nous voulons recevoir permet à l’abondance de l’univers de circuler à travers nos vies. »
– Deepak Chopra –

Dans l’article résumé du livre les 7 lois spirituelles du succès, j’écrivais que donner et recevoir sont deux faces d’une même pièce. Il faut savoir recevoir et donner car au fond, les deux se valent. En retenant les finances ou en refusant de partager, la personne se bloque elle même car tout est énergie et donc, est fait pour circuler.

Votre salaire, ou votre revenu sera dépensé, épargné ou investi donc, il ne restera pas dans votre compte. Ou s’il reste dans votre compte ce sera toujours pour une fin spécifique.
Cet argent dépensé épargné ou investi aura également une autre finalité selon le compte où il ira.

En valorisant les personnes qui vous sont importantes, et en sachant donner sans rien attendre en retour vous apprenez à partager avec les bonnes personnes et à jouir du fait de votre générosité. Car donner sans rien attendre en retour confère au donateur un pouvoir et une aura sans précédent.

En 1998 à l’actuel Congo – Ex Zaïre, Kinshasa était une ville troublée par la situation politique du pays. Durant quelques temps, la ville connut de nombreux pillages. Dans un quartier aucune boutique ne fut épargnée, sauf celle d’un homme réputé riche bienveillant et généreux. Sa réputation l’avait précédée, ce qui en tant de crise protégea ses biens.

Une bonne aura, protège mieux que ne le ferait un garde du corps.

3points

Parmi les 5 plus grand regrets des mourants on compte ceux-ci :

  • « J’aurais aimé garder le contact avec mes amis. »
  • « J’aurais aimé m’accorder un peu plus de bonheur. »
  • « J’aurais aimé avoir eu le courage de vivre la vie que je voulais vraiment, pas celle que les autres attendaient de moi. »

Autrement dit, tous ces désirs sont tournés vers une vie plus épanouissante, tournée vers les autres. Seules la peur et la négativité vous arrête. L’humain est précieux. Valorisez le.

CEO & Fondatrice de Femme d’Influence Magazine. J’ai pu voir l’intérêt des femmes pour les commérages. Au lieu de le critiquer, j’ai décidé de faire du « gossip positif » : Parler de la vie d’éminentes personnalités et en tirer des leçons pour devenir meilleure. Chose que j’ai toujours fait pour moi-même, j’ai décidé de partager mes analyses au monde. Puisse ce magazine et mes articles vous amener au niveau supérieur.

Leave Your Reply