Les 3 leçons entrepreneuriales de Jack Dorsey, le fondateur de Twitter

On ne présente plus Twitter, le site de microblogging lancé en 2006, camarade de Facebook dans les rangs des réseaux sociaux. En revanche, son fondateur Jack Dorsey – avec Noah Glass, Evan Williams et Biz Stone – est moins connu. Pourtant, le parcours de cet autodidacte est riche et surprenant. Comme Evan Spiegel, fondateur de Snapchat, Jack a quitté les bancs de l’université avant de fonder un empire tech. Aujourd’hui PDG de Twitter et d’une entreprise de paiement mobile, Square, il a une fortune estimée à plus d’1 milliard d’euros. Lorsqu’on étudie son cursus professionnel, on en apprend beaucoup sur la manière de gérer une entreprise. Voici 3 leçons tirées de l’expérience d’un des entrepreneurs les plus remarquables de ces dernières années.

3points-300x67

1. Le quotidien comme source d’inspiration

 

Jack Dorsey est issu d’une famille d’entrepreneurs. Son père gérait sa pizzeria et sa mère son café. Bien que cela l’ait sans doute convaincu de sa capacité à lancer son affaire, ce n’est pas ce qui a inspiré Jack Dorsey de prime abord. Pour Twitter, tout a commencé par sa passion pour le code, qu’il a appris seul, et son envie de créer un espace où chacun pouvait envoyer un court message à sa communauté pour communiquer avec elle.

Pour Square, le co-fondateur de Twitter s’est rendu compte que beaucoup de commerçants n’avaient pas les moyens d’installer un terminal bancaire dans leur petite boutique. Du coup, il a développé un appareil qui leur permet de recevoir des paiements via leur mobile. Une révolution, comme PayPal qui est sur le même marché.

« Les idées peuvent venir de n’importe qui et à n’importe quel moment. Nous avons tous des idées concernant la direction que nous voulons prendre pour l’entreprise, et parfois, ces idées arrivent quand on prend notre douche, parfois, elles arrivent quand on marche, parfois quand on parle avec nos collègues à la cafétéria. »

Cette capacité à être inspiré par le quotidien est aussi ce qui a permis à Travis Kalanick de co-fonder Uber ou à Jacques-Antoine Granjon de fonder Vente-privée.com, un service de ventes événementielles en ligne.

À LIRE AUSSI :  Comment ne pas se faire voler son projet en 3 étapes

2. L’organisation du temps comme une des clés de l’efficacité

Il vous est sans doute déjà arrivé de vous dire que vous n’avez pas le temps de réaliser tout ce que vous souhaitez faire dans la journée. Jack Dorsey est à la tête de deux paquebots du monde tech : Twitter et Square. On pourrait penser qu’il n’a pas le temps de réaliser toutes les missions qui lui sont confiées ou qu’il s’appuie beaucoup sur ses équipes. Comment Jack Dorsey organise-t-il ses journées ?

« La solution que j’ai trouvée et qui fonctionne pour moi, c’est d’attribuer un ou plusieurs thèmes par jour. Lundi, pour mes 2 entreprises, je me concentre sur le management… Mardi, je m’occupe de nos produits et services. Mercredi, c’est le jour alloué au marketing, à la communication et au développement. Jeudi, c’est la journée des développeurs et des partenariats. Vendredi, je suis focus sur la culture d’entreprise et le recrutement. Samedi, je prends le large, je vais faire de la randonnée. Dimanche, c’est là que je réfléchis, je fais des retours à mon équipe, je pense à la stratégie et je me prépare pour la semaine. »

Plutôt que d’avoir une liste de missions portant sur divers thèmes pour chaque jour, Jack Dorsey organise sa semaine selon des thèmes différents, ce qui permet à ses équipes de mieux s’organiser également.

Vous êtes peut-être à la tête d’une ou plusieurs entreprises. Ou c’est peut-être ce à quoi vous aspirez. Sachez que cette technique est éprouvée et fonctionne. Même pour de plus petites structures. La traditionnelle to-do list qui comporte différents thèmes chaque jour reste efficace. Dans tous les cas, vous organiser n’est pas une option. Au-delà de la méthode utilisée par Jack Dorsey ou celle de la classique liste de missions à réaliser dans la journée ou le mois, il existe bien sûr d’autres moyens d’être efficace et productif. Le quotidien de centaines de milliers d’entrepreneurs peut toujours être amélioré. Peut-être trouverez-vous une idée dans ce sens 😉 ?

À LIRE AUSSI :  7 façons de t'assurer le succès et la rentabilité lorsque tu démarres ton entreprise

3. La communication et la coopération comme clés du développement

Remercié par Twitter en 2008, il est rappelé quelques années plus tard, en 2015 pour redresser la barre de l’entreprise qui connaissait alors des résultats mitigés. Une des leçons qu’il a retenues de son expérience, c’est qu’il ne faut pas négliger la communication au sein d’une équipe.

« Si vous avez deux services qui ne se parlent pas ou 2 personnes qui ne parviennent pas à s’entendre, ces tensions se retrouveront dans ce que produit l’entreprise, et vos clients verront ces tensions. En tolérant ça, vous mettez les problèmes de votre entreprise avant vos clients, ce qui est impoli et égoïste. Nous veillons à créer et organiser notre entreprise et notre équipe de la même manière que nous créons les produits et services que nous avons développés. »

En affaires, l’équipe que vous réunissez autour de vous et votre capacité à bien communiquer avec elle est tout aussi importante que les produits ou services développés pour votre clientèle. Il existe de nombreux outils et moyens pour favoriser la communication entre vous et vos équipes. Dans de grands groupes, cela passe souvent par un intranet, des sondages et des événements corporate réguliers pour diffuser les grands axes stratégiques et recueillir l’avis des employés sur la culture d’entreprise. Vous pouvez vous en inspirer pour communiquer au sein d’une plus petite entreprise également. D’autres outils sont bien utiles : un service de messagerie professionnelle tel que Slack ou Teams, qui vient d’être lancé par Microsoft, ou une plateforme de gestion de projets tel que Basecamp.

À LIRE AUSSI :  Les 7 traits de personnalité d'un excellent LEADER

3points1-300x67 (1)

Jack Dorsey a un parcours atypique. Il a été programmeur, styliste et même nounou ! Il a connu des moments de doute et des moments où ce qu’il entreprenait ne fonctionnait pas comme il le souhaitait. C’est d’ailleurs encore le cas aujourd’hui avec Twitter. Considéré comme un succès avec ses 300 millions d’utilisateurs et le rôle sociétal que le site a joué dans plusieurs moments historiques en sports, politique, etc. L’entreprise est valorisée à 17 milliards d’euros. Mais Twitter est aussi un échec en termes de développement et de vision. On parle d’un rachat d’ici les mois prochains…

En tout cas, ces 3 leçons parmi tant d’autres que Jack Dorsey a retenues de son parcours, il a souhaité les partager pour permettre à chacun d’atteindre le meilleur de lui-même, quel que soit le domaine. Tout commence par une idée, de l’organisation et de la communication. Avec ces 3 ingrédients, vous êtes sûre de commencer sur de bonnes bases. Ensuite, à vous d’écrire votre histoire entrepreneuriale, en gardant en tête que les échecs ne doivent pas vous crisper mais au contraire vous permettre de vous améliorer en tant que #bossgirl.

Tamara Argentin
Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

Leave Your Reply