3 façons d’établir un budget

Un tiers de l’année vient de s’écouler pour laisser place au deuxième. Le printemps, période du renouveau est un moment phare de l’année que ce soit pour la nature ou l’être humain.

Où en êtes-vous dans votre gestion financière ? Avez-vous tenu vos résolutions de janvier ? Pour la plupart, je suis sure que non. Cependant, il n’est jamais trop tard pour remédier à toute situation à partir du moment où l’on décide de prendre les choses en mains.

1. Distinguer les besoins des désirs

empire jussie smollett cookie lyon taraji p henson jamal lyon

Les désirs sont capricieux. Ils peuvent être vifs, latents comme impérieux, mais ils doivent toujours rester au second plan ; leur nombre étant trop important. En effet, une paire de chaussures de luxe d’une valeur de 1000€ ne sera pas aussi importante que le paiement de votre loyer, si votre salaire est en deçà de 4000€.

En revanche, vous avez besoin de vous loger, de vous nourrir et de vous déplacer ; que ce soit pour travailler ou vous nourrir. Par conséquent, si vous disposez d’un moyen de locomotion moto ou voiture, l’essence sera votre dépense. Pour ceux qui prennent les transports en commun, il s’agira du titre de transport.

Pour se nourrir, il est possible de se rendre au restaurant ou dans un fast-food. Mais au final, que se passe- t-il ? Cela finit par devenir un budget et coûter beaucoup plus cher que des repas fait-maison. Car si vous vous rendez dans un fast food chaque semaine, c’est une moyenne de 28 à 40€ par mois que vous dépensez, selon que vous preniez un dessert ou non ; un menu maxi ou non. Le restaurant revenant plus cher encore. La meilleure façon de vous nourrir qui est aussi la plus pragmatique et la plus saine, est d’aller au magasin faire vos courses et vous cuisiner de bons repas.

Nombreuses clament le manque de temps, or en vérité pour avoir le temps, il faut le prendre. La cuisine pouvant être une activité ludique seul, en couple comme en famille, cela rassemble et crée d’excellents souvenirs. Je vous invite fortement à passer du temps en cuisine avec les vôtres.

Si vous êtes parents, faites participez vos enfants, afin de leur apprendre ce savoir dont ils auront besoin toute leur vie. Nombreux hommes se trouvent perdus lorsqu’ils emménagent seuls… Ils grignotent, squattent les fast foods et restaurants, ou mangent chez leurs amies, s’ils n’appellent pas leurs mères ! Ils souhaitent continuer à manger les bons plats de leur enfance mais ne savent pas les cuisiner, et attendent qu’une femme, n’importe laquelle, leur cuisine un repas décent. Évitez cela à vos enfants en leur apprenant à cuisiner dès leur plus jeune âge. Vous ne serez pas toujours là pour le faire.

2. Vivre selon ses moyens sinon avec moins

Pour cela, il faut que votre salaire couvre vos charges tout en vous permettant de vous faire plaisir. Si vous êtes encore étudiante, je vous invite à regarder le salaire du métier ou des métiers que vous souhaitez effectuer afin de voir si cela vous permettra de vivre décemment. Car l’on peut se contenter de peu pendant un court moment, mais l’être humain n’est pas né pour souffrir ou vivre dans la disette. Nous avons été créées pour vivre dans l’abondance. Tout a été donné à l’être humain pour que celui-ci s’accomplisse et vive dans l’allégresse. À vous donc de déterminer vos standards et de vous y tenir, car tout ce que vous attirez à vous se base sur cela.

Un métier avec un maigre salaire vous poussera à vous restreindre et à vous concentrer uniquement sur l’essentiel. Donc : votre loyer, votre transport et votre nourriture. Car lorsque l’on passe par des moments de disette, les besoins se distinguent clairement des désirs, à fortiori les désirs superficiels de biens matériels qui n’apportent rien.

Faites le ménage dans votre maison et votre garde-robe : quelles sont les vêtements / chaussures ou objets que vous gardez en souvenir mais qui ne vous servent plus ? Qui prennent la poussière pour rien chez vous ? Ce sont ces éléments qui peuvent vous rapporter de l’argent lors d’un vide dressing, ou que vous pouvez choisir de donner aux oeuvres de charité.

Vivre selon ses moyens consiste à faire le vide autour de soi physiquement, matériellement et spirituellement. Utiliser uniquement ce dont on a vraiment besoin. La philosophie du Feng Shui est vraie et vérifiable. Le Feng-Shui étant : « L’art d’aménager les espaces de façon à optimiser son cadre de vie dans chacun de ses aspects – personnel et professionnel. Basé sur la pensée analogique, une action sur le lieu de vie implique une action sur la personne. »

3. L’Épargne : la soupape de sécurité

christina aguilera preach

Rappel de la première loi de l’or :

« L’or vient volontiers en quantité toujours plus importante à l’homme qui met de côté non moins du dixième de ses gains, pour créer un bien en prévision de son avenir et de celui de sa famille. » – Georges Samuel Clayson

Même s’il est tentant de tout dépenser : bud-gé-ti-sezAutrement dit : dépensez moins pour gagner plus.

  1. Calculez le montant total de vos factures mensuelles : Logement, nourriture, transport, coiffure, économies. Je n’y mets pas les vêtements, car en tant qu’adulte qui avons cessé de grandir, nous disposons généralement des vêtement capables de nous couvrir ou de nous laisser respirer selon la saison. Je mets donc les vêtements et accessoires en dépense secondaire.
  2. Après avoir fait le total et allouez un montant à chacune des dépenses ci dessus, accordez-vous une dépense « plaisir » pour le mois si votre budget vous le permet, qui sera inférieure au montant de vos économies.
  3. Éliminez toutes les dépenses qui vous font perdre de l’argent.

Le shopping à excès est une dépense qui fait perdre de l’argent car, bon nombre des vêtements achetés ne seront pas portés du tout, sinon pas plus d’une fois. Les objets de décoration du monde entier ne doivent pas se retrouver dans votre salon, car même s’ils peuvent être très beaux, ils ne rempliront jamais le vide d’une famille ou d’un entourage sain et aimant.

Beaucoup transfèrent sur les objets, l’argent et leurs animaux de compagnie : l’amour la reconnaissance, l’attention qui leur manquent de la part d’autres êtres humains. Les billets sont devenus les faire-valoir de beaucoup de rappeurs, qui accordent leur valeur personnelle avec les billets qu’ils touchent. Sans parler de ceux qui ont tellement besoin de reconnaissance que leur argent sert à gâter qui veut l’être. Beaucoup de femmes arguent que leur animal ne les trahira jamais et par conséquent se coupent de tout rapports humains au profit de rapport exclusifs avec leurs animaux de compagnie, à qui elles dédient tout leur argent jusqu’à se négliger pour certaines.

Ici l’argent, l’objet, l’animal prend des proportions démesurées. Nous avons tous besoin d’être aimé, reconnu apprécié à notre juste valeur. D’abord par nous-même, puis par les autres, c’est un désir tout à fait naturel. Et si ce sentiment d’appréciation viennent à manquer, nous changeons de visage. Nous devenons froid et distant pour nous protéger d’éventuel rejet, l’attirant par notre attitude en totale contradiction avec ce que nous voulons.

Ou bien on veut impressionner, car au fond d’elle, la personne ressent un manque. Manque d’estime, manque d’attention. On a peur de la critique par conséquent on se range à la même enseigne que tout le monde. On a peur de vieillir, par conséquent on dépense plus de 1000€ dans des crèmes qui ne nous rendront jamais le temps qui passe, au lieu d’accepter le cycle de la vie et de faire du sport pour garder un corps dynamique.

On se plaint, se triture les méninges, ce qui crée des maladies qui vous font acheter des médicaments. Quand tout cela peut-être évité avec une bonne hygiène de vie et une façon saine de penser et de réfléchir.

Les émotions affectent notre mental qui agit sur notre corps et notre manière de gérer notre argent. Ce qu’on ne nous a jamais dit, c’est que l’argent est comme une personne. Lorsque vous êtes tendue négative et sur la défensive : vous l’éloignez. Lorsque vous êtes heureuse, à l’aise, confortable, positive, que vous vivez avec allégresse, sans réfléchir vous l’attirez. C’est comme les bonnes personnes : vous les attirez toujours au bon moment.

Pour conclure cet article, je vous relaterai une histoire d’une sage vérité :

Tout commence dans une salle de classe. Un professeur de philosophie se tient devant ses élèves, avec quelques accessoires posés sur son bureau devant lui. Le cours commence et les élèves s’installent, prêts à écouter leur prof. Sans un mot, celui-ci ramasse un très grand récipient vide de dessous le bureau et commence à le remplir avec des balles de golf. Une fois le bocal rempli de balles, il demande aux étudiants si le pot est plein. Unanimement, les étudiants conviennent qu’il l’est. Le professeur se saisit alors d’une boîte de petits cailloux et les verse dans le bocal. Il secoue légèrement le pot pour laisser les cailloux rouler vers les zones libres entre les balles de golf. Il repose ensuite sa question : « Est-ce que ce pot est plein ? »

Une fois encore, les étudiants répondent en chœur que le récipient est rempli.

Avec un léger sourire sur le visage, le professeur ramasse une boîte contenant du sable et commence à le verser dans le pot. Bien entendu, le sable remplit tout l’espace entre les balles de golf et les cailloux.
Une nouvelle fois, la même question, qui obtient la même réponse : Pour les étudiants, on ne peut plus rien verser dans ce pot.

Le professeur, cette fois-ci franchement amusé, attrape 2 canettes de bière sous la table et verse tout leur contenu dans le pot. La bière comble alors immédiatement tout l’espace vide entre le sable. Réalisant qu’il se sont encore fait avoir, les étudiants ne peuvent s’empêcher de rire de bon cœur.
« Maintenant », dit le professeur une fois le calme revenu, « je veux que vous imaginiez que ce pot représente votre vie.

Les balles de golf représentent les choses importantes : votre famille, vos enfants, votre santé, vos amis, vos passions favorites – les choses qui comblerait toujours votre vie même si tout le reste était perdu.
Les cailloux représentent les autres choses qui comptent comme votre travail, votre maison, votre voiture…
Le sable, c’est tout le reste – les petites choses. Si vous mettez le sable dans le pot en premier », poursuit-il, « il n’y a plus de place pour les cailloux ou les balles de golf. Il en va de même pour la vie. Si vous passez tout votre temps et dépensez votre énergie sur les petites choses, vous n’aurez jamais de place pour les choses qui sont importantes pour vous.

Faites particulièrement attention aux choses qui sont essentielles à votre bonheur. Jouez avec vos enfants. Prenez le temps de veiller à votre santé. Emmenez votre partenaire dîner quelque part. Il y aura toujours du temps pour nettoyer la maison ou changer la poubelle. Prenez soin des balles de golf en premier, ce sont les choses qui comptent vraiment. Définissez vos priorités. Le reste n’est que du sable ».
Un bref silence suit cette leçon de sagesse, puis un étudiant lève la main et demande ce que la bière représente. Le professeur sourit: « Je suis content que vous posiez la question. Elle est simplement là pour vous montrer que, peu importe à quel point votre vie puisse paraître remplie, il y a toujours de la place pour boire une ou deux bières avec vos amis !

Baps
Baps

Créative, passionnée de lecture et d'écriture, aimant la mode et la beauté, je voyage au gré de mes rencontres et évènements, au coeur du genre humain : beau et imprévisible. Que mes mots vous inspirent et vous motivent.

Un commentaire

  • Baps tes articles nous apprennent toujours de nouvelles choses et nous motivent beaucoup, merci infiniment pour ton travail et merci à ce super magazine qu'est Femme d'Influence, au top !

 

Newsletter

Contact

Publicités

Nous rejoindre

Devenir Contributrice

Mentions Légales

Cookies