20 Conseils Pour Être une Maman d’Influence

Être maman c’est, entre mille autres choses, devoir composer avec les besoins de nos petits, nos aspirations personnelles, et la pression d’une société qui a toujours une idée aussi précise que variable de ce que doit faire « une bonne mère ». Mais nous, femmes d’influence, nous laisserons-nous culpabiliser et imposer des codes qui ne nous conviennent pas? Non, pas plus dans notre vie de mère que dans les autres domaines où nous excellons par notre originalité.

Pour être une maman épanouie qui donne envie à tes enfants d’être des adultes d’exception (rien que ça !), suis ton instinct et ces quelques conseils :

1. Pour commencer, laisse tomber les stéréotypes !

Laisse tomber les stéréotypes qui datent d’un temps où les femmes ne vivaient pas comme nous, n’avaient ni les mêmes bonheurs, ni les mêmes galères. Honnêtement, tu voudrais ressembler à une housewife des années 50? Non merci. Des fifties, on ne garde que le glamour, les pin-ups, pas la lessive à la main ! Alors, pourquoi s’encombrer des mêmes injonctions que celles que subissaient nos grands-mères, si nous n’avons pas la même vie ?

Arrêtons de culpabiliser ! Nous ne faisons pas moins bien que les femmes des générations précédentes! Nous sommes au contraire beaucoup plus exigeantes avec nous-mêmes, et sur des domaines plus variés ! Nous voulons en plus de la maternité, la beauté, une carrière, une vie sociale stimulante, une vie amoureuse qui ne se limite pas au couple parental… Bref, nous sommes des héroïnes pour tout ce que nous faisons, et pas des fainéantes ni des égoïstes pour tout ce que nous ne voulons plus faire.

2. Félicite-toi !

Félicite-toi pour ce que tu accomplis, autant que tu félicites tes petits pour tout et pour  n’importe quoi.

3. Bannis la notion de sacrifice !

On a toujours valorisé cette notion particulièrement pathogène pour nous et pour nos enfants. Mais en faisant trop de sacrifices, nous ne leur offrons rien d’autre qu’une pression monstrueuse, et l’impossibilité d’être de petits ingrats, ce qui fait partie d’une enfance libre! En effet, ils ne doivent jamais se sentir responsables de notre bonheur, c’est bien trop lourd pour leurs petites épaules. Alors, ne nous sacrifions pas à nos enfants, car ils n’ont pas besoin que nous abandonnions nos plaisirs, nos projets, nos rêves, notre identité, pour être heureux et se sentir aimés. N’oublie pas : une mère épanouie est ce que tu peux leur offrir de plus rassurant et de plus inspirant.

4. Sois une bad mom décomplexée !

Un DVD quand tu es fatiguée, des bonbons pour acheter un moment de calme, et un « mon bébé, tu es très pénible» valent mieux qu’une maman tellement parfaite qu’elle finit en burn-out. Non, ils ne vont pas s’intoxiquer si tu ne les nourris pas tout le temps avec du fait maison bio, ni devenir débiles parce qu’ils regardent un dessin animé au lieu de faire des jeux éducatifs.

5. Fais-toi respecter par tes petits monstres !

Pratique une éducation bienveillante, sans pour autant t’interdire de crier ou de punir à l’occasion. Affirme tes limites avec force. Quoiqu’il arrive, ne crains pas de perdre leur amour, mais crains de perdre leur respect.

6. Ne juge pas une autre mère !

Ne juge pas une autre mère que tu vois ponctuellement en difficulté devant son troll qui se roule par terre au supermarché, qu’elle ne fasse rien ou qu’elle semble crier un peu fort sur son petit. Tu ne connais pas cette femme, tu ne sais pas la journée qu’elle a passée, tu ne sais pas combien de fois elle a demandé gentiment à son enfant de la suivre avant de finalement sortir de ses gonds. Tu ne sais rien non plus de cet enfant, et des raisons que peut avoir sa maman d’être « trop permissive » ou « trop réactive » à tes yeux. En t’abstenant de juger, tu seras plus sereine quand tu seras dans la même situation, et tu ne prêteras plus de significations désagréables aux regards appuyés des passants. Et franchement, dans ces moments de crises, nous n’avons pas besoin d’une pression supplémentaire, réelle ou imaginaire.

7. Invite des copains de tes enfants

Et laisse-les jouer ensemble. Pendant ce temps, bois des cocktails et papote avec les autres mamans. Vous en avez besoin, vous le méritez. Vous aussi, vous voulez jouer avec des enfants de votre âge !

8. Souviens-toi que tes enfants n’ont pas tous les mêmes besoins !

L’un a besoin de plus de câlins en ce moment, l’autre veut de l’indépendance, ou traverse une période où il lui faut une maman cadrante. Laisse tomber l’égalitarisme, et tu auras un souci de moins.

9. Do it your way !

Tu ne ressembles à aucune autre. Tes enfants non plus, et tu les connais mieux que personne. Alors, fais-toi confiance.

10. Ils sont faits pour nous survivre…

Ils sont faits pour nous survivre physiquement et psychologiquement, la nature est bien faite : alors, décompresse !

11. Laisse-les faire des bêtises, mais donne-toi le droit de râler !

Ou mieux, laisse-toi le droit de te consoler en achetant de la lingerie à chaque fois qu’ils dessinent sur un mur ou se roulent dans la boue.

12. Donne-leur le droit de ne rien faire !

S’ennuyer, être paresseux, rêver, c’est un luxe dans un monde de sur-stimulation permanente. Et toi, pendant ce temps, tu peux faire tes squats !

13. Laisse-les jouer tous seuls !

Avouons-le, la plupart du temps, c’est tellement ennuyeux de jouer avec eux ! Par ailleurs, un peu de solitude favorise le développement de l’imagination. Alors, dis non pour jouer aux voitures, et fais-toi les ongles. Si c’est bon pour vous eux, alors…

14. Pratique l’éducation silencieuse !

Économise-toi en blabla. Stop aux leçons de morale. Donne l’exemple par tes actions.

15. Ne force les pas à partager !

Tu t’évites un conflit, tu respectes leur instinct de propriété et stimules plutôt leur empathie que leur sentiment d’injustice. Et de plus tu apprends au petit malheureux à gérer la frustration. Bref, tu es une mère parfaite, sans rien faire. La classe.

16. Protège ton couple !

Un enfant est l’accomplissement d’un amour, mais c’est aussi l’aventure la plus dangereuse pour ta love story. Partage ton temps et ton énergie entre tes amours, réserve des moments à ton homme, et à lui seul, n’hésite pas à dire à ton enfant : « Non, je ne peux pas maintenant, je parle avec papa. ». Ne laisse pas ton bébé devenir un tyran affectif et détruire sans le savoir une harmonie dont il a besoin pour bien grandir. Et surtout, surtout, surtout, ne le laisse JAMAIS dormir dans votre lit. Le lit, c’est un espace sacré, pour toi et ton amoureux. C’est un symbole fort, et en permettre l’accès sous prétexte de cauchemars du petit et d’envie de dormir tranquille des parents est une solution de facilité très périlleuse pour l’intimité qu’il t’importe de défendre.

17. Ne bride pas leur expressivité !

Ne bride pas leur expressivité, même pour exprimer leur colère contre toi. Tu ne veux pas en faire des hypocrites, mais des gens sincères et qui savent s’exprimer sans blesser l’autre : ta famille est la zone de sécurité où ils peuvent apprendre à faire cela.

18. Fais-leur des câlins !

C’est bon, c’est reposant, c’est nécessaire pour eux et pour toi. Et sache qu’au passage, tu boostes tes taux d’ocytocine et de sérotonine, les hormones de l’attachement et du bonheur. De quoi les supporter avec le sourire.

19. Dis-leur « je t’aime », tout le temps !

Ton amour leur donne une confiance en eux qui leur permettra de réussir et d’être résilients. Donne-leur ce pouvoir.

20. Dis-leur encore et encore « je t’aime »

Inonde-les de « je t’aime », pour que par ton exemple, ils aient le don de savoir dire leurs émotions.

Elise
Elise

L’amour est ma valeur première. Je suis convaincue qu’en cherchant l’harmonie en couple, nous trouvons la part de nous-même la plus rayonnante. Alors soyons brillantes et influentes: aimons et vivons avec générosité et intelligence. Nous sommes fortes, nous sommes belles, nous sommes libres. Nous nous donnons le pouvoir, de Femme à Femme. Inspirons-nous les unes des autres pour changer nos vies et le monde qui nous entoure.

Télécharge ton PDF gratuitement

30 exercices pour Réussir sa Rentrée

TÉLÉCHARGER
close-link