15 petites (pas si petites) gaffes au travail qu’on a toutes faites dans la vingtaine

Quand on a 20 ans, c’est connu, on n’a pas les mêmes priorités, ni la même manière de voir les choses qu’à 30 ou 40 ans. Dans la vingtaine, sur le plan professionnel, on a tendance à faire moins attention à certaines choses qui paraissent évidentes une fois le cap du bel âge passé. Retour sur les 15 erreurs qu’on a toutes faites quand on avait 20 ans au travail !

3points

1. Avoir mal défini ton projet professionnel

Quand tu avais 20 ans, tu ne savais peut-être pas avec certitude ce que tu souhaitais faire comme métier. C’est pourtant une étape très importante car c’est ce fameux projet professionnel qui va définir ta carrière dans les années à venir, et ce, à toutes les étapes de ta vie mais particulièrement au moment où tu te lances dans la vie active. Une étape à ne pas négliger !

2. Ne pas économiser

A cet âge, souvent, tu vis encore chez tes parents. Tu penses que justement parce que tu es hébergée que tu peux dépenser l’intégralité de ta paye chaque mois. Erreur ! Tu gagnerais sans doute plus à économiser justement. Et qui dit « être hébergée », dit « pas de loyer à payer ». C’est dont le moment idéal pour mettre des sous de côté pour déménager ou lancer un projet en tant que #BossGirl 😉

3. Abandonner au premier obstacle

On a toutes été contrariées au travail par un dossier ou une mission ponctuelle à réaliser. Et à 20 ans, en règle générale, tu es plus spontanée et impulsive qu’à 30 ans. Résultat ? Au premier obstacle ou à la première contrariété, tu abandonnes; Où en serait Oprah Winfrey à l’heure qu’il est si elle avait baissé les bras quand elle débutait sa carrière de journaliste TV ?

4. Être impatiente

L’impatience peut aussi s’avérer être une gaffe qu’on a toutes faite plus jeune. Vouloir évoluer tout de suite, avoir une augmentation tout de suite, un aménagement d’horaires ou autre. Ne dit-on pas « la patience est mère de vertu » ? Sage expression.

À LIRE AUSSI :  4 façons de devenir une supermanager !

5. Privilégier l’argent

Gagner rapidement beaucoup d’argent à peine sortie de l’école ou de la fac est une aubaine mais attention à ne pas privilégier le fait de gagner beaucoup d’argent à le fait d’exercer sa passion !  Au final, ce n’est sans doute pas une manière d’avancer professionnellement. Le mal-être au travail débouche parfois sur de graves cas de dépression, voire de burnouts (!). L’argent c’est bien, exercer sa passion c’est mieux, non ?

6. Avoir peur de l’échec

Être plus jeune, c’est souvent aussi avoir moins d’expérience et dans le contexte dans lequel on vit actuellement, il est compréhensible d’avoir peur. Peur de l’avenir et peur de l’échec aussi. Alors tu as pu être tentée de rester confortablement au même poste. Les plus grands succès de l’Histoire reposent sur une série d’échecs. Michelle Obama pense que l’échec est une des clés du succès et qu’il ne faut pas avoir peur de prendre des risques.

7. Se comparer aux autres

Quand on est dans la vingtaine, particulièrement à cette période, il arrive qu’on se compare énormément aux autres. Ce n’est certainement pas un moyen pour progresser et évoluer. Dans le meilleur des cas, tu penses être supérieure (arrogance), dans l’autre scénario, tu ne te sens pas à la hauteur. Penser comme ça en début de carrière est une petite gaffe qu’il est facile de rectifier : sois ton propre challenger. Ça permet de repousser ses propres limites, d’aller plus loin.

8. Ne pas relever de challenges

Aller plus loin justement, c’est par exemple relever des challenges. C’est quelque chose que tu fais plutôt dans la trentaine car il peut arriver que tu ne te sentes pas à la hauteur ou légitime lorsque tu es dans la vingtaine. Aux Etats-Unis, ça pose moins de problèmes. Evan Spiegel, co-fondateur de Snapchat, est PDG d’une entreprise qui compte plusieurs centaines d’employés !

À LIRE AUSSI :  5 étapes pour avoir une promotion au travail

9. Exercer un emploi qui te rend malheureuse

Dans la vingtaine, on ne se pose pas vraiment la question d’être heureux au travail. Pourtant c’est un point central dans une carrière. A 20 ans, on n’a pas cette perspective. Exercer sa passion est aussi une clé du succès et de l’épanouissement selon beaucoup de stars et d’anonymes.

10. Penser que seul le talent peut te conduire au succès

Plus jeune, tu penses que ton immense talent à lui seul te suffira à décrocher le parfait job. C’est sûrement le cas, mais pour le garder et y évoluer, le travail est indispensable. Souvent, à 30 ans, et au fur et à mesure qu’on avance dans la vie active, ça devient une évidence.

11. Ne pas prendre d’initiatives

Une des gaffes qu’on peut aussi attribuer au jeune âge de 20 ans, c’est le fait de prendre peu ou pas d’initiatives au travail. Être force de proposition, dynamique et volontaire ne peut être que salué.

12. Changer souvent d’entreprises

C’est une bonne chose si c’est motivé par un projet professionnel solide, mais s’il s’agit juste de changer pour changer, ce n’est pas favorable à la suite de ta carrière. Il te faut peut-être rester suffisamment de temps dans une entreprise pour bien la connaître et t’y sentir bien. Qui sait ? Tu pourrais peut-être même y évoluer et plus vite que tu ne le crois !

13. Arriver en retard

Les personnes qui ont 20 ans et plus peuvent être perçues comme insouciantes, voire nonchalantes ce qui amène à être en retard. Au travail, c’est considéré comme une petite gaffe si ça n’arrive pas tous les jours. Dans ce cas, comme tu peux l’imaginer, ça peut causer des ennuis plus sérieux.

À LIRE AUSSI :  7 objectifs de carrière que chaque femme devrait s'imposer à elle-même !

14. Gossiper plus que de raison

Sans vouloir être dans le cliché de la jeune femme au travail qui se lime les ongles, mâche du chew-gum tout en racontant les derniers potins de l’entreprise à sa copine au téléphone, sache que tout ce que tu diras à la machine à café pourra être retenu contre toi 😀

Plus sérieusement, parler potins est une gaffe qu’on commet volontiers plus jeune car le monde de l’entreprise représente souvent un territoire inexploré.

15. Passer beaucoup de temps sur ton mobile

Dans un monde de plus en plus digital, tu ne prêtes sans doute presque plus attention au temps que tu passes sur ton mobile. À 20 ans, on a toutes passé plus de temps qu’il n’en faut sur Instagram car on a vu passé une photo de stars ou autre. Heureusement, ce n’est plus le cas aujourd’hui 😉

3points1 (1)

Quand on est arrivées sur le marché du travail, on a toutes au moins fait une des gaffes citées dans cet article ! Ce n’est pas grave en soi, maintenant que tu l’as lu, ça te paraît peut-être plus évident. Même à 30 ou 40 ans, ces erreurs sont bonnes à connaître car qui sait, tu en fais peu-être encore quelques-unes 😉

En tout cas, dis-toi qu’à tout âge, ces petites fautes de parcours te séparent peut-être d’une promotion ou de l’opportunité de lancer ton propre projet. Les éviter et arrêter de les faire est assez simple quand on en prend conscience.

Tamara Argentin
Rédactrice pour la rubrique “Icônes ». Journaliste rédactrice et Community Manager, l’écriture est ma passion. J’espère qu’à travers mes mots je saurai vous inspirer et vous permettre de vous élever.

1 Comments

  1. En parlant de gaffe, pour une rédactrice, relire son article avant de le poster permet d’éviter bien des coquilles et erreurs présentes ici… sans rancunes 😉

Leave Your Reply